La langue française

Baisemain

Sommaire

  • Définitions du mot baisemain
  • Étymologie de « baisemain »
  • Phonétique de « baisemain »
  • Évolution historique de l’usage du mot « baisemain »
  • Citations contenant le mot « baisemain »
  • Images d'illustration du mot « baisemain »
  • Traductions du mot « baisemain »

Définitions du mot baisemain

Trésor de la Langue Française informatisé

BAISE(-)MAIN,(BAISE MAIN, BAISE-MAIN) subst. masc.

Domaine des rapports soc.Action de baiser le dessus de la main d'une personne.
A.− Règle de l'étiquette consistant à baiser la main d'un souverain en signe de respect :
1. ... sitôt que le roi parut, il ne fut plus question que de lui baiser la main; et ceux qui l'avaient baisée la voulant baiser encore, il n'y eut ni maire ni adjoint, pas un ouvrier de la ville, du port, de l'arsenal, que je pusse faire démarrer de l'antichambre ou de l'escalier tant qu'a duré ici le séjour de Sa Majesté. Un bon usage à faire du sceptre dans cette occasion, c'eût été d'en casser le nez à tous ces friands du leccazampa. Mais point; tout le monde, hors moi, prenait plaisir à cette sottise. J'eus beau crier, jurer, me plaindre, le baise-main l'emporta toujours sur une misère comme était celle d'armer toutes les places et les côtes de la Calabre. Le roi s'en allant à la fin, je me croyais quitte des niaiseries et des tracasseries de cour. Courier, Lettres de France et d'Italie,1825, p. 706.
P. méton., vx. Réception officielle au cours de laquelle se pratique le baisemain :
2. la reine. Vrai! Casilda, c'est étrange, Ce marquis est pour moi comme le mauvais ange. L'autre jour, il devait partir le lendemain, Et, comme à l'ordinaire, il vint au baise-main. Tous les grands s'avançaient vers le trône à la file; Je leur livrais ma main, j'étais triste et tranquille, ... Hugo, Ruy Blas,1838, II, 1, p. 365.
B.− Usage mondain consistant à baiser la main d'une dame en signe de politesse et d'hommage :
3. ... elle continua, inclinant la tête de côté, minaudière et levant vers moi sa main droite : − Le baron et moi, nous sommes heureux, Monsieur, de vous recevoir à notre table. Je donnai de la lèvre contre une bague, et me relevai du baise main en rougissant, car ma position entre les Saint-Auréol et les Floche s'annonçait gênante. Gide, Isabelle,1911, p. 617.
4. Elle ne parut pas lui en vouloir, le raccompagna elle-même jusqu'à la porte de l'antichambre, lui tendit des doigts aux ongles pâles, le dos de la main tourné vers le haut. Simon n'avait pas l'habitude du baise-main. Il éleva le poignet à contre-temps. Un très léger sourire, le premier qu'elle ait eu depuis le début de l'entretien, parut sur les lèvres de MmeEterlin. Druon, Les Grandes familles,t. 1, 1948, p. 65.
SYNT. Faire ses baise-mains (vx) (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, 1812, p. 7). Présenter ses baise-mains (Nodier, La Fée aux miettes, 1831, p. 166). Présenter ses civilités.
Rem. Le mot désigne parfois l'action de baiser le bout de sa main à l'adresse de personnes qu'on ne peut directement atteindre. Envoyer des baisemains de tous les côtés (Mérimée, Mosaïque, 1833, p. 267).
Emploi adjectivé. Porté sur le baise-main :
5. ... je fus abordé devant le « Zellis », qui s'appelle aujourd'hui carrément « Chez les Nudistes », par un nègre ravissant, bien élevé, très baise-mains, et possesseur pour le surplus d'un pardessus chaud et soigné de propriétaire de chevaux. Pas un nègre de jazz ou de ring. Un nègre cultivé que se disputaient quelques dames et qui eut son heure de célébrité, rapport, disait un barman de la même couleur, à des trucs en bois et en ficelle qu'il leur refilait gentiment. Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 140.
PRONONC. : [bεzmε ̃]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 indiquent une demi-longueur pour [ε].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1306 dr. féod. « hommage rendu à un suzerain en lui baisant la main » (G. Guiart, Royaux Lignages, éd. Buchon, I, 1576 dans T.-L. : Salehadin tant l'onoura [le roi Richard] Et li donna a baisemain Si largement hui et demain, Qu'il lessa perdre par faintises Japhes et Gadres qu'il ot prises); b) 1573, 19 nov. « cérémonie de cour où l'on baise la main du souverain » (Négoc. de la Fr. dans le Lev., III, 449 dans Gdf. Compl. : Et n'oublient pas de dire qu'on ne leur a rien donné depuis mon dernier baise main); 2. ca 1590 « salutation faite à une pers. en lui baisant la main » (Montaigne, II, 12 dans Hug. : Qui n'attribuoit à stupidité et à bestise, de les voir muets, ignorans la langue Françoise, ignorans nos baise-mains, et nos inclinations serpentées...?). Composé de la forme verbale baise de baiser1* et de main*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 22.

Wiktionnaire

Nom commun

baisemain \bɛz.mɛ̃\ masculin

  1. (Féodalité) Hommage que le vassal rendait au seigneur du fief en lui baisant la main.
    • Il ne devait que le baisemain.
  2. Geste de politesse qui consiste à baiser la main d’une dame pour la saluer ou pour prendre congé d’elle.
    • Aussitôt de tous les gradins partent des viva assourdissants ; les mouchoirs s’agitent ; les chapeaux des majos volent dans l’arène, et le héros vainqueur envoie modestement des baisemains de tous les côtés. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, page 49)
    • Le snobisme scolaire qui consiste, en poésie, à n’employer que certains mots déterminés, à la priver de certains autres, qu’ils soient techniques, médicaux, populaires ou argotiques, me fait penser au prestige du rince-doigts et du baisemain. Ce n’est pas le rince-doigts qui fait les mains propres ni le baisemain qui fait la tendresse. — (Léo Ferré, Poète… vos papiers !, préface, 1956)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BAISEMAIN (bè-ze-min) s. m.
  • 1 Terme de féodalité. Hommage qu'un vassal rendait à son seigneur en lui baisant la main.
  • 2Cérémonie usitée dans quelques cours et qui consiste à baiser la main du prince.
  • 3 S. m. plur. Civilités, compliments. Faites mes baisemains à vos sœurs, Racine, Lettr. à son fils, I. Je vous prie de lui vouloir faire mes baisemains, Guez de Balzac, Liv. VIII, lettr. 42. Reprends tes franges, Bontemps ; la peine en passe le plaisir ; mes baisemains au roi, Saint-Simon, 67, 114.

    À belles baisemains, loc. adv. Avec une humble reconnaissance, une humble satisfaction. Ici baisemain est féminin.

HISTORIQUE

XVIe s. Baize-main, D'Aubigné, Hist. I, 201. Ignorans nos baisemains et nos inclinations serpentées, Montaigne, II, 178.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baisemain »

Baiser, main.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Composé de baiser et de main.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « baisemain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baisemain bɛzmɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « baisemain »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baisemain »

  • Le baisemain, c'est un bon début. Ca permet de renifler la viande. De Olivier de Kersauson / Les Grosses Têtes
  • Un baisemain, c'est très bien, mais un diadème en diamant, ça dure toute la vie... De Howard Hawks / Les Hommes préfèrent les blondes
  • En vieillissant on devient de plus en plus obsédé, de moins en moins sexuel. Heureusement qu’il nous reste le baisemain. De José Artur
  • Ce n'est pas le rince-doigts qui fait les mains propres ni le baisemain qui fait la tendresse. De Léo Ferré
  • La blague a été relayée sur Twitter par l’ex-Nul et producteur Dominique Farrugia à l’orée du déconfinement : «Il lui fit un baisemain, un vrai truc de punk à présent.» Après deux mois de «disette» amoureuse, Mathieu, célibataire de 26 ans, a donc commis dans la foulée du 11 mai dernier un vrai truc de punk. Un geste fou, insensé, réprimé : une bise… L’étudiant en droit des affaires a claqué un bisou sur la joue d’Alice. Une presque inconnue. Un «date» organisé via l’appli Tinder. Bas les masques ! «On n’allait tout de même pas se serrer la main, justifie Mathieu. On avait besoin de se changer les idées.» Madame Figaro, Génération Covid ou comment les jeunes réinventent les codes de la séduction - Madame Figaro
  • Dans les couloirs de l'Assemblée, sa nonchalance et son humour caustique, pas toujours apprécié de ses collègues, sont légendaires. Courtois avec les femmes, il était adepte du baisemain. Marié avec Laure de Choiseul-Praslin, il était le père de quatre fils. ladepeche.fr, Pascal Clément, ancien ministre de la Justice, est mort ce dimanche - ladepeche.fr
  • Une journaliste présente à la rencontre a filmé Kate Middleton en train de s’éloigner de la foule pour se diriger vers un vieil homme, appelé Harvey Bentley, qui était assis à l’écart dans un fauteuil roulant, à côté de son beau-fils Mike Sutton-Smith. La maman de 38 ans a chaleureusement serré la main du nonagénaire, et s’est penchée vers lui pour engager la conversation. «J’espère que vous avez assez chaud, a-t-elle commencé, s’inquiétant qu’il ne prenne pas froid avec le vent qui soufflait fort sur la jetée. Vous êtes bien couvert ? C’est un vent froid qui souffle !». La jolie brune a ensuite remercié Harvey d’avoir fait le déplacement pour la rencontrer elle et son mari : «Merci d’être venu nous dire bonjour. Je suis enchantée de vous rencontrer, Je vais demander à William de venir vous saluer», a-t-elle continué. Le vieil homme a ensuite fait un baisemain à la duchesse. , Un gentleman de 90 ans fait un baisemain à Kate Middleton
  • Suspendu pour de bon ou pas? Lors de la dernière cérémonie officielle de nomination par le roi du Maroc de personnalités à de hautes fonctions, le traditionnel baisemain royal a été en effet supprimé. L’occasion de revenir sur ce rituel critiqué pour son archaïsme. , Le coronavirus aura-t-il raison du baisemain royal au Maroc? - Sputnik France
  • Le baisemain est au savoir-vivre à la française ce que la Tour Eiffel est à Paris : un symbole – mais récent, et quelque peu usurpé. Aussi étrange que cela puisse paraître, le baisemain est en effet une invention tardive, puisque la généralisation de sa pratique ne remonte qu’au début du xxe siècle. En 1900, la baronne d’Orval, la première à saluer sa résurrection, n’en parle encore que comme d’une sympathique curiosité lorsqu’elle note que "quelques hommes du meilleur monde rééditent la coutume du baisemain, ce geste galant dont la mode s’inspira de Richelieu". Ce qui n’empêche pas l’usage de s’implanter rapidement : à la veille de la Grande Guerre, une observatrice avisée constate ainsi que "presque partout à Paris, quand une femme tend la main à un homme, celui-ci, au lieu de la serrer comme il ferait de la main d’un camarade, fait le mouvement de porter à ses lèvres le bout des doigts qu’on lui offre". Atlantico.fr, Le baisemain, cet usage bien français qui entend rompre avec l'uniformisation de la poignée de main | Atlantico.fr
  • Le balisage de couleur des tribunes a donc été effectué et même le spectacle a été adapté. Blanche de Castille et Thibaut de Champagne respectent eux aussi la distanciation physique. « Normalement, Thibaut porte Blanche sur l'encolure du cheval, mais ce n'est plus le cas, précise Laurent Audureau. Et il n'y a plus de baisemain. Thibaut fait mine de le faire, mais embrasse son poignet… » leparisien.fr, Provins : les spectacles de retour… avec toutes les mesures contre le Covid-19 - Le Parisien

Images d'illustration du mot « baisemain »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baisemain »

Langue Traduction
Anglais hand kiss
Espagnol beso en la mano
Italien bacio della mano
Allemand handkuss
Chinois 手吻
Arabe قبلة اليد
Portugais beijo de mão
Russe поцелуй руки
Japonais ハンドキス
Basque eskuko musua
Corse baci a manu
Source : Google Translate API
Partager