La langue française

Astic

Sommaire

  • Définitions du mot astic
  • Étymologie de « astic »
  • Phonétique de « astic »
  • Évolution historique de l’usage du mot « astic »
  • Citations contenant le mot « astic »
  • Traductions du mot « astic »
  • Synonymes de « astic »

Définitions du mot « astic »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASTIC, subst. masc.

TECHNOL. Outil en os, parfois en acier ou en buis, utilisé par les cordonniers pour polir le cuir des semelles.
P. ext., MILIT., vx. Outil en bois dont se servaient les soldats pour polir le cuir de leur giberne; polissoir de giberne.
Rem. Michel 1856 et Larch. 1880 enregistrent le sens de « épée » : ,,Ce n'est autre chose qu'acier [= pointe] dont la seconde syllabe a été remplacée par une terminaison argotique.`` (Michel 1856). Pour A. Delvau, Dict. de la lang. verte, 1866, p. 14, astic, au sens de « épée », est du fém. et vient de ,,l'allemand Stich, chose pointue``; attesté également ds Bruant 1901, p. 201, avec la mention ,,désuet``.
P. méton., MILIT., vx. Mélange de blanc d'Espagne, d'eau de vie et de savon utilisé pour faire briller les pièces métalliques du fourniment. Aller à l'astic. Astiquer son fourniment. Frotter avec de l'astic. Synon. tripoli.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [astik]. 2. Forme graph. − Rob. et Quillet 1965 écrivent astic ou asti; Lar. encyclop. donne uniquement la forme astic. 3. Hist. : astic ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, DG et Pt Lar. 1906; asti ou astic ds Littré et Guérin 1892; Nouv. Lar. ill. mentionne le mot, s.v. astic et asti.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1721 mét. (Trév. : Astic ... Terme de cordonnier. C'est un os creux, dans lequel les Cordonniers mettent du suif ou de la graisse, pour y graisser de tems en tems la pointe de leurs aleines); 2. 1725 arg. (Le Vice puni ds Sain. Sources t. 1, p. 329 : Astic, épée); 3. 1838 arm. (Ac. Compl. 1842 : Astic [...] Polissoir de giberne). Déverbal d'un verbe *astiquer du dial. hennuyer (parler où l's devant consonne s'est maintenu à l'époque moderne), correspondant au liég. astichî « tendre, pousser en avant » (Haust), et dont l'existence est attestée par le dér. astiquette, mot dont le phonétisme révèle l'origine hennuyère, passé en Flandre et en Artois au sens de « alène que le mineur enfonce de la main dans le bois pour y accrocher la lampe » (v. Wartburg ds R. Ling. rom., t. 24, 1960, p. 285); la forme verbale en usage en Flandre, Artois et Picardie, après la chute du s devant consonne est at(t)iquer « accrocher, pénétrer, enfoncer » (FEW, t. 17, p. 234a). *Astiquer correspond, avec changement de préf., à l'anc. pic. estiquier « ficher, frapper avec force » (1374-1507 ds Gdf.), agn. estikier « ficher, enfoncer » (Jordan Fantosme ds Gdf.), a. fr. estichier « id. » (fin xiiie-xives., Doon de Mayence ds T.-L.), verbes empr. à l'a.b.frq. *stikkan « piquer », v. aussi étiquette. Le sens techn. de astic se déduit facilement de celui de « pousser en avant » du verbe; le terme du dial. septentrional a pénétré en fr. comme terme de mét.; il est prob. passé ds la lang. commune à travers la lang. techn. des cordonniers milit.; avec l'évolution de la forme du polissoir, la notion de « pointe » a actuellement disparu. En cette hyp., le fr. mod. astiquer* serait une nouvelle formation propre au fr., tout à fait distincte de l'*astiquer hennuyer. L'hyp. qui consiste à faire de astic un déverbal du fr. mod. astiquer* n'est pas recevable du point de vue chronologique. L'hyp. d'un empr. de astic à l'angl. stick « bâton » (DG, Dauzat68) fait difficulté du point de vue phonét., ne pouvant expliquer le a- initial; de plus, un empr. de ce terme isolé à l'angl. par la lang. des cordonniers s'expliquerait difficilement.
BBG. − Chesn. 1857. − Esn. 1966. − France 1907. − France Suppl. 1907. − Larch. 1880. − Michel 1856.

Wiktionnaire

Nom commun

astic \as.tik\ masculin

  1. (Vieilli) Gros os de cheval ou de mulet dont les cordonniers et les savetiers se servent pour lisser certaines parties du soulier, et dont la cavité leur sert à mettre le suif pour graisser leur alêne.
    • Comme nous l’avons vu, le bottier est appelé « boueux » par ironie ; mais celui-ci, en revanche, traite le cordonnier pour femme de « chiffonnier ». Le chiffonnier, d’une propreté exemplaire et féminine, est en général d’une constitution médiocre, tandis que le boueux, solide, robuste et sale, pratiquant un métier des plus durs, est au contraire une espèce d’Alcide, armé comme un Titan d’une barre de fer en guise d’astic, et d’un formidable épieu pour forcer le bas de l’embouchoir sur l’avant-pied. — (Petrus Borel, Le gniaffe, 1841)
  2. Polissoir de giberne.
  3. Mélange de blanc d'Espagne, de savon et de d'alcool qui sert à nettoyer le cuivre et ses alliages.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ASTIC, s. m. est un os de jambe de mulet ou de cheval qui sert à lisser les semelles ; on met de la graisse dans le trou du milieu pour graisser les alênes. Voyez la figure 9. Planche du Cordonnier Bottier.

L’astic de bois est à peu près semblable à celui d’os. Voyez la figure 8.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « astic »

(1721) Déverbal de *astiquer (différent du astiquer moderne qui est le dénominal de astic), dérivé avec changement de préfixe, dans le dialecte hennuyer, de l’ancien français estichier (« ficher, percer ») ; dans le dialecte liégeois, astiquette a le sens de « alène que le mineur enfonce de la main dans le bois pour y accrocher la lampe » et correspond à notre étiquette. Le mot est probablement passé dans la lang. commune à travers la langue technique des cordonniers militaires et, avec l'évolution de la forme du polissoir, la notion de « pointe » a disparu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « astic »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
astic astik

Évolution historique de l’usage du mot « astic »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « astic »

  • © astic-emballage.fr , Astic Emballage, une entreprise ligérienne au VITEFF, avec C. Astic, PDG
  • 5. “Il n’arrive rien d’autre à Betty et Rita, âmes-images pseudo-virtuelles, mais qui cherchent irrésistiblement à s’incarner, s’imprimer, s’épaissir sur un support matériel, quitte à perdre leur plasticité, à se figer dans une seule personne, une seule identité, une seule forme, autant dire en un cliché ou un stéréotype.” Mulholland Drive d’Hervé Aubron, Yellow Now, 2006. , David Lynch – “Twin Peaks : Fire Walk with Me” | Culturopoing
  • 1Après un numéro consacré à l’œuvre de Jean Ray/John Flanders, monstre bicéphale qui se proposait de faire le bilan des études rayennes – tâche ardue s’il en est – et d’ouvrir de nouvelles pistes critiques, la nouvelle livraison d’Otrante explore « le rire fantastique ». L’idée d’étudier les relations qui se nouent entre le fantastique et le rire (dénomination large qui englobe aussi bien le rire de la parodie ou du comique farcesque que le sourire de l’humour, noir ou non, ou du pastiche savant) présente l’avantage d’être riche et productive, mais on peut lui reprocher d’être trop large. La diversité des œuvres étudiées, nouvelles, romans, photographies, série télévisée, comme les autres titres, tant en littérature qu’au cinéma, proposés dans l’avant-propos ou venant à l’esprit, démontrent en tout cas l’ampleur du champ qu’ouvre la rencontre entre ces deux notions. Alors que la théorisation du rire fantastique paraît restreinte, les modalités de son apparition se renouvellent indéfiniment et entraînent le surgissement d’autres éléments qui lui donnent sa coloration intime et son importance ultime : fatalité, érotisme, critique sociale, distanciation… , Le rire fantastique (Acta Fabula)

Traductions du mot « astic »

Langue Traduction
Anglais astic
Espagnol astico
Italien astic
Allemand astisch
Chinois tic
Arabe جمرة
Portugais astico
Russe astic
Japonais 素朴な
Basque astic
Corse astico
Source : Google Translate API

Synonymes de « astic »

Source : synonymes de astic sur lebonsynonyme.fr
Partager