La langue française

Argol

Définitions du mot « argol »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARGOL, subst. masc.

Excréments desséchés d'animaux domestiques (chevaux, moutons, chameaux, etc.) servant de combustible dans certaines régions d'Asie privées de bois :
Il a pris la terre par le plus large où l'on n'a pas à craindre D'en voir le bout et la mer par cette échancrure qui va poindre. Il traverse le Tanaïs, et c'est lui tout seul qui est assis Près d'un petit feu d'argols dans ce désert qui est entre l'Oural et l'Obi. Claudel, Corona Benignitatis Anni Dei,1915, p. 411.
PRONONC. − Seule transcription ds Littré : ar-gol.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1877 (Littré Suppl.). Mot mongol (v. NED, s.v.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Duval 1959.

Wiktionnaire

Nom commun

argol \aʁ.ɡɔl\ masculin

  1. Nom des fientes de bœufs, chevaux, chameaux, moutons, desséchées, avec lesquelles on fait du feu dans les steppes de la Tartarie et de la Mongolie.
    • En quelques minutes, il eut trouvé dans les environs une demi-douzaine de ces fientes de chameau séchées que les Mongols appellent les argols. Il alluma le feu avec des brindilles séchées. — (Guy d'Armen, La Cité de l'or et de la lèpre, in Sur l'autre face du monde et autres romans scientifiques de Sciences et Voyages, Robert Laffont, 1973, p. 410)
    • Les argols de chèvres et de moutons occupent le premier rang. Ils jouissent d'une propriété singulière pour porter le foyer à haute température. Les forgerons et les orfèvres tibétains et tartares les utilisent pour la fonte des métaux : en peu de temps, un morceau de fer placé sur un feu d’argols d'ovins et de caprins est chauffé à blanc. — (Maurice Lelong, Célébration du fumier, Le Jas du Revest-Saint-Martin (Haute-Provence) : chez Robert Morel éditeur, 1966, p. 95)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ARGOL (ar-gol) s. m.
  • Nom des fientes de bœufs, chevaux, chameaux, moutons, desséchées, avec lesquelles on fait du feu dans les steppes de la Tartarie et de la Mongolie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « argol »

Vient du thibétain. Il fut introduit dans la langue française par le missionnaire catholique Évariste Huc dans ses récits de voyage : Souvenirs d’un voyage dans la Tartarie, le Thibet et la Chine pendant les années 1844, 1845 et 1846, Paris, Adrien Leclère, 1850
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « argol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
argol argɔl

Évolution historique de l’usage du mot « argol »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « argol »

  • Après avoir chaulé la terre bretonne, trop acide, Philippe Guys a planté son premier plant en 2016. Le début d’une longue série. 800 autres plants ont suivi, de différents cépages : Chardonnay, Sauvignon, Cabernet franc, Gamay avant d’enchaîner sur du Viognier et du Syrah. Au total, ce sont donc 1 000 pieds qui ont été plantés sur 3 000 m² de terre, à Argol, sur un « domaine » dont l’entrée est symbolisée par un plant venu du hameau de la reine, à Versailles. Et si les terres sont argoliennes, les chais, eux, se situent au lieu-dit Daoubors, à Landévennec. Une situation géographique qui a inspiré l’appellation « Entre deux maires » aux viticulteurs amateurs, même si « Blandévennec » leur plaît aussi. Le Telegramme, Le Télégramme - Landévennec - Œnologie. Le « Blandévennec » bientôt en bouteille

Traductions du mot « argol »

Langue Traduction
Anglais argol
Espagnol argol
Italien argol
Allemand argol
Chinois 精氨酸
Arabe أرجول
Portugais argol
Russe арголе
Japonais アルゴール
Basque argol
Corse argol
Source : Google Translate API

Synonymes de « argol »

Source : synonymes de argol sur lebonsynonyme.fr

Argol

Retour au sommaire ➦

Partager