La langue française

Anovulation

Sommaire

  • Définitions du mot anovulation
  • Étymologie de « anovulation »
  • Phonétique de « anovulation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « anovulation »
  • Citations contenant le mot « anovulation »
  • Traductions du mot « anovulation »
  • Synonymes de « anovulation »

Définitions du mot « anovulation »

Wiktionnaire

Nom commun

anovulation \a.nɔ.vy.la.sjɔ̃\ féminin

  1. (Biologie) (Médecine) Absence d’ovulation dans un cycle sexuel.
    • Il n’y a donc plus, au cours de ces cycles avec anovulation, de sécrétion de progestérone, ce cycle anovulatoire étant en général plus long que les autres. Apparaît alors une insuffisance lutéale. — (Bernard Blanc, ‎Charles Sultan & ‎Christian Jamin, Traité de gynécologie médicale, Springer Verlag France, 2004, page 284)
    • Dans une étude préliminaire, le diagnostic d’infertilité par anovulation rapporté par les patientes a été confirmé par l’analyse des dossiers médicaux dans 95 % des cas. — (Christophe Poncelet & ‎Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, Springer Verlag France, 2011, page 76)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « anovulation »

Mot dérivé de ovulation avec le préfixe an-
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anovulation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anovulation anɔvylasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « anovulation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anovulation »

  • L'anovulation se manifeste principalement par une irrégularité ou une absence de menstruation, puisque c'est l'ovulation non fécondée qui conduit à l'écoulement de la muqueuse utérine. Cosmopolitan.fr, Anovulation : pourquoi je n'ovule pas ? - Cosmopolitan.fr
  • Aucune étude n’a réellement démontré que de passer aux gonadotrophines était plus efficace que de continuer le CC ni que l’insémination intra-utérine avait une meilleure efficacité qu’un rapport sexuel habituel. Ceci a conduit une équipe néerlandaise à monter un essai clinique, randomisé, multicentrique, pour lequel ont été recrutées des femmes de plus de 18 ans avec une anovulation à gonadotrophines normales et qui n’avaient pas pu obtenir de grossesse après 6 cycles ovulatoires sous CC avec un maximum de 150 mg chaque jour pendant 5 jours et cela dans 48 hôpitaux néerlandais. egora.fr, Anovulation après échec du clomifène : l’intérêt de passer aux gonadotrophines est confirmé | egora.fr
  • Les principaux symptômes relèvent d’une irrégularité dans les cycles menstruels, liés à une dysovulation* ou à une anovulation**.  Une pilosité excessive survient notamment dans des zones normalement glabres chez la femme (visage, cou, région fessière, thorax…). Des poussées d’acnés et des gonflements des ovaires sont aussi rapportés ; centrepresseaveyron.fr, Qu’est ce que le syndrome des ovaires polykystiques ? - centrepresseaveyron.fr
  • Les hyperprolactinémies sont une cause majeure d'anovulation, et responsables de troubles des règles et d'infertilité. Toutefois, les mécanismes à l'origine de cette pathologie n'étaient pas finement connus. On savait seulement que l'élévation de la prolactine entraînait chez la femme une perturbation d'une des hormones les plus importantes dans la reproduction et la fertilité : la GnRH, hormone produite par l'hypothalamus et régulant les taux d'autres hormones, LH et FSH, indispensables pour le bon déroulement des cycles menstruels.  Futura, Infertilité féminine : les troubles de l’ovulation mieux compris
  • Nadine Binart, Inserm : "Oui, parmis ces causes il y a 10% de femmes qui ont des ovaires polykystiques , ça c’est une maladie de l’ovaire, sur laquelle les recherches avancent lentement (ndlr mais il existe des traitements). Et il y a l’hyperplolactinémie, qui est une maladie assez répandue. Il s’agit de la deuxième cause d’anovulation après les ovaires  polykystiques et qui est une maladie qui touche une petite glande dans le cerveau qui fabrique la prolactine qui est l’hormone de la lactation. Franceinfo, Infertilité : les couples doivent être alertés sur les risques

Traductions du mot « anovulation »

Langue Traduction
Espagnol anovulación
Italien anovulazione
Portugais anovulação
Source : Google Translate API

Synonymes de « anovulation »

Source : synonymes de anovulation sur lebonsynonyme.fr
Partager