La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « balocher »

Balocher

Définitions de « balocher »

Trésor de la Langue Française informatisé

BALOCHER, verbe intrans.

Argot
A.− Être secoué, ballotté :
Le vin balochait autour de lui et glougloutait dans le fer-blanc [des bidons qu'il portait]. (Arnoux, Matin, 3-4-18). Esn. Poilu1919, p. 61.
B.− Vieilli. Flâner.
Spécialement
1. Mener une vie dissipée, faire la noce.
2. Tripoter, faire des affaires illicites; s'occuper d'affaires véreuses (cf. Michel 1856 et France 1907).
PRONONC. − Seule transcr. dans Land. 1834 et Gattel 1841 : ba-lo-ché.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1830 « flâner, paresser » (T. Delord dans Larch., p. 20 : [...] Balocher ... s'applique à la vie en général, c'est quelque chose de plus que flâner. C'est l'activité de la paresse); 1836 (F. Vidocq, Les Voleurs, p. 21 : Balocher. Tripoter, faire des affaires illicites). Repris de l'a. fr. balochier « se balancer, pendre », xiiies. (Martin Hapart, ap. Jub., Nouv. Rec., II, 206 dans Gdf.); xves. pronom. (Louis XI, Nouv., LXXXII, Jacob, ibid.) − 1611, Cotgr. sous la forme ballocher « chanceler ». Conservé dans les dial. normanno-pic. : norm. ballocher « vaciller, branler » (Moisy), pic. baloncher « balancer » (Jouanc. t. 1, s.v. baloncheux), baloše (Pas-de-Calais) « flâner, travailler mollement » FEW t. 1, s.v. ballare, 219a. Balocher est dér. de l'a. fr. baller1* « danser ».
BBG. − Darm. 1877, p. 89. − Sain. Lang. par. 1920, p. 280. − Sain. Sources t. 2 1925, p. 18, 314.

Wiktionnaire

Verbe 2 - français

balocher \ba.lɔ.ʃe\ intransitif ou transitif

  1. (Vieilli) (Argot) Fréquenter les bals publics, les baloches ; se trémousser.
    • Le gendarme vous invite !... dansez, balochez, et que le bouillon hollandais vous électrise. — (Charles Victor Varin & Adolphe Choquart, En carnaval: pochade en un acte, scène 16, créée le 11 février 1847 au Théâtre du Vaudeville, Bruxelles : J.-A. Lelong, 1847, p.40)
    • Devant l'estrade les couples balochaient dans l'air déjà un peu frais. Les amoureux, ceux de toujours, les « apaches » des terrasses en quête de gigolette, des muscadins en goguettes et quelques femmes entre elles. — (Jacques Sallin, Tango barbare, Éditions Publibook, 2011, page 265)
  2. (Vieilli) (Argot) Tripoter, tripatouiller, faire des affaires illicites.
  3. (Vieilli) (Argot) Remuer ; pendre.
  4. (Régionalisme) Balloter.
    • […], mais, à cette heure, dans la surprise d'un réveil dénué de réparatrices lotions et de secourables pâtes, elles surgissent comme de vieilles farceuses dont les fanons balochent; […]. — (Joris-Karl Huysmans, De tout, Plon & Nourrit, 1908, p.182)
    • Aussitôt qu'il était à terre, il partait avec une boîte verte, qui lui balochait sur la cuisse, pour ramasser des simples : herboriser, […]. — (Pierre Mille, Le singe et la petite fille: histoires exotiques et merveilleuses, Valois, 1927, p.174)

Verbe 1 - français

balocher \ba.lɔ.ʃe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) (Rare) Se promener lentement en carrosse dans les rues.
    • Après les avoir admirés, nous voulûmes nous promener, le cocher de remise nous fit tourner dans un quarré de rues où sans cesse nous revoyions les mêmes carrosses, & demandions toujours quand nous serions au cours. On nous dit, vous y roulez depuis une heure ; & cela s'appelle balocher. Cette mode venue d'Espagne au temps que les Dames y vivoient dans sa contrainte, fait encore leur amusement à Madrid : je le crois, mais je ne balocherois guère pour mon plaisir. Le lendemain de cette lente promenade, nous prîmes le chemin d'Anvers […]. — (Anne-Marie du Boccage, Lettres sur la Hollande : Dixième lettre, 20 juin 1750, dans le Recueil des œuvres de Madame Du Boccage, Lyon : les Frères Périsse, 1770, vol.3, p.82)
  2. (Par extension) (Populaire) (Désuet) Flâner.
    • Balochard est aussi une racine; on dit balocher, comme on dit chicanier ; balocher a une signification très-étendue; c'est un verbe qui s'applique à la vie en général, c'est quelque chose de plus que flâner, c'est l'activité de la paresse, l'insouciance avec un petit verre dans la tête. — (Les Français peints par eux-mêmes, Paris : L. Curmer, 1841, vol.2, page 400)
    • Ce mur faisait aussi office de lieu de rencontres le soir. Parfois, Gracinha, son amie de toujours, l'invitait à venir y rencontrer l'aventure. Mais sa mère veillait au grain. Il n'était pas question d'y laisser la prunelle de ses yeux balocher le soir dans les rues. — (Alain Claude, Mon frère d'âme, tome 2 : Les maux de la faim, Société des Écrivains, 2017, page 20)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « balocher »

 Dérivé de balader, avec le suffixe -ocher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « balocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
balocher balɔʃe

Traductions du mot « balocher »

Langue Traduction
Anglais baloch
Espagnol baloch
Italien baloch
Allemand baloch
Chinois 巴洛奇
Arabe البلوش
Portugais baloch
Russe белудж
Japonais バロック
Basque baloch
Corse baloch
Source : Google Translate API

Synonymes de « balocher »

Source : synonymes de balocher sur lebonsynonyme.fr

Balocher

Retour au sommaire ➦

Partager