La langue française

Baptisme

Définitions du mot « baptisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAPTISME, subst. masc.

A.− RELIG. de l'Orient antique :
1. Le sabisme [chaldéen] qu'était-il? Ce que son étymologie [v. araméen seba, synon. de β α π τ ι ́ ζ ω] indique : le baptisme lui-même, c'est-à-dire la religion des baptêmes multipliés... [Cette pratique était (...) la totale immersion]. Renan, Hist. des orig. du Christianisme,Vie de Jésus, 1863, p. 102.
B.− RELIG. CHRÉT. Doctrine religieuse qui professe que le baptême ne peut être administré qu'à des adultes sincèrement croyants et repentants et qu'il ne peut se faire que par immersion complète :
2. Les platitudes humanitaires les plus triturées par les pieds des animaux, la rinçure la plus immonde des écuries de la science et du confort, la becquée innommable que lui apportent les sinistres corbeaux du baptisme et du méthodisme, voilà maintenant de quoi se régale Israël! Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 75.
Rem. Attesté dans Lar. 19e, Lar. Lang. fr., Littré, Guérin 1892, Ac. 1932, Rob., Quillet 1965.
Prononc. : [batism̥]. Étymol. et Hist. 1863, supra ex. 1. Formé sur le lat. baptisma (v. baptême). Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

baptisme \ba.tism\ masculin

  1. (Religion) Doctrine d’une confession chrétienne protestante, d’après laquelle le baptême ne doit être administré qu’à des adultes ou à des personnes en âge de raison et par immersion complète du néophyte. Le terme grec "baptizo" signifie "immersion".
    • En Finlande, la première communauté ecclésiale libre qui put prendre pied fut le baptisme. — (Université catholique de Louvain, Revue d’histoire ecclésiastique, Volume 60, Numéros 3 à 4, 1965)

Nom commun

baptisme masculin

  1. Baptême.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAPTISME. n. m.
Doctrine d'une secte chrétienne, d'après laquelle le baptême ne doit être administré qu'à des adultes ou à des personnes en âge de raison et par immersion complète du néophyte.

Littré (1872-1877)

BAPTISME (ba-ti-sm') s. m.
  • Religion des baptêmes, où l'on baptise. Le sabisme qu'était-il ? ce que son étymologie indique : le baptisme lui-même, c'est-à-dire la religion des baptêmes multipliés, la souche de la secte encore existante qu'on appelle chrétiens de Saint-Jean ou mendaïtes, et que les Arabes appellent el mogtasila, les baptistes, Renan, Vie de Jésus, p. 98.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baptisme »

(XIXe siècle) Formation savante sur le latin baptisma (« baptême »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin baptismus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baptisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baptisme baptism

Évolution historique de l’usage du mot « baptisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baptisme »

  • Principale branche de la galaxie évangélique au sein du protestantisme, le baptisme est né au début du XVIIe siècle. Il est issu de la rencontre de deux courants de la Réforme : l'anabaptisme, qui réserve le baptême aux adultes, et le puritanisme anglais, pour qui la réforme anglicane n'était pas allée assez loin et qui voulait rompre toute alliance entre Église et pouvoir temporel. La Croix, Qui sont les baptistes ?
  • Colin West y est allé aussi de sa vaste culture en faisant des déclarations et des analyses très intéressantes, mais dans un tout autre domaine, celui du racisme: il nous intéresse beaucoup ici car les laboratoires avaient proposé de faire les tests de vaccinations sur les populations africaines, ce qui nous a semblé vouloir dire, à nous Africains, que nous étions un milliard de cobayes ou de singes d’expériences de laboratoire! Cornel Ronald West, né le 2 juin 1953 à Tulsa (Oklahoma), est un philosophe américain et l’un des contributeurs majeurs des African-American Studies», études afro-américaines. Après avoir enseigné à l’université de Harvard, il est professeur de religion et d’histoire des Afro-Américains à l’université de Princeton. Son apport au champ de la philosophie s’appuie sur le baptisme afro-américain, sur le marxisme, le pragmatisme et le transcendantalisme: quand les conditions d’apprendre et de faire des recherches sont offertes, ceux qu’on croyait des esclaves et des populations dénuées d’intelligence deviennent des savants et des phares pour l’humanité. Je reviens à Moncef Slaoui, Rachid Yazami, etc., nés marocains et avalés par les systèmes puissants de la science et de la recherche internationale. Si elle a accentué les clivages chez les intellectuels critiques, la crise sanitaire due au coronavirus a aussi révélé et provoqué un tournant économique et politique important de la pensée et l’émergence d’une nouvelle possible génération de théoriciens. , LA PANDEMIE ET LES NOUVELLES MANIERES DE PENSER - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • En effet, l’expansion du phénomène néo évangéliste révèle le besoin d’individualiser la foi et le rapport au divin. Dans les nouveaux courants évangéliques, qui comprennent le pentecôtisme, le baptisme, le mouvement charismatique évangélique et d’autres, le croyant instaure une relation plus directe et personnelle à Dieu. Une forme de « démocratisation de l’accès au divin », un mysticisme en dehors des cadres traditionnels. France Culture, Des néo-évangéliques aux pèlerins de Fatima : quand le surnaturel revient au galop - Ép. 1/4 - Superstitions
  • Enfin, une troisième vague de missionnaires, venue des États-Unis, est arrivée après la Première Guerre mondiale, avec une théologie plus marquée par le baptisme et le fondamentalisme. Mais après la Deuxième Guerre mondiale, des théologiens africains ont commencé à prendre la parole et à repenser tout l’héritage missionnaire, en fonction de la culture africaine traditionnelle et du contexte postcolonial. Entre traditions et défis à relever, les Églises africaines d’aujourd’hui prennent un nouveau visage. La Croix Africa, « Les Églises africaines prennent un nouveau visage » - La Croix Africa
  • Le baptisme est un courant du protestantisme né au début du XVIIe siècle à Amsterdam. Une de ses caractéristiques est de réserver le baptême aux adultes. Thomas Poëtte, jeune pasteur de 28 ans est à la tête de l'église baptiste "paix aujourd'hui", boulevard de strasbourg à Marseille. , Le jeune pasteur Thomas à la tête de l'église baptiste "Paix aujourd'hui"
  • Baptistes : École évangélique, le baptisme, reprend les mêmes trois préceptes que les évangélistes. Et les fidèles sont baptisés à l’âge adulte. Public.fr, Photos : les religions insolites de stars !

Traductions du mot « baptisme »

Langue Traduction
Anglais baptism
Italien battesimo
Source : Google Translate API

Synonymes de « baptisme »

Source : synonymes de baptisme sur lebonsynonyme.fr

Baptisme

Retour au sommaire ➦

Partager