La langue française

Bastionner

Sommaire

  • Définitions du mot bastionner
  • Étymologie de « bastionner »
  • Phonétique de « bastionner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bastionner »
  • Citations contenant le mot « bastionner »
  • Traductions du mot « bastionner »
  • Synonymes de « bastionner »

Définitions du mot « bastionner »

Trésor de la Langue Française informatisé

BASTIONNER, verbe trans.

A.− FORTIF. Garnir de bastions. Bastionner une muraille; bastionner l'enceinte d'une ville (Jossier1881) :
1. Les gens de Darnétal avaient bastionné le bout des rues et environné les remparts de gabions. G. d'Esparbès, Le Roi,1901, p. 253.
P. ext. Protéger comme d'un bastion, soutenir par un mur :
2. ... lorsqu'il [le pape] se promenait dans ses jardins, que le mur de Léon IV bastionne comme un plateau de citadelle, il avait la vue affreuse du vallon qu'on a ravagé au pied du mont Mario, pour y établir des briqueteries, à l'heure fiévreuse de la folie des constructions. Zola, Rome,1896, p. 228.
B.− P. métaph.
1. Fortifier :
3. ... quant à M. Lampre, il faisait la navette entre Dijon et le Val-Des-Saints; il consultait les avoués, les hommes d'affaires, organisait des travaux de défense autour de l'abbaye, la bastionnait de procédure, accumulait les précautions en vue d'une attaque possible. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 255.
2. Recouvrir, le plus souvent pour assurer une protection :
4. Gazonal, en homme excessivement pénétrant, crut que le peintre et Bixiou voulaient (...) lui faire payer mille francs le déjeuner du Café de Paris, car le fils du Roussillon n'avait pas encore quitté cette prodigieuse défiance qui bastionne à Paris l'homme de province. Balzac, Les Comédiens sans le savoir,1846, p. 332.
5. Debout et fier sur une patte, ou assis et roulant d'une seule main sa cigarette, ou bastionné traîtreusement par le journal Le Temps, déployé, il est là. Colette, La Maison de Claudine,1922, p. 78.
ART CULIN. (Cf. bastion C 3). Ce fond de pâté (...) bastionné intérieurement d'une couche de lard (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 157).
1reattest. 1611 bastionner (Cotgr.); 1751 tour bastionnée (Encyclop., s.v. bastion); dénominatif de bastion*, dés. -er. [bastjɔne]. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Verbe

bastionner \bas.tjɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Fortifier, garnir de bastions.
    • Les gens de Darnétal avaient bastionné le bout des rues et environné les remparts de gabions. — (Georges d'Esparbès, Le Roi, 1901)
  2. (Figuré) Protéger.
    • Debout et fier sur une patte, ou assis et roulant d'une seule main sa cigarette, ou bastionné traîtreusement par le journal Le Temps, déployé, il est là. — (Colette, La Maison de Claudine, 1922)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BASTIONNER (ba-sti-o-né) v. a.
  • Garnir de bastions.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bastionner »

Bastion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dénominal de bastion
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bastionner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bastionner bastjɔne

Évolution historique de l’usage du mot « bastionner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bastionner »

  • Hamed : Quelle question pertinent ! Si tu me lis a ce sujet, tu verras que j’ai dit pourquoi bastionner nous les pauvres quand on viole le couvre-feu, et on laisse les officiels rouler avec leur 4x4 pendant le couvre-feu ? Le port de masque ne pas obligatoire, mais ce croyant plus important que les autres avec ces deux millions, il s’en fou de contaminer les autres. Ça me rend malade. , Coronavirus : « La santé de nous tous dépend du comportement de chacun », interpelle Kadré Désiré Ouédraogo - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • Donald Trump, l’homme qu’il côtoie depuis 20 ans, l’ami des bons mots grivois va devenir le 45eme président de la première puissance mondiale. Lui qui n’hésitait pas à se chamailler dans les couloirs des soirées mondaines et rances de la vieille Amérique, lui qui mettait des mains au cul à tire-larigot, en rigolant. Celui-là même qui se faisait bastionner par Steve Austin devant les caméras de la WWE, le voilà maintenant dans le fauteuil le plus convoité du monde. , EDITO : Dans le bureau de McMahon après la victoire de Donald Trump ! - Catch-Newz
  • Calculs politiques, conservatisme social… Bien que des tabous aient été brisés en Algérie depuis des décennies, des militants se disent « frustrés » par la restriction des libertés individuelles. « On a un peu l’impression de tourner en rond ». La répression contre les militants politiques, militants des droits de l’homme…Une volonté des autorités algériennes d’écraser toute opposition pacifique et d’étouffer toute vision alternative. La condamnation du blogueur Merzouk Touati à sept ans de prison pour « intelligence avec une puissance étrangère » est synonyme d’un désir à bastionner le peuple en clouant au pilori toute personne osant « défier » les gens du sérail. Mondafrique, Algérie, pays de la dictature liberticide - Mondafrique

Traductions du mot « bastionner »

Langue Traduction
Espagnol abastionar
Source : Google Translate API

Synonymes de « bastionner »

Source : synonymes de bastionner sur lebonsynonyme.fr
Partager