Baumier : définition de baumier


Baumier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BAUMIER, subst. masc.

BOTANIQUE
A.− Baumier ou balsamier, balsamodendron. Arbre exotique (Térébinthacées) producteur de baume. Les baumiers, les magnolias et les liquidambars (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 335).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. des xixeet xxesiècles.
SYNT. Baumier à la myrrhe (cf. Deschamps d'Avallon, Compendium de pharm. pratique, 1868, p. 759 et Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.) baumier d'Afrique (cf. Deschamps d'Avallon, op. cit., p. 664 et Guérin 1892, Lar. 20e, Lar. encyclop.), baumier de Giléad, de Judée, de la Mecque (cf. Deschamps d'Avallon, op. cit., p. 753 et Besch. 1845, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.).
B.− P. ext. Baumier.
1. Baumier du Canada ou sapin baumier. Conifère du Canada (cf. R. Husson, F. Graf, Manuel de biol. gén., 1965, p. 14).
2. Peuplier-baumier. Arbre de la famille des Salicacées (cf. Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 188).
3. Rare. Mélilot, plante odoriférante (cf. Besch. 1845 et Fournier 1961).
Prononc. et Orth. : [bomje], [balzamje]. Nyrop Phonét. 1951, p. 176, § 253, explique que ,,s devient [z] sous l'influence d'une consonne sonore précédente : Alsace (...), balsamier, balsamine, balsamique``. (Cf. aussi Kamm. 1964, p. 196). Land. 1834 transcrit : bale-ça-mié avec [s] sourd pour la 2esyll. La majorité des dict. consacre à balsamier une simple vedette de renvoi à baumier (cf. Ac. 1835, 1878, 1932 ainsi que Lar. 19e, Littré, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Rob. et Quillet 1965). Lar. encyclop. renvoie à balsaméa : ,,Nom scientifique du baumier ou balsamier.`` (Cf. Pt Lar. 1906 qui enregistre parallèlement balsamier ou baumier). Seuls Besch. 1845 et DG admettent la forme balsamier sans commentaire. Étymol. et Hist. Ca 1200 « arbre à baume » (Antioche, I, 347 dans Gdf. Compl. : Et une boite plaine de basme de basmier) − xvies., ibid.; repris au xviiies. (Trév. 1752 : Baumier). Dér. du rad. de baume1*; suff. -ier*; dès 1165-70, balsamier « baumier » (Ben., Troie, 26792 dans Gdf. Compl.), dér. du rad. du lat. balsamum, v. baume1; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 4.

Baumier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

baumier \bo.mje\ masculin

  1. (Botanique) Arbre de la famille des burséracées, originaire d’Afrique et qui fournit un baume.
    • Celui qui est destiné aux chefs de l’état ou aux grands de la cour, est récolté avec beaucoup de soin; les baumiers qui le fournissent sont renfermés dans un enclos et confiés à la vigilance des gardes. Il est extrêmement diflicile de pouvoir se procurer de celui-là. — (« Baume de la Mecque », dans le Dictionnaire technologique, ou nouveau dictionnaire universel des Arts et Métiers, tome 2, Paris : chez Thomine & Fortic, 1822, p. 606)
  2. (Botanique) Espèce de sapin (sapin baumier, Abies balsamea) de la famille des Pinacées, d’une quinzaine de mètres, extrêmement abondant dans les forêts boréales d’Amérique du Nord, et qui fournit une oléorésine de haute qualité optique utilisée depuis longtemps en microscopie comme préservatif, appelée baume du Canada.
  3. (Botanique) Espèce de peuplier (peuplier baumier, Populus balsamifera) de la famille des Salicacées, très répandue dans la forêt boréale d'Amérique du Nord, et qui fournit une huile essentielle très recherchée pour son arôme d’une suavité exquise.
    • Tous deux, cette nuit-là, trouvèrent un paisible abri sous les baumiers et les sapins épais. — (James-Oliver Curwood, Kazan, 1914, traduit de l’anglais américain par P. Gruyer et L. Postif, Hachette, 1937, page 47)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Baumier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAUMIER. n. m.
T. de Botanique. Arbre qui donne du baume.

Baumier : définition du Littré (1872-1877)

BAUMIER (bô-mié) s. m.
  • Arbre qui donne du baume (amyris, L.) . Nous traversâmes quelques petits bois de baumiers et de cèdres de la Virginie, Chateaubriand, Voy. Amér. 308.

HISTORIQUE

XIIIe s. Por le treü de l'an [il] li dona un somier Tot chargié de besans, de pieres et d'ormier, Et une boiste plaine de basme de basmier, Ch. d'Ant. I, 347. Basme de bausemier, ib. V, 711. Et à senestre un balsamier ; N'ert [n'était] en cest siecle tele odour Qui vausist cele de la flour, Fl. et Blanchefl. 622.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baumier »

Étymologie de baumier - Littré

Baume.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de baumier - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Dérivé de baume avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baumier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baumier bɔmje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « baumier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baumier »

  • Le sapin baumier pousse naturellement dans les forêts du nord-est de l’Amérique du Nord. Il est donc très bien adapté à notre climat. Cependant, ses branches délicates ne conviennent pas aux ornements lourds. Châtelaine, Sapin naturel: quelle variété choisir? - Châtelaine
  • Les mixologues et les amateurs d’amertume ont adopté en grand nombre l’Amermelade des Spiritueux Iberville comme boisson de rechange locale — et plus complexe, à mon sens — pour remplacer l’Aperol, le fameux apéritif italien. Et pour satisfaire la grande soif de « spritz » des Québécois, l’entreprise a lancé cette année une version prête à boire de l’Amermelade, dans laquelle on retrouve les mêmes parfums d’argousier, d’agrumes, de quinine et de myrique baumier. Un petit goût de vacances en canette ! L’actualité, Un air d’été, tout léger, tout local | L’actualité
  • À la forêt Montmorency, une forêt d'étude au nord de Québec où Mme Thiffault est présidente du comité scientifique et d’aménagement, le sapin baumier devrait laisser sa place aux érables rouge et à sucre. Radio-Canada.ca, La forêt boréale ne sera plus la même | Radio-Canada.ca
  • La cuisinière crée des recettes avec des produits locaux. Sauf pour la viande, car il n’y a pas d’abattoir agréé par le fédéral dans sa région. Pour ce dossier, elle propose un tataki de cerf rouge, myrique baumier et salade estivale. La Presse, Le Québec en recettes : saveurs d’ici
  • Le goût du nouveau spiritueux aura des touches de feuilles de framboisier sauvage, de sapin baumier, de poivre des dunes, de myrique baumier et de baies de genièvre. , Le duo de chanteurs 2 Frères sortent le gin Québécois Opémiskia - Narcity

Images d'illustration du mot « baumier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baumier »

Langue Traduction
Espagnol balsámico
Anglais balsam
Source : Google Translate API

Synonymes de « baumier »

Source : synonymes de baumier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires