La langue française

Bandière

Sommaire

  • Définitions du mot bandière
  • Étymologie de « bandière »
  • Phonétique de « bandière »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bandière »
  • Images d'illustration du mot « bandière »
  • Traductions du mot « bandière »
  • Synonymes de « bandière »

Définitions du mot « bandière »

Trésor de la Langue Française informatisé

BANDIÈRE, subst. fém.

Vx. Bannière, pavois :
1. Plus d'un dard s'est déjà émoussé sur mon écu; plus d'une épée à deux lames s'est déjà brisée sur mon cimier; à travers maintes bandières, j'ai chevauché. Je sais comment l'étendard flotte au bout de la hallebarde, comment la corde de l'arc résonne, comment le cavalier désarçonné gémit sous le haubert. Quinet, Ahasvérus,1833, 3ejournée, p. 225.
A.− MAR. Pavillon sur lequel sont brodées les armes du souverain et qui était placé au sommet d'un mât de navire. Les vaisseaux ont mis leurs bandières (Ac.1798-1932).
B.− MILIT. Front de bandière. La ligne des étendards, des drapeaux en tête d'un corps d'armée campée :
2. ... il passe la revue de tous, s'informant à la religieuse ou au gardien qui l'accompagne des besoins et des accidents du malade. − Il parle à ces aliénés avec douceur et autorité, comme un général sur un front de bandière. Barbey d'Aurevilly, 3eMemorandum,1856, p. 60.
P. métaph. :
3. Avec lui, s'était recruté le petit groupe des écrivains qui travaillaient sur le front de bandière du camp clérical. Ils n'appartenaient pas au gros de l'armée, étaient, à proprement parler, les batteurs d'estrade d'une religion qui se défiait des gens de talent, ... Huysmans, À rebours,1884, p. 208.
Prononc. : [bɑ ̃djε:ʀ]. Durée mi-longue sur la 1resyll. dans Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. (Pour une durée longue cf. Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787). Étymol. et Hist. 1305-10 « bannière » (Aimé, Yst. de li Norm., p. 52 dans Gdf. Compl. : Li Normant o tout la bandiere de lor anemis et o tout lor seignor qu'il menerent en prison, s'entornerent liez et joianz); 1327 banderi (Arch. Frib. 1reColl. de lois, no52, fo15 vodans Gdf.); 1515 « pavillon d'un bateau » (Ant. de Conflans, Les faits de la marine et navigaige dans Gay : Si led. Sgr veult que lesd. nefs mettent les bateaulx en mer, mectra 2 bandières à pouppe et tirera un coup d'artillerie); 1740 art milit. front de bandière « ligne de drapeaux, d'étendards ou d'armes en faisceaux, formée en avant des troupes ou du camp » (Ac.); 1764 id. « front d'une armée en bataille » (Volt., Dict. philos., Armes, armées dans Rob. : Les Samoïèdes, les Lapons, les Kamshatkadiens n'ont jamais marché en front de bandière pour détruire leurs voisins). Empr soit à l'a.prov. bandiera « bannière », xiiies. dans Rayn., dér., peut-être d'apr. le fr. bannière*, de banda v. bande « troupe » (FEW t. 151, p. 56a; EWFS21rehyp.), soit à l'ital. bandiera (Kohlm., p. 30; Tracc., p. 111; Brunot t. 1, p. 510 et t. 2, p. 209; DG; Bl.-W.5; EWFS22ehyp.; Dauzat 1973 sans précision de l'étymon; Jal2) attesté dep. le xiiies. selon DEI; cf. début xives. (Compagni, Cronica [composé en 1310-12] 3, 5 dans Batt.), lui-même prob. empr. à l'a. prov.; v. aussi bannière. Fréq. abs. littér. : 8.

Wiktionnaire

Nom commun 1

bandière \bɑ̃.djɛʁ\ féminin

  1. (Vexillologie) (Désuet) Bannière.
    • Les troupes campèrent cette nuit-là en front de bandière, c’est-à-dire sans rompre leur ordre de marche et en se tenant prêtes en cas d'alerte. — (Albert de Broglie, Frédéric II et Louis XV, Calmann Lévy, 1887, t. I, page 141)
    • L'artillerie et le génie à gauche du chemin d’Acy-Romance au pont du canal, le front de bandière est tourné vers le canal. Le quartier impérial, le grand quartier général et le quartier général du 12e corps sont à Rethel. — (La guerre de 1870-71: l'Armée de Châlons, vol. 1, éd. R. Chapelot, 1905, p. 204)

Nom commun 2

bandière \bɑ̃.djɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : bandier)

  1. Féminin singulier de bandier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BANDIÈRE. n. f.
Vieux mot qui se disait, en certains cas, pour Bannière. Les vaisseaux avaient mis leurs bandières. Il n'est plus usité que dans la locution suivante : Le front de bandière d'un camp, La ligne des étendards et des drapeaux à la tête des corps campés.

Littré (1872-1877)

BANDIÈRE (ban-diê-r') s. f.
  • 1Bannière, pavois. Vieux en ce sens.
  • 2En termes militaires, front de bandière, rangée et alignement des drapeaux et des étendards en tête d'une armée, d'un camp. Les Samoïèdes n'ont jamais tué personne en front de bandière, Voltaire, Dial. XXIV, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Bien tost après hausserent les bandieres de France, et envoyerent offrir la place au roy, Du Bellay, M. 495.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bandière »

Mot dérivé de bande avec le suffixe -ière → voir bandiera en italien, bandera en espagnol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Autre forme de bannière ; provenç. bandiera ; espagn. landera ; portug. bandeira ; ital. bandiera.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bandière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bandière bɑ̃djɛr

Évolution historique de l’usage du mot « bandière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « bandière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bandière »

Langue Traduction
Anglais bandeau
Espagnol bandeau
Italien bandeau
Allemand bandeau
Chinois 班多
Arabe العصابة
Portugais bandeau
Russe лента для волос
Japonais bandeau
Basque bandeau
Corse bandeau
Source : Google Translate API

Synonymes de « bandière »

Source : synonymes de bandière sur lebonsynonyme.fr
Partager