La langue française

Angelot

Sommaire

  • Définitions du mot angelot
  • Étymologie de « angelot »
  • Phonétique de « angelot »
  • Évolution historique de l’usage du mot « angelot »
  • Citations contenant le mot « angelot »
  • Traductions du mot « angelot »
  • Synonymes de « angelot »

Définitions du mot angelot

Trésor de la Langue Française informatisé

ANGELOT, subst. masc.

Vieilli, peu usité. [Ne s'emploie plus guère que dans le domaine des B.-A.] Petit ange :
1. ... il [Rubens] évoque le lait qui gonfle le sein, celui de Junon d'où gicle la voie lactée, celui de la Vierge d'où semble jaillir le tourbillon joufflu des angelots, ceux multipliés hyperboliquement d'Isis ou de la déesse de la fécondité, celui où vient retrouver la vie le vieillard de la charité romaine. Huyghe, Dialogue avec le visible,1955, p. 292.
P. ext. ou p. anal.
1. [S'emploie par affection pour désigner un enfant] :
2. Les petits novices qui ne mangeaient plus à leur faim, depuis le commencement du carême, se délectaient, encore que cet agneau eût la chair en cordes à violon d'un vieux bélier; les angelots bâfraient comme des ogres; et les vieux moines engloutissaient furieusement les quartiers récalcitrants de la bête. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, pp. 75-76.
2. GASTR. Petit fromage de vache :
3. Certains considèrent que le mot angelot est une déformation d'augelot (de la vallée d'Auge [Calvados]) et voient dans ce fromage l'ancêtre du camembert. Ac. Gastr.1962.
4. En 1509, Platine citait, comme les meilleurs fromages, ceux de Chauny, en Picardie. Charles Estienne vantait les angelots de Normandie et les auvergnats à la fabrication desquels on n'employait, selon Liébault, que « des enfants de quatorze ans bien nets et bien sains ». Les Grandes heures de la cuisine fr., Éluard-Valette, 1964, p. 236.
3. NUMISM. Angelot (d'or) ou ange (d'or), ou angel; angelot d'argent. Monnaie le plus souvent d'or, à l'effigie de l'archange saint Michel, émise en France sous Philippe de Valois et ses successeurs :
5. L'angelot d'or, diminutif de l'ange d'or, fut usité en France depuis 1240 jusque sous le règne de Louis XI. S. Michel y était figuré avec une épée dans la main droite, un écu de fleur de lis dans la main gauche, et un serpent sous les pieds. Cet angelot valait un écu d'or fin, environ 14 fr. 20 c. − Un angelot d'or d'une moindre valeur (7 fr. 40 c.) fut frappé, en 1427, par le roi d'Angleterre Henri VI, alors maître de Paris. Le même prince émit aussi un angelot d'argent, qui valait environ 5 fr. 60 c. de notre monnaie. Bouillet1859.
Rem. Pour angelot, ichtyol. cf. ange.
PRONONC. : [ɑ ̃ ʒlo]. Passy 1914 attribue à la voyelle nasale une demi-longueur et admet pour la voyelle finale une var. [ɔ]. Nod. 1844 et Littré indiquent un [ɔ] ouvert. Enq. : /ã ʒlo/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Av. 1188 iconogr. « petit ange représenté » (Parton., Bibl. nat., 19152, fo145a ds Gdf. : E fu beaus con cens angeloz); 2. par synecdoque 1461 numism. « monnaie d'or frappée en France par Henri VI d'Angleterre [1422-1453] portant un ange tenant les écus accotés de France et d'Angleterre [d'apr. Ciani, Les Monnaies royales fr., 1926, p. 123] » (Villon, Gr. testament, 1271 ds Gdf. Compl. : Pour trois escus, six brettes targes, Pour deux angelos, ung grant ange : Amans si doivent estre larges); 3. fin xvie-av. 1630 « petit fromage fabriqué en Brie et en Normandie » (Godard, Deaguisez, 5, ibid. : Pain de Gonesse et rost de Corbeil, Avec force angelots de Brie). Dér. de l'a. fr. angele (ange*); suff. -ot*; 3 parce que ce fromage a la taille et l'apparence de la pièce de monnaie appelée angelot (Mén. 1750); l'hyp. de angelot dit pour augelot, ces fromages étant originaires de la vallée d'Auge (Huet ds Mén. 1750), est moins probable.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 9.
BBG. − Ac. Gastr. 1962 (s.v. angelat). − Bach.-Dez. 1882. − Baudr. Pêches 1827 (s.v. ange). − Bouillet 1859. − Boulan 1934, p. 132. − Dumas 1965 [1873]. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Lew. 1960, p. 326.

Wiktionnaire

Nom commun 1

angelot \ɑ̃ʒ.lo\ masculin

  1. Figurine d’ange.
  2. (Figuré) (Vieilli) Enfant mignon et pur.
    • L’Eglise qui cherche, pour l’assister devant l’autel, des êtres absolument ingénus, absolument purs, était enfin arrivée, à Chartres, à façonner des âmes, à muer, dès l’entrée dans le sanctuaire, en d’exquis angelots, d’ordinaires mômes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Par analogie) (Vieilli) Sorte de petit fromage de Normandie, marqué d’un ange et en forme de cœur.
    • On dit les angelots du Pont-l'Évêque, les angelots du pays de Bray — (Gilles Ménage)
    • Nous appellons à Metz angelots certains petits fromages de figure quarrée, qui ont l'écorce rouge et gluante, et que d'autres appellent Fromages de Limbourg, parce qu'ils viennent de ce pays-là. — (Le Duchat.)
    • Les Marchés font le Mardi, le Jeudi, et le Samedi, auxquels Marchés se trouve la Foire des 'Angelots, qui font de petits Formages, en forme de eœur, & et dont on fait cas pour leur excellence — (Jean Oursel, Les beautés de la Normandie ou l'origine de la ville de Rouen, 1700)
  4. (Par analogie) (Vieilli) Monnaie, qui avait cours sous Philippe de Valois, appelée ainsi parce qu’elle était marquée d’un ange.
    • L’angelot, ou denier d’or à l’ange, fut créé par ordonnance du 24 mai 1427. — (Victor-Hippolyte Berry, Études et recherches historiques sur les monnaies de France, 1853)
  5. Sorte de poisson nommé aussi ange de mer.
  6. (Héraldique) Voir chérubin.
    • De gueules aux trois angelots d’argent, qui est de la commune de Saint-Vincent-Sterlanges de Vendée → voir illustration « armoiries avec 3 angelots »

Nom commun

angelot \Prononciation ?\ masculin

  1. Angelot.
    • Li vadlez ad nun Guilemoz
      E est bels com uns angeloz
      — (Partonopeus de Blois, manuscrit de la Bibliothèque apostolique vaticane. 1175-1200. Fol. 31v. b.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANGELOT. n. m.
Voyez ANGELET. Il se dit par analogie d'une Sorte de fromage marqué d'un ange. Il se disait aussi d'une Monnaie appelée ainsi parce qu'elle était marquée d'un ange. En termes de Zoologie, il désigne aussi une Sorte de poisson. Voyez Ange de mer.

Littré (1872-1877)

ANGELOT (an-je-lo) s. m.
  • Monnaie française, du règne de saint Louis, qui portait l'image de saint Michel avec un serpent sous ses pieds. Elle valait un écu d'or ; mais il y en eut ensuite de moindre prix. Les Anglais fabriquèrent des angelots, sous le règne de Henri V et de Jacques I, où l'on voyait les écus de France et d'Angleterre.

HISTORIQUE

XIIIe s. Por neant fust ung angelos [petit ange], Tant est de contenance simple, la Rose, 21206.

XVe s. Ung songe, ung bruyt, ung angelot, Vous semble-il que ce ne soit riens ; Ha ! par le corps bieu je m'en tiens De ceux-là, mais n'en dictes mot, Coquillart, Monologue de la botte de foin.

XVIe s. Et luy devoit-on delivrer deux cents mille angelots [monnaie anglaise] devant le mois expiré, Carloix, VIII, 33.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANGELOT, s. m. (Commer.) espece de monnoie qui étoit en usage en France vers l’an 1240, & qui valoit un écu d’or fin ; il y en a eu de divers poids & de diverses valeurs. Ces pieces de monnoie portoient l’image de S. Michel, tenant une épée à la main droite, à la gauche l’écusson de France chargé de trois fleurs de lis, & ayant à ses piés un serpent ou dragon. On en voyoit du tems de Louis XI. Il y en a eu d’autres avec la figure d’un Ange qui portoit les écus de France & d’Angleterre, & qu’on croit avoir été frappés sous le regne d’Henri VI. Roi d’Angleterre, lorsque ce Prince étoit maître de Paris. Ces derniers angelots ne valoient que quinze sous : on sent assez que ces pieces de monnoie tiroient leur nom de l’Ange, dont elles portoient l’empreinte. (G)

* L’Angelot, monnoie d’or d’Angleterre, est fort rare ici ; son poids est de quatre deniers, & son titre de vingt-trois carats & vingt-cinq trente-deuxiemes ; il vaut quinze livres cinq sous trois deniers.

L’angelot, monnoie d’argent, est au titre de dix deniers vingt-un grains ; il vaut quatorze sous cinq deniers de France.

Angelot de Bray, s. m. (Œcon. rust.) petit fromage gras, dressé dans des éclisses en cœur ou quarré, qui lui donnent cette forme. Il s’appelle angelot de Bray, parce qu’il se fait dans le pays de Bray. Voyez Fromage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « angelot »

(c. 1188) De angele, ancienne forme de ange, avec le suffixe -ot[1].
(sens 3) (Date à préciser) Brionius angelotus (Charles Estienne, de nutrimentis) Fromage en forme de cœur : le cœur prend la forme des ailes d’un ange. Référence nécessaire Pour ce fromage né au XIIIe siècle selon différents auteurs : il change de nom au XVIe siècle et devient par corruption du mot angelot, un augelot, pour un fromage fait dans le pays d’Auge, connu sous ce nom à Paris, et un augelon à la place de angelon[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif d'ange. Ces monnaies étaient aussi dites anges.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « angelot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
angelot ɑ̃ʒlo

Évolution historique de l’usage du mot « angelot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « angelot »

  • Aix : qui a estropié l'angelot du cours Mirabeau ? LaProvence.com, Faits divers - Justice | Aix : qui a estropié l'angelot du cours Mirabeau ? | La Provence
  • C’est beau, la guerre est également un hommage aux morts. Sa couverture, qui représente un angelot armé d’une kalachnikov sur un fond rouge sang, annonce la couleur et l’ironie du titre. Un jeune comédien embarque sur un rafiot, contraint à l’exil, chassé de son pays par une guerre  fratricide. Placé dans un camp de réfugiés, le narrateur y découvre que toutes les femmes qui l’entourent ont perdu un être cher dans le conflit. Il décide alors de rendre visite à ces femmes, en se servant de son métier de comédien pour faire revivre leurs défunts et les aider à surmonter le deuil. Ce n’est pas la première fois que Youssouf Amine Elalamy aborde les problématiques de l’exil. Le roman polyphonique Les Clandestins (Eddif, 2000) traduit en sept langues et prix Atlas 2001, racontait déjà la traversée tragique de 17 personnages fuyant leur pays. Écrire sur les tragédies de la guerre lui est, affirme-t-il, indispensable. « Je voulais écrire sur les guerres et leurs conséquences humaines. Les destins de ces personnes contraintes à l’exil me bouleversent. C’est presque une thérapie pour moi d’écrire sur ce sujet ». Africultures, L’écrivain marocain Youssouf Amine Elalamy, lauréat du Prix Orange du Livre Afrique 2020 | Africultures

Traductions du mot « angelot »

Langue Traduction
Anglais angel
Espagnol angelito
Italien angioletto
Allemand i'angelot
Source : Google Translate API

Synonymes de « angelot »

Source : synonymes de angelot sur lebonsynonyme.fr
Partager