La langue française

Apical, apicale

Sommaire

Définitions du mot apical, apicale

Trésor de la Langue Française informatisé

APICAL, ALE, AUX, adj. et subst.

A.− Adjectif
1. ANAT. HUMAINE, ANIMALE et VÉGÉT. Qui est au sommet, à la pointe (d'un organe, d'une cellule, etc.) :
1. ... ils [les abris épithéliaux] occupent (...) soit le collet de la dent, soit la région apicale. Roussy ds(F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd.,fasc. 5, 1920-24, p. 335).
2. Les recherches de Naegeli sur le méristème − terme qui lui est dû − chez les algues, les mousses et les fougères, sur les lois de la segmentation apicale, sur la structure et la croissance des parois cellulaires, représentent des acquisitions capitales de la biologie. Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 427.
SYNT. Cf. E. Perrier, Traité de zool., 1893 : fossettes apicales (p. 3104), orifice apical (p. 542), oscule apical (p. 580), plaque apicale (p. 985), pôle apical (p. 776), pore apical (p. 761), position apicale (p. 1242), rosette apicale (p. 795), secteurs apicaux (p. 1279).
2. PHONÉT. ,,Dénomination appliquée à divers phonèmes, particulièrement aux dentales, pour indiquer que leur articulation est caractérisée par l'application de la pointe (lat. apex) de la langue soit contre les dents (dentales proprement dites), soit contre les alvéoles (alvéolaires), soit même au-dessus des dents, contre la voûte du palais.`` (Mar. Lex. 1951).
Subst. fém. Les apicales. Les consonnes apicales.
B.− Subst. masc., ENTOMOL. Alvéoles qui se terminent à la pointe de l'aile des insectes.
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.
PRONONC. : [apikal], plur. [-o].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1838 adj. didact. (Ac. Compl. 1842); b) 1865 anat. (Littré-Robin); 2. 1845 subst. masc. entomol., Besch., supra; − 1928, Lar. 20e; 3. 1933 phonét. (Mar. Lex. [1reéd.] p. 30). Dér. du lat. apex, apicis « sommet » (apex*); suff. -al*.
BBG. − Chevallier 1970. − Forest. 1946. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Husson 1970. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mots rares 1965. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Adjectif

apical \a.pi.kal\

  1. Relatif à l’apex.
    • Le type annellé s’oppose au précédent; il est dépourvu de nasse, mais possède (du moins en principe, car une évolution régressive les a souvent rudimentarisés ou supprimés) un ou plusieurs anneaux apicaux ; on les voit distincts ou soudés, et ils sont amyloïdes ou non. — (Fernand Moreau, Les progrès récents de la cytologie des Champignons en microscopie usuelle et en microscopie corpusculaire, Bulletin de la Société Botanique de France, 1958)
  2. Qui appartient au sommet.
  3. (Phonétique articulatoire) Se dit d'une consonne dont l'articulation se fait par application de l'apex (pointe) de la langue contre les dents (dentale), contre les alvéoles (alvéolaire), ou contre le haut et l'arrière de la bouche (rétroflexe).
    • Le [r] latin était fortement roulé, prononcé avec la pointe (apex) de la langue rapprochée des alvéoles supérieurs, d'où son nom de r apical.

Adjectif

apical masculin et féminin identiques

  1. Apical.

Adjectif

apical \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Apical.

Nom commun

apicale \a.pi.kal\ féminin

  1. Consonne qui s’articule avec l’apex (pointe) de la langue.
    • t et d sont des apicales.
    • C’est aussi un paramètre typologique bien connu : certaines langues ont une vibrante apicale (langues romanes), d’autres une vibrante uvulaire (langues germaniques). — (Nathalie Rossi-Gensane, Nicole Gueunier, Mélanges en l'honneur de Nicole Gueunier, 2004)

Forme d’adjectif

apicale \a.pi.kal\

  1. Féminin singulier de apical.
    • La bronche principale droite est courte (2 cm), large, presque rectiligne, plus postérieure que la gauche, et se porte en bas, en arrière et en dehors, elle se divise en :
      – une bronche lobaire supérieure droite, qui elle-même trifurque en bronche segmentaire apicale, bronche segmentaire postérieure et bronche segmentaire antérieure ;
      – une bronche lobaire moyenne droite qui bifurque en bronches segmentaires latérale et médiale et une bronche lobaire inférieure droite qui se dédouble en une petite bronche segmentaire apicale et un gros tronc basal qui continue la direction générale de l’axe bronchique droit ; ce tronc lui-même quadrifurque habituellement en bronches segmentaires basale médiale, basale antérieure, basale latérale, basale postérieure. — (Christophe Oberlin, Christian Vacher, Jean-Louis Berthelot, Précis d’anatomie, 11e édition)

Adjectif

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \a.pi.kal\ féminin

  1. Consonne qui s’articule avec l’apex (pointe) de la langue.
    • t et d sont des apicales.
    • C’est aussi un paramètre typologique bien connu : certaines langues ont une vibrante apicale (langues romanes), d’autres une vibrante uvulaire (langues germaniques). — (Nathalie Rossi-Gensane, Nicole Gueunier, Mélanges en l'honneur de Nicole Gueunier, 2004)

Forme d’adjectif

apicale \a.pi.kal\

  1. Féminin singulier de apical.
    • La bronche principale droite est courte (2 cm), large, presque rectiligne, plus postérieure que la gauche, et se porte en bas, en arrière et en dehors, elle se divise en :
      – une bronche lobaire supérieure droite, qui elle-même trifurque en bronche segmentaire apicale, bronche segmentaire postérieure et bronche segmentaire antérieure ;
      – une bronche lobaire moyenne droite qui bifurque en bronches segmentaires latérale et médiale et une bronche lobaire inférieure droite qui se dédouble en une petite bronche segmentaire apicale et un gros tronc basal qui continue la direction générale de l’axe bronchique droit ; ce tronc lui-même quadrifurque habituellement en bronches segmentaires basale médiale, basale antérieure, basale latérale, basale postérieure. — (Christophe Oberlin, Christian Vacher, Jean-Louis Berthelot, Précis d’anatomie, 11e édition)

Adjectif

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \a.pi.kal\ féminin

  1. Consonne qui s’articule avec l’apex (pointe) de la langue.
    • t et d sont des apicales.
    • C’est aussi un paramètre typologique bien connu : certaines langues ont une vibrante apicale (langues romanes), d’autres une vibrante uvulaire (langues germaniques). — (Nathalie Rossi-Gensane, Nicole Gueunier, Mélanges en l'honneur de Nicole Gueunier, 2004)

Forme d’adjectif

apicale \a.pi.kal\

  1. Féminin singulier de apical.
    • La bronche principale droite est courte (2 cm), large, presque rectiligne, plus postérieure que la gauche, et se porte en bas, en arrière et en dehors, elle se divise en :
      – une bronche lobaire supérieure droite, qui elle-même trifurque en bronche segmentaire apicale, bronche segmentaire postérieure et bronche segmentaire antérieure ;
      – une bronche lobaire moyenne droite qui bifurque en bronches segmentaires latérale et médiale et une bronche lobaire inférieure droite qui se dédouble en une petite bronche segmentaire apicale et un gros tronc basal qui continue la direction générale de l’axe bronchique droit ; ce tronc lui-même quadrifurque habituellement en bronches segmentaires basale médiale, basale antérieure, basale latérale, basale postérieure. — (Christophe Oberlin, Christian Vacher, Jean-Louis Berthelot, Précis d’anatomie, 11e édition)

Adjectif

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \a.pi.kal\ féminin

  1. Consonne qui s’articule avec l’apex (pointe) de la langue.
    • t et d sont des apicales.
    • C’est aussi un paramètre typologique bien connu : certaines langues ont une vibrante apicale (langues romanes), d’autres une vibrante uvulaire (langues germaniques). — (Nathalie Rossi-Gensane, Nicole Gueunier, Mélanges en l'honneur de Nicole Gueunier, 2004)

Forme d’adjectif

apicale \a.pi.kal\

  1. Féminin singulier de apical.
    • La bronche principale droite est courte (2 cm), large, presque rectiligne, plus postérieure que la gauche, et se porte en bas, en arrière et en dehors, elle se divise en :
      – une bronche lobaire supérieure droite, qui elle-même trifurque en bronche segmentaire apicale, bronche segmentaire postérieure et bronche segmentaire antérieure ;
      – une bronche lobaire moyenne droite qui bifurque en bronches segmentaires latérale et médiale et une bronche lobaire inférieure droite qui se dédouble en une petite bronche segmentaire apicale et un gros tronc basal qui continue la direction générale de l’axe bronchique droit ; ce tronc lui-même quadrifurque habituellement en bronches segmentaires basale médiale, basale antérieure, basale latérale, basale postérieure. — (Christophe Oberlin, Christian Vacher, Jean-Louis Berthelot, Précis d’anatomie, 11e édition)

Adjectif

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \a.pi.kal\ féminin

  1. Consonne qui s’articule avec l’apex (pointe) de la langue.
    • t et d sont des apicales.
    • C’est aussi un paramètre typologique bien connu : certaines langues ont une vibrante apicale (langues romanes), d’autres une vibrante uvulaire (langues germaniques). — (Nathalie Rossi-Gensane, Nicole Gueunier, Mélanges en l'honneur de Nicole Gueunier, 2004)

Forme d’adjectif

apicale \a.pi.kal\

  1. Féminin singulier de apical.
    • La bronche principale droite est courte (2 cm), large, presque rectiligne, plus postérieure que la gauche, et se porte en bas, en arrière et en dehors, elle se divise en :
      – une bronche lobaire supérieure droite, qui elle-même trifurque en bronche segmentaire apicale, bronche segmentaire postérieure et bronche segmentaire antérieure ;
      – une bronche lobaire moyenne droite qui bifurque en bronches segmentaires latérale et médiale et une bronche lobaire inférieure droite qui se dédouble en une petite bronche segmentaire apicale et un gros tronc basal qui continue la direction générale de l’axe bronchique droit ; ce tronc lui-même quadrifurque habituellement en bronches segmentaires basale médiale, basale antérieure, basale latérale, basale postérieure. — (Christophe Oberlin, Christian Vacher, Jean-Louis Berthelot, Précis d’anatomie, 11e édition)

Adjectif

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \a.pi.kal\ féminin

  1. Consonne qui s’articule avec l’apex (pointe) de la langue.
    • t et d sont des apicales.
    • C’est aussi un paramètre typologique bien connu : certaines langues ont une vibrante apicale (langues romanes), d’autres une vibrante uvulaire (langues germaniques). — (Nathalie Rossi-Gensane, Nicole Gueunier, Mélanges en l'honneur de Nicole Gueunier, 2004)

Forme d’adjectif

apicale \a.pi.kal\

  1. Féminin singulier de apical.
    • La bronche principale droite est courte (2 cm), large, presque rectiligne, plus postérieure que la gauche, et se porte en bas, en arrière et en dehors, elle se divise en :
      – une bronche lobaire supérieure droite, qui elle-même trifurque en bronche segmentaire apicale, bronche segmentaire postérieure et bronche segmentaire antérieure ;
      – une bronche lobaire moyenne droite qui bifurque en bronches segmentaires latérale et médiale et une bronche lobaire inférieure droite qui se dédouble en une petite bronche segmentaire apicale et un gros tronc basal qui continue la direction générale de l’axe bronchique droit ; ce tronc lui-même quadrifurque habituellement en bronches segmentaires basale médiale, basale antérieure, basale latérale, basale postérieure. — (Christophe Oberlin, Christian Vacher, Jean-Louis Berthelot, Précis d’anatomie, 11e édition)

Adjectif

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.

Nom commun

apicale \Prononciation ?\

  1. Apicale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

APICAL (a-pi-kal, ka-l') adj.
  • Terme didactique. Qui a rapport au sommet d'une chose.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « apical »

Du latin apex (« sommet »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apical »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apical apikal

Évolution historique de l’usage du mot « apical »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apical »

  • Q On dit que la pourriture apicale sur les tomates est produite par un manque de calcium. Voulez-vous me dire ce que je dois ajouter à la terre pour que mes tomates aient leur ration de calcium?— Reine Diamond Le Soleil, Les Exceptionnelles 2020: de belles découvertes! | Horticulture | Maison | Le Soleil - Québec
  • Le traitement est le plus souvent conservateur : le dentiste extrait la pulpe nécrosée, désinfecte et obture la gaine et parfois il effectue un curetage apical. Non traité le granulome apical peut évoluer vers un kyste apical. Figaro Santé, Abcès dentaire - Qu’est que qu’un granulome apical ? - Fiches santé et conseils médicaux
  • La nécrose pulpaire des dents permanentes immatures (DPI) stoppe le processus d’édification radiculaire, et par conséquent la fermeture apicale et l’épaississement des parois dentinaires. LEFILDENTAIRE magazine dentaire, L’utilisation du MTA® dans le traitement de la dent permanente immature nécrosée.
  • La cardiomyopathie hypertrophique (CMH) avec obstruction diastolique est connue depuis 1988. Elle a été décrite par Zoghbi chez 3 patients avec anévrisme apical du ventricule gauche(1). Ultérieurement grâce au travail de Nakamura portant sur 20 patients, il déduisit que seuls les patients avec CMH et anévrisme apical étaient capables de développer ce flux d’obstruction diastolique. Dans sa série la vitesse maximale au Doppler pouvait aller de 1 à 3,5 m/s et il remarqua que la durée moyenne occupait 60 % de la diastole, ceci laissant à penser que le remplissage de l’anévrisme ne pouvait se faire qu’en fin de diastole. La présence d’un flux diastolique au Doppler peut être considérée comme un signe indirect et faire rechercher un anévrisme apical(2). Cardiologie Pratique, Un flux diastolique bien particulier | Cardiologie Pratique
  • Le plus souvent, l’abcès résulte de la complication d’une carie dentaire non soignée : c’est l’abcès péri-apical. Cette carie peut progresser jusqu’au tissu situé au centre de la dent (la « pulpe ») et aboutir à une infection bactérienne de la pulpe puis à un abcès de la gencive, si les germes atteignent l’extrémité de la racine de la dent.Une autre cause d’abcès péri-apical peut être un traumatisme dentaire. Suite à un choc (plus ou moins récent), la pulpe de la dent peut se nécroser et il peut arriver que ce tissu mort s’infecte et aboutisse à un abcès qui va sortir de la dent par l’apex de la racine. www.pourquoidocteur.fr, Abcès dentaire : une poche de pus qui doit conduire chez le dentiste - Pourquoi Docteur
  • Selon Ridder, NoNa + est la première station de traitement de l’eau au monde à permettre l’élimination sélective du sodium dans les eaux de recyclage. Des concentrations trop élevées en sodium sont susceptibles d’affecter le rendement des cultures, sous l’effet notamment du dessèchement apical des tomates (BER) ou encore de la nécrose marginale (Tip Burn) en salades. Pour y remédier, il existe des techniques de traitement des eaux recyclées, telles que l’osmose inverse ou l’échange d’ions. Mais la première à l’inconvénient de filtrer des éléments fertilisants tels que le calcium, le magnésium, le phosphore ou encore le soufre, ainsi que des ions polyvalents utiles. La seconde nécessite l’ajout de chlorure de potassium. , NoNa+ élimine le sodium des eaux de drainage recyclées, Fruits & Légumes - Pleinchamp
  • apicale Abscess    parodontal Abscess    Autres , Impact de Covid-19 sur le marché Traitement des infections dentaires 2020: Taille de lindustrie mondiale, la demande, analyse la croissance, Partager, Revenu et prévisions 2026 – JustFamous
  • En échographie enfin, certaines études prospectives ont signalé une sensibilité supérieure à la radiographie thoracique dans le diagnostic de la pneumonie du au COVID-19. De nombreuses études ont corroboré la capacité de l'échocardiographie à détecter la dysfonction ventriculaire droite secondaire, un facteur pronostique très sensible. Elle n'est pas utile comme outil de dépistage en raison de sa faible sensibilité et de son taux élevé de faux positifs dans le diagnostic de l’embolie pulmonqire. Elle peut toutefois détecter un thrombus du cœur droit, le signe de McConnell (akinésie de la paroi libre ventriculaire droite et hypercontractilité de sa paroi apicale) et le mouvement septal interventriculaire paradoxal. , Un spectre de signes radiologiques multimodal pour le COVID-19
  • La pourriture apicale est un problème très fréquent chez la tomate. Il se caractérise par l’apparition d’une tache de couleur noire sur la pelure située sous le fruit à l’opposé du pédoncule. Ce problème est habituellement causé par une carence en calcium et non pas par un champignon. Le Journal de Montréal, Des solutions à vos problèmes au potager | JDM
  • La nécrose apicale de la tomate, aussi appelée « cul noir » par les agriculteurs se manifeste par l’apparition de tâches noires sur le fruit, du côté opposé au pédoncule. Elle est provoquée par une carence en calcium, souvent due à une irrégularité des irrigations. Au Maroc, la maladie se manifeste souvent en cette période automnale, après la période chaude et sèche. AgriMaroc.ma, Cul Noir: La nécrose apicale de la tomate
  • Il est important de reconnaitre le cul noir de la tomate ou nécrose apicale car, si la maladie compromet la qualité de la récolte de tomates, elle est sans danger pour la culture et ne requiert aucun traitement. Binette & Jardin, Comment traiter le cul noir de la tomate à distinguer de l'alternariose ?
  • En fait, les édifices religieux construits selon les règles des bâtisseurs du temps des cathédrales offrent une multitude de références au Soleil et au cosmos, exactement comme dans les cultes païens. Ainsi, le clocher s’inspire-t-il des colonnes primitives servant à mesurer la course du soleil du lever au coucher ; des sculptures directionnelles taillées dans la pierre apicale de la flèche désignent également les points cardinaux. Parfois, ces sculptures sont très élaborées et représentent des figures cosmiques qui marquent le mouvement des planètes dans le ciel et les saisons : le bœuf à l’ouest pour la constellation du Taureau et le solstice d’hiver ; le bélier à l’est pour l’équinoxe de printemps ; le lion au nord pour l’équinoxe d’automne ; l’aigle qui regarde l’astre de feu sans fermer les yeux est dirigé vers le sud pour le solstice d’été.  Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Des cultes solaires millénaires occultés | Journal Paysan Breton

Traductions du mot « apical »

Langue Traduction
Anglais apical
Italien apicale
Source : Google Translate API

Synonymes de « apical »

Source : synonymes de apical sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apical »

Partager