Assibilation : définition de assibilation

chevron_left
chevron_right

Assibilation : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ASSIBILATION, subst. fém.

PHONÉTIQUE
A.− Prononciation sifflante d'un phonème représenté par un caractère graphique qui correspond ordinairement à une prononciation occlusive. L'assibilation du t dans assibilation.
B.− Changement phonétique dont le résultat est une sifflante :
Le traitement r > ṛ, ẓ, z et la répartition géographique à travers la France de ses divers aboutissements ont été étudiés par O. Bloch, dans la Revue de Linguistique romane (t. 3, 1927, p. 92-156 : L'assibilation d'r dans les parlers gallo-romans). G. Straka et P. Nauton, Le polymorphisme de l'R dans la Haute-Loire,mélanges 1945, t. 5, Ét. ling. (Publ. de la Fac. de Lettres de Strasbourg, fasc. 108),1947, p. 198.
Rem. 1reattest. 1877 (Littré); dér. de assibiler*, suff. -(a)tion*.
PRONONC. : [asibilasjɔ ̃]. Harrap's 1963 donne la possibilité d'une prononc. avec [ss] géminées : as/s/-. Pour [ss], cf. la transcr. ds Littré.
BBG. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961. [1951] − Mots rares 1965. − Springh. 1962.

Assibilation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

assibilation \a.si.bi.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Linguistique) Modification phonétique d’une consonne dont le résultat est une sifflante.
    • Le consonantisme français contient, en particulier, la nasale palatale, la fricative ou vibrante uvulaire, l'articulation dentale des [t d n]. L'anglais a des fricatives dentales, la nasale vélaire, les affriquées, les [p t k] aspirés sous accent, l’assibilation des [s z t d]. — (Rostislav Kocourek, Essais de linguistique française et anglaise: mots et termes, sens et textes, Louvain & Paris : Éditions Peeters, 2001, p.162)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Assibilation : définition du Littré (1872-1877)

ASSIBILATION (a-ssi-bi-la-sion) s. f.
  • Terme de phonétique. Attribution d'un son sifflant à une lettre qui ne l'a pas d'ordinaire. L'assibilation du t dans action, Revue de linguistique, t. V, 4e fascicule, p. 409.

    Influence d'une sifflante sur une autre lettre pour la changer en sifflante. En breton [tredé, troisième] comme en sanscrit [tritiyas] le t du suffixe échappe à l'assibilation, D'Arbois de Jubainville, Mém. de la société de linguistique de Paris, t. II, p. 327.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assibilation »

Étymologie de assibilation - Wiktionnaire

 Dérivé de assibiler avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assibilation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assibilation asibilasjɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « assibilation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assibilation »

  • Par contre, on ne dit pas « mau-dit », sans assibilation. Un Québécois prononce sa consonne bien sifflante, pour dire « mau-dsit » Français. Le Devoir, Comment prononcez-vous «août», «baleine», «crabe» ou «brun»? | Le Devoir

Traductions du mot « assibilation »

Langue Traduction
Corse abbilità
Basque assibilation
Japonais 同化
Russe ассибиляция
Portugais assibilização
Arabe التوحيد
Chinois 同化
Allemand assibilation
Italien assibilation
Espagnol asimilación
Anglais assibilation
Source : Google Translate API

Synonymes de « assibilation »

Source : synonymes de assibilation sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires