La langue française

Angélus

Sommaire

  • Définitions du mot angélus
  • Étymologie de « angélus »
  • Phonétique de « angélus »
  • Évolution historique de l’usage du mot « angélus »
  • Citations contenant le mot « angélus »
  • Images d'illustration du mot « angélus »
  • Traductions du mot « angélus »
  • Synonymes de « angélus »

Définitions du mot « angélus »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANGÉLUS, subst. masc.

RELIG. CATH. Prière latine qui commence par le mot angelus et se récite matin, midi et soir en commémoration du mystère de l'Incarnation; cette même prière en français :
1. ... autrefois (...) on sonnait les heures canoniales : matines et laudes, avant le lever du jour; prime, dès l'aube; tierce, à neuf heures; sexte, à midi; none, à trois heures et encore les vêpres et les complies; aujourd'hui, on annonce la messe du curé, les trois angélus, du matin, de midi et du soir, parfois des saluts, et, certains jours, on lance quelques volées pour des cérémonies prescrites, et c'est tout. Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 116.
P. méton. La sonnerie de cloches qui, trois fois par jour, annonce l'heure de cette prière :
2. ... C'est l'angélus qui tinte, et rappelle en tout lieu Que le matin des jours et le soir sont à Dieu; À ce pieux appel le laboureur s'arrête, Il se tourne au clocher, il découvre sa tête, Joint ses robustes mains d'où tombe l'aiguillon, Élève un peu son âme au-dessus du sillon, Tandis que les enfants, à genoux sur la terre, Joignent leurs petits doigts dans les mains de leur mère. Lamartine, Jocelyn,1836, p. 748.
3. Trois fois chaque jour, lorsque l'angélus sonnait, au réveil de l'aube, dans la maturité de midi, à la tombée attendrie du crépuscule, il se découvrait, il disait un ave en regardant autour de lui, cherchant si la cloche ne lui annonçait pas enfin la venue de Marie. Il avait vingt-cinq ans. Il l'attendait. Au mois de mai, l'attente du jeune prêtre était pleine d'un heureux espoir. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1295.
Péj. (sans doute p. allus. au passage de Jocelyn, supra, et à l'Angélus (1867) du peintre J.-F. Millet) :
4. Depuis cinq jours qu'ils s'étaient quittés [Sabine et Jérôme], elle avait reçu de lui une lettre longue, respectueuse et réservée, et une autre lettre courte, descriptive de la nature comme un paysage peint et d'une sentimentalité d'angélus. A. de Noailles, La Nouvelle espérance,1903, p. 76.
P. métaph. :
5. « Ainsi, disais-je, ainsi sans doute dans la vie, quand tout est dépouillé en nous, quand nous descendons les avenues sans feuillage, il est de ces jours où les cœurs rajeunis étincellent comme au printemps : les premiers tintements de l'âge glacé nous arrivent dans un angélus presque joyeux. Est-ce illusion décevante; un écho perdu de la jeunesse sur cette pente qui mène à la mort? Est-ce annonce et promesse d'un séjour d'au-delà? » − « C'est promesse assurément », disait-elle. Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 125.
6. ... ils se ressemblaient tous : les villages assis dans l'herbe; les grandes villes qui sont debout; les casernes, et les troupeaux de bœufs tranquilles. Ils se réjouissaient de téter le soleil; mais il coulait en eux comme de l'ombre chaude; leurs masses s'entr'ouvraient pour prendre ses rayons, et puis les verrouillaient au cachot de la chair. Nous avons à coups de cloches jeté sur eux l'angélus de la conscience neuve; ils s'éveillent, ils se lavent, ils sont dieux, leur règne arrive, ... Romains, La Vie unanime,1908, p. 247.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [ɑ ̃ ʒelys]. Passy 1914 attribue à la voyelle nasale une demi-longueur. La voyelle de syllabe finale est longue pour Barbeau-Rodhe 1930, demi-longue pour Passy 1914. Rouss.-Lacl. 1927, p. 168 et Kamm. 1964, p. 199, considèrent angélus comme une exception à la règle selon laquelle ,,l's est généralement muette dans les finales françaises`` (Rouss.-Lacl. 1927). − Rem. Nod. 1844 et Littré conseillent pour la seconde syllabe graph. un e muet. Fér. 1768 et Littré signalent à titre de var. respectivement la prononc. avec e et la prononc. avec é. 2. Forme graph.Ac. n'introduit l'accent qu'en 1878. Écrivent également angelus sans accent Nod. 1844, Besch. 1845, Poit. 1860, Lar. 19e, Littré.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1672 (?) « signal donné par la cloche d'une église pour appeler à réciter l'angélus » (Bossuet, Règle. ds Littré : A cinq heures et demie, on sonnera l'angelus); 1690 (Fur. : Angelus : est une priere à la Vierge qui commence par le mot d'angelus). 1ermot des quatre versets qui avec trois Ave Maria et une oraison constituent cette prière. La récitation du soir, première en date, a été longtemps liée à la sonnerie du couvre-feu, au moment du coucher du soleil : cf. xiiies., Oxford, Bodeleienne, Canonici, ms. Miscell., 75 fo66b ds Cabrol et Leclercq, Dict. d'archéol. chrét. et de liturgie. Les récitations du matin et de midi ne semblent pas antérieures au xives.; au xvies. s'introduit l'usage de séparer les 3 Ave par 3 versets et leurs répons; l'incipit du premier verset a donné son nom à l'ensemble de la prière (d'apr. Cabrol et Leclercq, op. cit.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 276. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 164, b) 301; xxes. : a) 883, b) 340.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Dub. Pol. 1962, p. 84. − Foi t. 1 1968. − Marcel 1938.

Wiktionnaire

Nom commun

angélus \ɑ̃.ʒe.lys\ masculin

  1. (Liturgie catholique) Prière en l’honneur du mystère de l’incarnation, qui commence par le mot « Angelus » et qui se fait trois fois le jour, le matin, à midi et le soir.
    • Dire l’Angélus.
  2. (Par extension) Heure de réciter cette prière.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) Sonnerie de cloche qui se fait au moment de cette prière.
    • Puis j’avais les angélus : l’angélus de midi, un archange aux habits de soleil qui entrait chez moi tout resplendissant de lumière ; l’angélus du soir, un séraphin mélancolique qui descendait dans un rayon de lune et faisait toute la chambre humide en y secouant ses grandes ailes. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 151)
    • L’angélus sonne, dans un village où notre armée n’est pas encore, car notre premier soin, dans chaque clocher, est de couper les cordes — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Sa femelle lui ressemblait comme une sœur ; mais, nerveuse et sujette à de vapeurs, elle jetait des cris pour un claquement de porte et se lamentait au son des angélus. — (Colette, La Toutouque, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 88.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANGÉLUS. (On prononce l'S.) n. m.
T. de Liturgie catholique. Prière en l'honneur du mystère de l'Incarnation, qui commence par le mot Angelus et qui se fait trois fois le jour, le matin, à midi et le soir. Dire l'Angélus. Par extension, il signifie Sonnerie de cloche qui se fait au moment de cette prière. Entendre sonner l'Angélus.

Étymologie de « angélus »

(Date à préciser) Du latin angelus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « angélus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
angélus ɑ̃ʒely

Évolution historique de l’usage du mot « angélus »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « angélus »

  • Le Pape, au terme de la prière de l’angélus, a rappelé que se tient aujourd’hui la Journée Mondiale des donneurs de sang. C'est l'occasion, a indiqué le Saint-Père, de «stimuler la société afin qu'elle soit solidaire et sensible à ceux qui en ont besoin». Il a ainsi exprimé sa gratitude «à tous ceux qui accomplissent cet acte simple mais très important d’aide au prochain: donner son sang». , Angélus: participer à l’Eucharistie avec une sincère fraternité - Vatican News
  • Dimanche dernier, après l’angélus diffusé depuis la bibliothèque privée du Palais apostolique, le pape était apparu à la fenêtre de l’appartement pontifical d’où il avait béni les quelques dizaines de fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre rouverte quelques jours plus tôt. La Croix Africa, Le pape reviendra dimanche à la fenêtre du Vatican - La Croix Africa

Images d'illustration du mot « angélus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « angélus »

Langue Traduction
Anglais angelus
Espagnol ángelus
Italien angelus
Portugais angelus
Source : Google Translate API

Synonymes de « angélus »

Source : synonymes de angélus sur lebonsynonyme.fr
Partager