La langue française

Astragale

Sommaire

  • Définitions du mot astragale
  • Étymologie de « astragale »
  • Phonétique de « astragale »
  • Évolution historique de l’usage du mot « astragale »
  • Citations contenant le mot « astragale »
  • Images d'illustration du mot « astragale »
  • Traductions du mot « astragale »
  • Synonymes de « astragale »

Définitions du mot astragale

Trésor de la Langue Française informatisé

ASTRAGALE1, subst. masc.

I.− ANAT. (hum. et animale). ,,Os supérieur de la rangée postérieure des os du tarse`` (Méd. Biol. t. 1 1970) :
1. Parmi les édentés, le tarse du paresseux à trois doigts est très-remarquable par son articulation et par sa forme. Il n'est composé que de quatre os : l'astragal, le calcanéum et les deux cunéiformes. L'astragal s'articule avec le péroné, le calcanéum et le grand cunéiforme. Son articulation avec le péroné a lieu au moyen d'une fossette conique dont est creusée sa face supérieure, et dans laquelle est reçue l'extrémité de l'os dont la figure correspond en relief à celle en creux de l'astragal. Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 1, 1805, p. 379.
2. L'astragale est un os court, de forme cuboïde, articulé en haut avec la mortaise tibio-péronière, en bas avec le calcanéum, en avant avec le scaphoïde. G. Gérard, Manuel d'anat. hum.,1912, p. 203.
Rem. La forme astragal (sans e), cf. supra, ex. 1, est exceptionnelle.
P. anal.
1. HIST. ,,Osselet que l'on introduisait dans les cordelettes servant de menottes pour les prisonniers`` (Mots rares 1965).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-Nouv. Lar. ill.
2. JEUX ROMAINS. Jeu des osselets :
3. Les astragales ne roulent que sur 4 côtés marqués de points, les dés sur 6 côtés. Le jet des astragales est de 4 à la fois, le jet des dés de 3 à la fois. (...) Le 2 et le 5 ne sont pas marqués aux astragales (...) le jet de 4 faces différentes porte gain du jeu. P. Monet (Gay 1967).
3. DIVINATION :
4. Si étrange que la chose puisse nous paraître, le jeu de dés se rattache souvent à des préoccupations sérieuses. Aux Indes, on jetait les dés pour prédire l'avenir et c'est surtout dans ce but que les nègres d'Afrique les utilisent. Les Thonga, par exemple, ont des séries compliquées d'astragales ainsi que d'autres objets et ont élaboré une véritable science de la divination; toutes les circonstances imaginables de leur existence sont liées d'une façon ou d'une autre aux combinaisons d'osselets, lesquels sont considérés comme trop sacrés pour être vendus. R.-H. Lowie, Manuel d'anthropol. culturelle,1936, p. 192.
Rem. Cf. astragalisme.
II.− Dans différents domaines.Sorte de moulure.
A.− ARCHIT. ,,Moulure placée à la base des chapiteaux des ordres antiques et dont le profil est une demi-circonférence...`` (J. Adeline, Lex. des termes d'art, 1884) :
5. On (...) voit des chapiteaux byzantins qui n'offrent d'autre forme que celle d'une pyramide tronquée dont la base occupe la partie supérieure; une légère courbure les relie à l'astragale de la colonne. A. Lenoir, Archit. monastique,t. 1, 1852, p. 364.
6. C'est toujours la plus belle place du monde [celle de l'Hôtel-de-ville, à Bruxelles] (...) d'autant plus belle aujourd'hui qu'elle a conservé ses pignons ouvragés, découpés, festonnés d'astragales... Nerval, Les Fêtes de Hollande,1852, pp. 271-272.
Cordon ornemental en cuivre ou en fer, au haut des barreaux d'une grille, d'une rampe, d'un balcon.
Rem. Attesté ds Littré, Guérin 1892, Lar. 19e-Lar. encyclop.
,,Moulure fixée horizontalement à quelques dizaines de centimètres d'un plafond pour limiter la hauteur d'un revêtement mural`` (Bonnel-Tassan 1966). ,,Petite moulure dont la succession offre une certaine ressemblance avec un chapelet d'osselets`` (Lavedan 1964) :
7. Après avoir compté à la lueur de ma veilleuse les astragales du plafond, regardé les gravures de la Jeune Milanaise, de la Belle Suisse, de la Jeune Française, de la Jeune Russe, du feu roi de Bavière, de la jeune reine de Bavière qui ressemble à une femme que j'ai connue et dont il m'est impossible de rappeler le nom, j'attrapai quelques minutes de sommeil. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 201.
B.− ART MILIT. ,,Sorte de moulure, de bourrelet, que l'on ménage autour d'une pièce d'artillerie`` (Nouv. Lar. ill.).
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Littré, Lar. 19e-Lar. encyclop.
C.− Au fig. Faux brillants, fioritures d'un style pompeux, surchargé d'images :
8. Stendhal (...) resta dans les traditions de style du xviiiesiècle, très choqué de la langue nouvelle, plein de railleries pour ce flot d'épithètes qu'il jugeait inutiles, pour ces festons et ces astragales sous lesquels la vieille phrase française perdait sa netteté et sa vivacité. Zola, Les Romanciers naturalistes,Stendhal, 1881, p. 69.
9. Les astragales de langage, dont je me servis pour ne pas l'accepter, [l'offre d'une dédicace de Jean Lorrain], ne faisaient qu'augmenter l'affront qui cingle vif... R. de Montesquiou, Mémoires,Les Pas effacés, t. 3, 1921, p. 80.
Rem. On rencontre dans la docum. le dér. astragalien, ienne, adj. (1866, Lar. 19e; suff. -ien*). Qui appartient, qui se rapporte à l'astragale (cf. supra I). Articulation, luxation astragalienne.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1545 archit. astragalus (S. Serlio, Reigles generales de l'Archit. [...] selon la doctrine de Vitruve, trad. fr. Pieter Coekke, Anvers, 4 v, d'apr. M. Cagnon et M. Smith ds Cah. Lexicol., t. 18, 1971, p. 99); 1547 id. astragale (Id., Quinto Libro d'Archiettura [...], trad. fr. Jean Martin, Paris 10 r, ibid. : l'une desquelles se sera l'astragale avec son petit quarré); 2. 1546 anat. (Ch. Estienne, Dissect. des Parties du corps, 31, 23 ds Quem. : Astragal). Empr. au lat. astragalus sens 1 (Vitruve passim ds TLL, II, 957, 25), lui-même empr. au gr. α ̓ σ τ ρ α ́ γ α λ ο ς d'abord attesté au sens de « vertèbre » (Iliade, 14, 446 ds Bailly) d'où « talon » et sens 1 (Vitruve, 3, 3, ibid.).

ASTRAGALE2, subst. masc.

BOT. Plante de la famille des légumineuses-papilionacées, annuelle, vivace, arbrisseaux trapus dont certaines espèces fournissent la gomme adragante :
Fétuques, avoines, canches, dactyles constituent la base de la prairie subalpine : en milieu ensoleillé, le serpolet et l'astragale de Montpellier se multiplient; ... M. Wolkowitsch, L'Élev. dans le monde,1966, p. 100.
PRONONC. : [astʀagal].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1611 bot. (Cotgr.). Empr. au lat. astragalus, terme de botanique, (Pline, Hist. nat., 26, 46 ds TLL, II, 957, 37), lui-même empr. au gr. α ̓ σ τ ρ α ́ γ α λ ο ς (v. astragale1) attesté comme terme de bot. (Dioscoride, 4, 162 ds Bailly).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 37.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Bible 1912. − Bonnel-Tassan 1966. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Cagnon (M.), Smith (S.). Le Vocab. de l'archit. en France de 1500 à 1550. Cah. Lexicol. 1971, no18, p. 99. − Chabat t. 1 1875. − Chesn. 1857. − Chevallier 1970. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Jossier 1881. − Lar. méd. 1970. − Lavedan 1964. − Littré-Robin 1865. − Marcel 1938. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mont. 1967. − Mots rares 1965. − Noël 1968. − Nysten 1824. − Perraud 1963. − Privat-Foc. 1870. − Timm. 1892. − Viollet 1875.

Wiktionnaire

Nom commun

astragale \as.tʁa.ɡal\ masculin

  1. (Ornement) Moulure composée d’un boudin, d’un listel et d’un congé qui embrasse l’extrémité supérieure d’une colonne.
    • Un chapiteau orné d’astragales.
    • Les rosaces, les plinthes, les moulures, les astragales, tous les détails de l’édifice offrent la même perfection. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
  2. (En particulier) (Menuiserie) Profil très fréquent des nez de marche des escaliers.
  3. (Anatomie) Un des os du tarse, le plus gros après le calcanéum, l'os du talon.
    • On distingue classiquement les fractures totales et les fractures parcellaires de l’astragale. — (Ara Loshkajian, Imagerie médicale, 2000)
    • L’incision externe de Bœckel associée à une ténotomie préalable du tendon d’Achille permet très bien de « décartilaginiser » les surfaces osseuses en contact avec astragale et mortaise tibio-tarsienne. — (Congrès français de chirurgie, Procès-verbaux, mémoires et discussions, 1903, n° 16, page 929)
  4. (Par extension) Osselet de jeu.
  5. (Botanique) Genre de plantes de la famille fabacées (légumineuses) riche en espèces, dont quelques-unes sont utiles par les sucs gommeux qui en découlent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASTRAGALE (a-stra-ga-l') s. m.
  • 1 Terme d'architecture. Moulure embrassant la partie supérieure du fût d'une colonne. Les moulures, les astragales offrent la même perfection, Chateaubriand, Itin. 197. Ce ne sont que festons, ce ne sont qu'astragales, Boileau, Art p. I. Foulant créneaux, ogive, écussons, astragales, M'attachant comme un lierre aux pierres inégales, Hugo, Odes, V, 18.
  • 2 Terme d'anatomie. L'un des os du tarse, ainsi nommé à cause de sa forme cuboïde.
  • 3 En termes de serrurerie, espèce de cordon en cuivre ou en fer au haut des barreaux d'une grille, d'un balcon ou d'une rampe.

    Sorte de bourrelet faisant corps avec une bouche à feu, et servant de renfort, d'ornement ou de division.

HISTORIQUE

XVIe s. Le susdit astragale est receu entre les chevilles selon ses parties laterales, Paré, IV, 36. L'os calcaneum se separe de contre l'astragale ou l'osselet, Paré, XIV, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ASTRAGALE, ἀστράγαλος, en Anatomie, est un os du tarse, qui a une éminence convexe, articulée par ginglyme avec le tibia. L’astragale est le plus supérieur de tous les os du tarse. Voyez Tarse.

Quelques-uns appliquent le nom d’astragale aux vertebres du cou. Homere dans son Odyssée, employe ce terme dans ce sens. Voyez Vertebre. On peut distinguer dans l’astragale cinq faces, qui sont presque toutes articulaires & revêtues d’un cartilage.

La face supérieure est convexe, & un peu concave dans sa longueur, & est articulée avec le tibia ; l’inférieure est concave, comme divisée en deux facettes articulaires, séparées par une gouttiere, & s’articule avec le calcaneum ; l’antérieure est arrondie & articulée avec le scaphoïde ou naviculaire. Des deux latérales qui sont les moins considérables, la latérale externe qui est la plus grande, est articulée avec la malléole externe, & la latérale interne avec la malléole interne. Voyez Malléole, &c.

Astragale, s. m. est un membre d’Architecture composé de deux moulures ; l’une ronde, faite d’un demi-cercle, l’autre d’un filet. Presque tous les auteurs, les architectes, & les ouvriers, donnent ce nom à la moulure demi-ronde ; & par-tout ailleurs ils se servent du mot baguette. Mais le nom d’astragale doit s’entendre de ces deux moulures prises ensemble & non séparément : tous les fûts supérieurs des colonnes sont terminés par un astragale qui leur appartient, & non au chapiteau, à l’exception de l’ordre toscan & dorique ; quelquefois à l’ordre ionique, la baguette appartient au chapiteau, dans la crainte que cette moulure appartenant à la colonne, ne rendît son chapiteau trop bas & trop écrasé. Il faut remarquer que cette derniere observation n’a lieu que dans le cas où les fûts d’une colonne sont d’une matiere, & les chapiteaux de l’autre ; savoir les premiers de marbre, les derniers de bronze, ou bien les fûts de marbre noir, & les chapiteaux de marbre blanc. Car lorsque ces deux parties de l’ordre sont de pierre, alors l’identité de la matiere empêche cette remarque ; mais il n’en est pas moins vrai qu’il faut observer par rapport à la construction que l’astragale, ou au moins le filet de ce membre d’architecture appartient au fût de la colonne ou pilastre ; en voici la raison.

L’usage veut que l’on unisse le fût des colonnes à l’astragale par un congé. Or ce congé n’est autre chose qu’un quart de cercle concave, qui ne peut terminer seul le fût supérieur ou inférieur d’une colonne ; il faut qu’il soit accompagné d’un membre quarré, qui par ses angles droits assûre la solidité, le transport, & la pose du chapiteau & de la colonne ; ce qui ne se pourroit, de quelque matiere que l’on voulût faire choix, sans que ce congé fût sujet à se casser ou s’engrener. (P)

Ce petit membre d’architecture se voit aussi sur les pieces d’artillerie ; il leur sert d’ornement comme il feroit à une colonne. Il y en a ordinairement trois sur une piece, savoir l’astragale de lumiere, celui de ceinture, & celui de volée. Voyez Canon. (Q)

Astragale, s. m. astragalus, (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleurs papilionacées ; il sort du calice un pistil enveloppé d’une gaine ; ce pistil devient dans la suite une gousse divisée en deux loges remplies de semences qui ont la figure d’un rein : ajoûtez aux caracteres de ce genre, que les feuilles naissent par paires le long d’une côte terminée par une seule feuille. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « astragale »

Du latin astragalus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀστράγαλος, qui signifie proprement une des vertèbres du cou, puis un os du tarse, puis le jeu d'osselets, et enfin un ornement d'architecture.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « astragale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
astragale astragal

Évolution historique de l’usage du mot « astragale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « astragale »

  • Ce ne sont que festons, ce ne sont qu'astragales. Georges de Scudéry, Cité par Boileau dans le chant I de l'Art poétique
  • Dans la dernière étude sur l’extrait de racine d’Astragale, nos experts ont fourni les dernières tendances de croissance industrielle en fonction des besoins du client. De plus, le rapport sur le marché de l’extrait de racine d’Astragale aide les fournisseurs de l’industrie primitive à renforcer leurs activités sur le marché universel de l’extrait de racine d’Astragale. Avec l’aide de cette étude de recherche, vous pouvez capturer des statistiques perspicaces et, en attendant, avoir une compréhension claire du marché mondial de l’extrait de racine d’astragale. De plus, il vous permet de garder une longueur d’avance sur la concurrence dans l’environnement industriel. Le rapport sur le marché de l’extrait de racine d’Astragale est évalué comme une étude intelligente et systématique qui vous permet de renforcer votre point de vue lié à plusieurs facteurs tels que la croissance du marché de l’extrait de racine d’Astragale, les tendances futures, la situation actuelle et les perspectives à venir pour des segments distincts. Journal l'Action Régionale, Rapport de prévision du marché de l’extrait de racine d’astragale (impact COVID-19) 2020-26: Biotechnologie Xi’An Sanwei, Mountain Rose Herbs, Z Natural Foods – Journal l'Action Régionale
  • Une récente étude chinoise s’est intéressée au potentiel des polysaccharides extraits de la racine d’astragale (Astragalus membranaceus) pour limiter les perturbations digestives dues à la prise d’antibiotiques chez des rats. La racine d’astragale, très utilisée en médecine traditionnelle chinoise, possède des vertus toniques, immunoprotectrices et anti-âge largement démontrées. , L’astragale au secours de l'immunité et de la flore intestinale
  • L'afflux massif de promeneurs sur le littoral et le Parc National des Calanques a de graves conséquences sur la biodiversité des lieux. L'astragale de Marseille notamment est menacée. Des opérations ont lieu pour replanter des pieds de cette plante aux propriétés indispensables.  France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, L'astragale de Marseille, cette plante emblématique des Calanques qu'il faut protéger
  • L'astragale est l'une des seules plantes qui résistent aux sels, aux embruns et aux brûlures du soleil. Mais elle n'arrive plus à renaître dans son milieu naturel. Alors, pour préserver cette espèce très rare et protégée, une opération de replantage a eu lieu au bord de la Méditerranée dans le Parc national des Calanques. Les scientifiques ont pour mission de planter 3 000 pieds. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 04/12/2019 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 4 décembre 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français. LCI, Calanques : l’astragale menacée | LCI
  • Le littoral sec et rocailleux du Parc national des calanques de Marseille (Bouches-du-Rhône) est l'objet d'une lutte pour la survie entre végétaux, aussi âpre qu'invisible. Dans cette bande d'une petite centaine de mètres entre la Méditerranée et la garrigue, que les scientifiques nomment phrygane, l'astragale de Marseille fait ainsi face à la concurrence d'espèces exotiques invasives venues, via les jardins des particuliers, d'Amérique du Sud ou d'Afrique, comme l'agave, le figuier de barbarie ou la luzerne arborescente. leparisien.fr, Biodiversité : l’astragale de Marseille, menacée, est replantée dans les calanques - Le Parisien

Images d'illustration du mot « astragale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « astragale »

Langue Traduction
Anglais astragalus
Espagnol astrágalo
Italien astragalo
Allemand astragalus
Chinois 黄芪
Arabe استراغالوس
Portugais astrágalo
Russe астрагал
Japonais レンゲ
Basque astragalus
Corse astragalus
Source : Google Translate API

Synonymes de « astragale »

Source : synonymes de astragale sur lebonsynonyme.fr
Partager