La langue française

Antiquaille

Définitions du mot « antiquaille »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTIQUAILLE, subst. fém.

Fam. et péj.
A.− [Empl. le plus souvent au plur.; au sing. il prend gén. la valeur d'un coll.] Objet plus ou moins ancien, de peu de valeur ou considéré comme tel. Synon. antiquaillerie* :
1. ... le bon Schmucke, en traitant ces magnificences de primporions et déplorant la manie de Pons, avait inculqué son mépris pour ces antiquailles à la portière et garanti le musée Pons de toute invasion pendant fort longtemps. Balzac, Le Cousin Pons,1847, p. 137.
2. La salle était assez grande, sombre, lourdement abritée du jour par d'énormes tentures bleues étouffantes, qui masquaient la fenêtre. Il y régnait un fort parfum de benjoin et d'essence d'Orient. Dans un désordre voulu, des fauteuils voilés de housses comme des fantômes, des guéridons, des sellettes, des antiquailles, un secrétaire Louis XV, un bureau de même époque, d'un fort joli dessin, mais qui fléchissait par le milieu, des coussins, un divan Récamier, encombraient tout le salon. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 153.
Rem. Jossier 1881 distingue antiquités de antiquailles comme suit : Quand les objets ,,sont de peu d'importance ou de peu de valeur, on les désigne par mépris sous le nom d'antiquailles`` (s.v. antiquités).
B.− P. ext.
1. [Désignant un inanimé abstr.] Idée, institution désuète, périmée :
3. L'autorité commet sur ce point une étrange bévue, elle craint la nouveauté!!! c'est au contraire ce qu'elle doit désirer; on ne lui a jamais donné de nouveautés, tous les systèmes philosophiques sont des antiquailles replâtrées, roulant toujours sur les mêmes pivots, sur l'incohérence des ménages et cultures, et la concurrence de fourberie en commerce. Fourier, Le Nouv. monde industr.,1830, p. 45.
2. Vx. [Désignant une pers.] Personne âgée, décrépite :
4. Vils roturiers, Respectez les quartiers De la marquise de Pretintaille. Je veux citer les plus marquants, Bien qu'après coup tous ces croquants Osent me traiter d'antiquaille : Je ne suis aux yeux des malins Qu'une savonnette à vilains. Béranger, Chansons,t. 2, 1829, p. 220.
PRONONC. : [ɑ ̃tikɑ:j].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Fin xves. « débris ou imitation de l'art grec et romain » (O. de S. Gelais, Eneid., B.N. 861, fo62b ds Gdf. Compl. : Avançons nous, car je voy les murailles, Les haultes tours et fieres antiquailles, Des grans cyclopes l'eminent edifice); 2. 1671 devenu péj. « chose de peu de valeur, surannée » (Corneille, Poés. div. La Défense des fables ds DG : Tous ces vieux ornements, traitez-les d'antiquailles). Empr. à l'ital. anticaglia (Sar. 1920, p. 42; Wind 1928, p. 117; Sain. Lang. Rab. t. 1 1922, p. 62) attesté dep. le xives. au sens de « ruines, antiquités archéologiques » (G. Villani [1280-1348] 3-I ds Batt.) dep. le xvies. au sens de ,,objet ancien, d'antiquaire`` (Cellini [1500-1571] I-27 [73] ibid.). Dep. le xvies., devenu péj. au sens de « objet ancien, abîmé », se dit ensuite d'une personne, d'un écrit, d'une idée (Berni [1498-1535] 154, ibid.). Ital. anticaglia, dér. de antico « ancien » (antique*); suff. coll. -aglia.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 35.
BBG. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Laborde 1872. − Le Roux 1752. − Sar. 1920, p. 42.

antiquaille , subst. fém.« monuments antiques de peu de valeur » (Besch. 1845)

Wiktionnaire

Nom commun

antiquaille \ɑ̃.ti.kaj\ féminin

  1. (Nom collectif) (Familier) Ensemble de certaines choses antiques de peu de valeur. Note : Il s’emploie surtout au pluriel.
    • Ce sont des antiquailles.
    • C’est un chercheur d’antiquailles.
    • Ces meubles sont des antiquailles.
    • Ces modes-là renaissent, disait-il, les antiquailles font fureur, et les jeunes femmes de ma vieillesse s’habillent comme les vieilles femmes de mon enfance. — (Victor Hugo, Les Misérables, tome V, Livre cinquième, chapitre VI, Les deux vieillards…)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANTIQUAILLE. n. f.
Ensemble de certaines choses antiques de peu de valeur. Il s'emploie surtout au pluriel. Ce sont des antiquailles. C'est un chercheur d'antiquailles. Ces meubles sont des antiquailles. Il est familier.

Littré (1872-1877)

ANTIQUAILLE (an-ti-kâ-ll', ll mouillées) s. f.
  • 1Chose antique de peu de valeur. Sa chambre est remplie d'antiquailles. Pour avoir la permission d'attaquer la vieille antiquaille de cheminée, Sévigné, 381.
  • 2 Familièrement. Bien qu'après coup tous ces croquants Osent me traiter d'antiquaille, Béranger, Prétint. Ils veulent déterrer les Grecs du monument, Les Latins, les Hébreux et toute l'antiquaille, Et leur dire en leur nez qu'ils n'ont rien fait qui vaille, Régnier, Sat. IX.

HISTORIQUE

XVIe s. Au demourant je me suis estudié de recueillir des choses qui ne sont pas communes à tout le monde, que d'autres ont par cy par là escrites, ou que j'ay retirées de quelques antiquailles, ou de quelques anciens registres, dont j'ay tissu…, Amyot, Nicias, 2.

REMARQUE

Dans le milieu du XVIIe siècle, antiquaille prit momentanément un sens favorable. Estimant quelque chose qui ne sera pas nouveau, par exemple, un livre ou quelque ouvrage de la main, on dit : vous aimez l'antiquaille. Ce mot d'antiquaille est bien reçu, on le fait nouveau, Marg. Buff. Observ. p. 39.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « antiquaille »

Ital. anticaglia ; du bas-lat. antiqualia, neutre pluriel d'un adjectif antiqualis, qui n'existe pas, mais qu'on peut supposer dérivé d'antiquus (voy. ANTIQUE). Les noms latins neutres, au pluriel, forment souvent, dans les langues romanes, des noms féminins au singulier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de antique avec le suffixe -aille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antiquaille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antiquaille ɑ̃tikaj

Évolution historique de l’usage du mot « antiquaille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antiquaille »

  • Les nouveaux locataires de l'ancien hôpital de l'antiquaille vont se goinfrer cette plaque matin et soir ... La vie est belle, pourquoi l'assombrir ? Les habitants des lieux ne sont responsable de rien pourquoi poser une plaque au abords immédiat de leur immeuble ? Il y a déjà plein de lieu de commémoration, pourquoi en ajouter encore et encore ? Lyonmag.com, Le ministre de l’Education à Lyon pour inaugurer une plaque à la mémoire de 75 enfants juifs

Traductions du mot « antiquaille »

Langue Traduction
Anglais l'antiquaille
Espagnol antigualla
Source : Google Translate API

Synonymes de « antiquaille »

Source : synonymes de antiquaille sur lebonsynonyme.fr

Antiquaille

Retour au sommaire ➦

Partager