La langue française

Athanor

Définitions du mot « athanor »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATHANOR, subst. masc.

ALCHIM. Grand alambic utilisé par les alchimistes pour leurs décoctions; fourneau à combustion lente. Synon. fourneau des paresseux, fourneau philosophique :
... le laboratoire de l'empirique est généralement surchargé de toutes sortes d'appareils et d'objets plus ou moins utiles, alors que les appareils de l'adepte sont en nombre restreint (fourneau ou athanor, œuf philosophique, creuset...) et rangés dans un ordre méticuleux. Interrogé par un médecin qui désirait visiter son laboratoire, un alchimiste contemporain − fidèle disciple de Fulcanelli − a déclaré qu'il serait sûrement déçu en trouvant un laboratoire assez semblable à un petit laboratoire de chimie, et non un autre de sorcier! M. Caron, S. Hutin, Les Alchimistes,1959, p. 69.
Rem. Raymond Lulle donne au mot le sens de feu immortel (cf. Littré-Robin 1865).
P. ext., CHIM., vieilli. ,,Fourneau de laboratoire dont la construction permet de se livrer, avec le même feu, à plusieurs opérations différentes.`` (Chesn. 1857).
PRONONC. − Dernière transcription ds Littré : a-ta-nor.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1269-78 « sorte de fourneau d'alchimiste » (J. de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 6362 : Li vif deable, li maufé T'ont ton athanor eschaufé, Qui si fet tes ieuz lermoier). Empr. au lat. médiév. athanor « id. » (cf. Liber de Septuaginta, trad. lat. d'un traité ar. d'alchimie ds Mém. de l'Ac. des Sciences, t. 49, 1906, p. 318), de l'ar. al tannūr « id. », proprement « le four », attesté dep. le Coran, de l'araméen tanūra qui remonte au sumérien tinur, tunur. L'esp. atanor est attesté plus tard que le mot fr. (fin xves. d'apr. Cor. et Al.) mais l'empr. du lat. médiév. à l'ar. a probablement eu lieu dans la Péninsule Ibérique (v. FEW t. 19, s.v. tannūr).
BBG. − Chesn. 1857. − Duval 1959. − Lammens 1890, p. 28. − Littré-Robin 1865. − Masson 1970. − Mots rares 1965. − Nysten 1814. − Rheims 1969.

Wiktionnaire

Nom commun

athanor \a.ta.nɔʁ\ masculin

  1. Four d’alchimiste, à combustion très lente.
    • Oui, la chambre à four, avec ses chevrons, ses murs nus et sa suie séculaire, c’était l’athanor où le feu se transformait en principe de vie ; voilà pourquoi je m’y réfugiais, pour y renifler dix siècles de ce vrai confort, qu’on n’a d’ailleurs jamais remplacé, et pour y mijoter les expériences gustatives personnelles, les seules valables. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 116)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ATHANOR (a-ta-nor) s. m.
  • Nom donné, dans le moyen âge, par les alchimistes au fourneau dont ils se servaient.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ATHANOR, s. m. terme de Chimie, grand fourneau immobile fait de terre ou de brique, sur lequel s’éleve une tour dans laquelle on met le charbon, qui descend dans le foyer du fourneau à mesure qu’il s’en consume, selon que la tour peut contenir plus ou moins de charbon. Le feu s’y conserve plus ou moins long-tems allumé, sans qu’on soit obligé d’y mettre de tems en tems du charbon, comme on fait dans les autres fourneaux. L’athanor communique sa chaleur par des ouvertures qui sont aux côtés du foyer où l’on peut placer plusieurs vaisseaux, pour faire plusieurs opérations en même tems. Voyez Fourneau, Chaleur, &c.

Ce mot est emprunté des Arabes qui donnent le nom de tanneron à un four, à l’imitation des Hébreux qui l’appellent tannour ; d’autres le dérivent du Grec ἀθανάτος, immortel, par rapport à la longue durée du feu que l’on y a mis.

La chaleur de l’athanor s’augmente ou se diminue à mesure que l’on ouvre ou que l’on ferme le registre. Voy. Registre.

L’athanor s’appelle aussi piger Henricus, parce qu’on s’en sert ordinairement dans les opérations les plus lentes, & qu’étant une fois rempli de charbon, il ne cesse de brûler, sans qu’on soit obligé de renouveller le feu ; c’est pourquoi les Grecs l’appellent ἀκηδὴς, c’est-à-dire, qui ne donne aucun soin.

On le nomme aussi le fourneau philosophique, le fourneau des arcanes ; uterus chimicus, ou spagyricus ; & furnus turritus, fourneau à tour.

On voit, Chim. Pl. IV. fig. 32. un fourneau athanor, ou de Henri le paresseux : a, le cendrier ; b, le foyer ; c, c, les ouvertures pour la communication de la chaleur au bain de sable ou au bain-marie ; d, d, vuide de la tour dans lequel on met le charbon ; e, e, solides, ou murs de la tour ; f, dome ; ou couvercle du fourneau ; g, h, deux trous par où s’échappe la fumée. Le fourneau athanor est composé, comme nous l’avons dit, d’un bain de sable : 1 le cendrier ; 2 le foyer ; 3 le bain de sable ; 4 un matras dans le sable ; 5 une écuelle qui est aussi dans le sable ; 6 trou au registre ; 7 l’entrée de la chaleur dans le bain de sable ; 8, 8, la platine sur laquelle est le sable. Le fourneau athanor a encore un bain-marie : 1 le cendrier ; 2 le foyer ; 3, 3, le chaudron où l’eau du bain-marie est contenue ; 4 un rond de paille sur lequel la cucurbite est posée ; 5 la cucurbite coeffée de son chapiteau ; 6, 6, les registres ; 7 escabelle qui porte le récipient ; 8 le récipient. (M)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « athanor »

Espagn. atanor, tuyau de fontaine, de l'arabe at-tanoūr, hébreu tannour, fourneau, avec l'article arabe al ; du chaldéen tan, fourneau, et nour, feu : fourneau du feu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Ce mot est dérivé de l’arabe التنور, al-tanour (« four, fourneau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « athanor »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
athanor atanɔr

Évolution historique de l’usage du mot « athanor »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « athanor »

  • Brasserie Athanor, La Dolerie à Argentré-du-Plessis. Contact au 06 19 38 07 95 ou [email protected] athanor.fr. Plus d’infos sur www.brasserie-athanor.fr. , Argentré : la micro-brasserie Athanor a soif d’indépendance | Le Journal de Vitré
  • Infos pratiques : Guillaume Jeusse, artisan brasseur, La Dolerie, Argentré-du-Plessis. Pour toute information et pour connaître les points de vente de la bière Athanor : [email protected]athanor.fr. Un site Internet sera bientôt mis en ligne : www.brasserie-athanor.fr. , Athanor, la bière qui vient d'Argentré | Le Journal de Vitré

Traductions du mot « athanor »

Langue Traduction
Anglais athanor
Espagnol athanor
Italien athanor
Allemand athanor
Chinois 亚当
Arabe الأذانور
Portugais athanor
Russe атанор
Japonais アタノール
Basque athanor
Corse athanor
Source : Google Translate API

Athanor

Retour au sommaire ➦

Partager