La langue française

Anesthésiste

Définitions du mot « anesthésiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANESTHÉSISTE, subst.

MÉD. Membre d'une équipe chirurgicale à qui incombe le soin et la responsabilité de l'anesthésie. Aide-anesthésiste, anesthésiste-réanimateur (cf. M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd., 1963, p. 818).
Rem. 1reattest. ds Nouv. Lar. ill., 1897.
Prononc. : [anεstezist].
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1.
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. méd. 1970. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Mét. 1955.

Wiktionnaire

Nom commun

anesthésiste \a.nɛs.te.zist\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui pratique l'anesthésie.
  2. Médecin spécialiste ou infirmier spécialisé qui s’occupe de la narcose, l'analgésie, et la surveillance des patients devant bénéficier d'une opération chirurgicale ou d'un examen invasif.

Note : En France seules deux professions sont habilitées à porter cette dénomination : le médecin anesthésiste-réanimateur (MAR) et l'infirmier anesthésiste diplômé d'état (IADE).

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « anesthésiste »

De anesthésie avec suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « anesthésiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anesthésiste anɛstesist

Évolution historique de l’usage du mot « anesthésiste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anesthésiste »

  • Il y a deux ans déjà, un radiologue s'était donné la mort à Châteauroux, au sein du centre hospitalier qui avait déjà été endeuillé par le suicide d'une anesthésiste en 2014.   France Bleu, Châteauroux : un anesthésiste se suicide à la clinique Saint-François
  • Presse auscultée. Le Dr Velislav Preslavski avait 54 ans et exerçait la profession d’anesthésiste réanimateur à la clinique Saint-François à Chateauroux. Il s’est donné la mort dimanche dernier dans sa chambre de garde. « La nouvelle s’est répandue, lundi matin, auprès du personnel de la clinique Saint-François et plus largement dans tout le milieu médical indrien », écrit la Nouvelle République, qui relate ce drame. Le Dr Velislav Preslavski se serait injecté un mélange de curare et de produits hypnotiques. « Dans son service composé de quatre anesthésistes « il était totalement épanoui et avait un véritable rôle de leader » »,  poursuit la Nouvelle République. Dans la même ville de Chateauroux, une anesthésiste s’était donné la mort en 2014 ainsi qu’un radiologiste en 2018. What’s up Doc présente ses condoléances aux proches et à la famille du Dr Velislav Preslavski. Lire la suite ici.   What's Up Doc, Nouveau suicide d’un anesthésiste à Chateauroux | What's Up Doc
  • Cet anesthésiste était en poste dans le même hôpital de Jonzac que Joël Le Scouarnec, un chirurgien qui doit être jugé pour agressions sexuelles et viols sur mineurs. Franceinfo, Charente-Maritime : un médecin anesthésiste jugé en juillet pour visionnage d'images pédopornographiques
  • Invité : Yohann Rebollar, médecin anesthésiste-réanimateur au CHU de Poitiers Préparé à partir en guerre contre le COVID-19, Yohann Rebollar n’aura finalement pas été confronté à la vague épidémique que l’on nous prédisait. Il a quand même tenu un journal quotidien pour raconter son expérience de soignant en milieu hospitalier pendant cette crise sanitaire , Journal de bord d’un anesthésiste en temps d’épidémie - Yohann Rebollar
  • Le procès d'une anesthésiste belge, accusée d'avoir été ivre et responsable de la mort d'une patiente en cours d'accouchement à la maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantique) en 2014, a été renvoyé jeudi au 8 et 9 octobre au tribunal correctionnel de Pau. Le Figaro.fr, Le procès de l'anesthésiste de la maternité d'Orthez reporté à octobre
  • Dans tous les cas, et dans un souci de sécuriser au maximum les soins de cet acte de chirurgie hautement technique, la HAS préconise un parcours de soins spécifique. Une consultation d’anesthésie avant l’opération et une surveillance médicale peropératoire seront donc mises en place pour chaque intervention. Cette surveillance sera  assurée par un anesthésiste-réanimateur présent sur place. Santé sur le net, Chirurgie de la cataracte : l’anesthésie locale privilégiée - Santé sur le net
  • Lors de la consultation préanesthésique, le médecin procède à un interrogatoire complet sur votre grossesse et à un examen médical (poids, tension) afin de mentionner toutes les informations nécessaires à une éventuelle anesthésie, et notamment les potentielles allergies. Si cela n'a pas été fait, il prescrit un bilan sanguin. L'anesthésiste va s’intéresser tout particulièrement aux taux de globules rouges et de plaquettes, ces dernières étant indispensables à une bonne coagulation. Il pourra également vous prescrire, si nécessaire, des examens complémentaires.  Doctissimo, Je ne veux pas de péridurale
  • Nous sommes actuellement un collectif d’étudiants IADE de l’école des infirmiers anesthésistes de l’assistance publique des hôpitaux de Paris, nous vous contactons ce jour afin de vous faire part de nos interrogations face à cette situation particulière. Club de Mediapart, Mise en péril la formation des futurs IADES(Infirmiers Anesthésistes Diplômés d'Etat) | Le Club de Mediapart
  • Nous avons une équipe chirurgicale complète c'est à dire un chirurgien, un médecin anesthésiste, deux infirmière anesthésistes et une infirmière de bloc. Si jamais l'accident est grave et qu'il y a une saturation des services chirurgicaux du bloc opératoire du CHC , nous pouvons réaliser le geste mais ce sera toujours des gestes minimum. Guyane la 1ère, Coronavirus : installation de l'hôpital de campagne sur l'ancienne hélistat
  • Journaliste et réalisatrice en télévision, mon activité professionnelle a subi de forts ralentissement pendant le confinement. Alors que je restais à la maison, mon compagnon, étudiant infirmier anesthésiste, a été réquisitionné pour le Covid-19 à l’hôpital de la Salpêtrière. Le voyant partir « au front » tous les soirs, il m’a semblé primordial de me rendre utile. Finalement, le hasard a bien fait les choses puisqu’une amie m’a contactée : un groupe solidaire, SOS Tissu, avait besoin de volontaires pour faire connaître leur initiative. , Émilie Sajot, journaliste engagée dans le collectif solidaire SOS Tissu | Carenews
  • « J’ai été volontaire pour la réserve sanitaire dès sa création en 2007, explique Stéphane Houmeau, et je suis déjà parti à ce titre sur plusieurs missions, comme des épidémies d’Ebola, des tremblements de terre ou d’autres catastrophes. ». Ce cadre infirmier anesthésiste qui travaille au CHU de Strasbourg, de même que son épouse, elle aussi infirmière, a pris de plein fouet l’épidémie de coronavirus ce printemps. « Nous nous sommes soutenus mutuellement. Cela a été très dur mais c’est quand cela s’arrête que la fatigue se fait sentir. Ce qui était difficile en Alsace, c’était l’ampleur et l’intensité de l’épidémie. » , Coronavirus | Volontaire pour aller en Guyane après l’enfer de Strasbourg
  • Deux sapeurs-pompiers professionnels ainsi qu’un anesthésiste-réanimateur du CHU de la Martinique devraient arriver en Guyane pour renforcer les soignants dans la lutte contre l’épidémie de la Covid-19. Toute l'actualité des Outre-mer à 360°, Covid-19 : La Martinique envoie masques et renforts en Guyane - Toute l'actualité des Outre-mer à 360° - Toute l'actualité des Outre-mer à 360°
  • Il faut bien voir que c'est un cluster très localisé, qui concerne cette entreprise", relativise Phil Stumpf, médecin anesthésiste et réanimateur à Berlin. "Mais en dehors de ça, 300 autres cantons en Allemagne n'ont pas reporté de cas depuis sept jours. Il y a donc une grande partie du pays où c'est trés trés calme, A Berlin-même, ça augmente un tout petit peu actuellement mais on parle de cas localisés". BFMTV, Faut-il s'inquiéter des reconfinements locaux décrétés en Allemagne?
  • L'anesthésie consiste à supprimer toute sensation pour permettre une procédure médicale douloureuse, comme la chirurgie. Il existe plusieurs types d'anesthésie : locale, générale, loco-régionale, mais aussi péridurale. Explications avec Aurélien Jacquemod, anesthésiste. , Anesthésie locale, générale, rachianesthésie : ce qu'il faut savoir
  • L'hôpital de Jonzac, en Charente-Maritime, annonce ce vendredi avoir suspendu un médecin anesthésiste condamné en 2008 pour détention d'images pédopornographiques. Ce communiqué de l'établissement fait suite à l'enquête menée par la cellule investigation de Radio France. France Bleu, Chirurgien pédophile : l'hôpital de Jonzac suspend un médecin anesthésiste condamné en 2008
  • Déployé pendant quinze jours dans l’élément militaire de réanimation du service de santé des armées (EMR-SSA), un hôpital de campagne à Mulhouse, Emmanuel, ancien médecin militaire de carrière à l’hôpital Percy (basé à Clamart) et aujourd’hui réserviste, est revenu dans le Loiret, samedi 4 avril. Il continue son travail à Oréliance mais également au centre hospitalier régional d’Orléans-La Source où les anesthésistes de sa clinique donnent un coup de main. www.larep.fr, Un anesthésiste-réanimateur du Loiret, déployé pendant 15 jours dans un hôpital à Mulhouse, raconte le "combat" contre le coronavirus - Saran (45770)
  • Le procès de l'anesthésiste de la maternité d'Orthez, jugée pour homicide involontaire après la mort d'une patiente devait s'ouvrir ce jeudi. Il a été renvoyé pour des raisons d'agenda.   France 3 Nouvelle-Aquitaine, Décès à la maternité d'Orthez : le procès de l'anesthésiste repoussé au 28 mai
  • Confrontés à l’épidémie de coronavirus, les services de réanimation, peu connus du grand public, sont désormais au cœur de toutes les attentions. Siham Zriouel, médecin anesthésiste-réanimateur au sein du service de réanimation chirurgicale de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, témoigne. Santé Magazine, Siham, médecin anesthésiste en réanimation, témoigne : "Nos ressources thérapeutiques sont challengées par le virus" | Santé Magazine
  • Le 30 mai 2012, une fillette de deux ans décédait au service réanimation pédiatrique du CHRU de Lille, des suites d’une opération. Le tribunal vient de reconnaître la culpabilité de l’anesthésiste du bloc. Le médecin a néanmoins été dispensé de peine. La Voix du Nord, Après le décès d’une fillette en 2012 au CHRU, un anesthésiste condamné mais dispensé de peine
  • Il faut donc rechercher si le chirurgien esthétique ou le médecin anesthésiste ont manqué à leurs obligations communes. Autrement dit, il s’agit de prouver une faute personnelle contre eux pour fonder leur responsabilité conjointe. Atlasinfo, Maroc : Décès au bloc opératoire, erreur médicale : Qu'en dit la loi ? - Atlasinfo
  • Le 30 mai 2012, une fillette de 2 ans, opérée après un grave accident domestique, décède au service réanimation pédiatrique du CHRU de Lille. L’anesthésiste est mis en cause pour des erreurs au bloc. Il était jugé ce mercredi à Lille pour homicide involontaire. La Voix du Nord, Après le décès d’une fillette au CHRU de Lille, un anesthésiste jugé pour homicide involontaire
  • Il est médecin anesthésiste-réanimateur au CHU de Reims et a pris sur son temps libre (très rare en ce moment) pour remercier les clappeurs de 20 heures. Journal L'Union, A Reims, anesthésiste et artiste, il remercie en musique ceux qui soutiennent les soignants
  • Ce lundi, l'anesthésiste qui l'a endormie pour cette opération des sinus était jugé par le tribunal correctionnel de Paris pour « homicide involontaire ». Le procureur a requis 18 mois de prison avec sursis, 10000 euros d'amende et l'interdiction d'exercer pendant cinq ans. Le jugement a été mis en délibéré. leparisien.fr, Hauts-de-Seine : un anesthésiste jugé après le décès d’une patiente - Le Parisien
  • Le 23 décembre dernier, un médecin anesthésiste du centre hospitalier de l’arrondissement de Montreuil (CHAM) a été retrouvé mort dans son bureau par des membres du personnel. Il aurait mis fin à ses jours en s’injectant une dose massive de produits anesthésiants. La Voix du Nord, Un médecin anesthésiste retrouvé mort dans son bureau au CHAM
  • Il était médecin anesthésiste. Un temps, il a simplement pris du recul sur son métier pour mener ses deux activités en parallèle. Puis, il a arrêté la médecine voilà deux - trois ans. « Je n’aurais pas pu aller plus loin dans mes recherches si j’avais continué mon métier », estime Bosselin. L’artiste est installé dans un lieu marquant de l’histoire fécampoise. Au 46 quai Maupassant. Une ancienne boucane. Dans son atelier figurent encore les cheminées. L’ambiance y est « très bonne », « sereine ». Dans d’autres coins de la boucane se trouvent d’autres artistes comme Richard Brachais et Sophie Justet. www.paris-normandie.fr, Ancien médecin-anesthésiste, Bosselin est devenu peintre-verrier près de Fécamp
  • Ce vendredi matin, à la sortie du tribunal d'instance de Courbevoie, d'où l'on aperçoit les tours du quartier d'affaires tout proche, cette anesthésiste et mère de trois grands enfants avait du mal à retenir son sourire. leparisien.fr, A La Défense, les derniers locataires résistent toujours aux tours Hermitage - Le Parisien
  • Parmi les spécialités médicales les plus touchées par le manque de personnel : les anesthésistes, et encore plus particulièrement les anesthésistes pédiatriques. Longs délais d’attentes, annulation de dernière minute, de plus en plus de familles sont touchées par cette pénurie. Franceinfo, Quand la pénurie d'anesthésistes perturbe les interventions chirurgicales
  • Mis en ligne début avril, le clip de cet anesthésiste-réanimateur du CHU en est à 230 000 vues. Bien assez pour avoir encore l’envie de chanter avec ses amis les vertus de la solidarité. Journal L'Union abonné, VIDEO. Reims: àprès le succès des « Battements », l’anesthésiste-réanimateur du CHU remet le son avec « Là pour vous »
  • Rome (AFP) - La difficulté de porter de longues heures des combinaisons stériles qui étouffent, le risque de la contamination, la peur pour soi et pour ses proches mais aussi le sentiment d'être utile. Marino De Rosa est anesthésiste dans l'unité Covid d'un hôpital de Rome. L'Obs, Italie: Marino, anesthésiste en unité Covid, "entre peur et bonheur d'être utile"
  • Le dernier épisode sera très compliqué pour Nic avec un cliffhanger mortel. Durant la suite de la saison 2, l'état de sa soeur Jessie (Julianna Guill) va empirer et elle va avoir besoin d'une greffe. Nic va réussir à convaincre son père Kyle (Corbin Bernsen) de lui venir en aide. Durant l'opération de Kyle, l'anesthésiste va faire une overdose et mettre sa vie en danger. Dans la dernière scène, alors que Jessie et Kyle sont en train d'être réanimès, l'un d'eux va mourir. Mais qui ? Réponse dans le premier épisode de la saison 3 ! purebreak.com, The Resident saison 2 : Julian, Nic et Conrad, un mort à venir... ce qui vous attend dans la suite - Purebreak
  • L'anesthésiste de Besançon, soupçonné d'avoir causé 24 empoisonnements dont neuf mortels, estime dans un entretien au JDD qu'il n'y a pas de preuves formelles dans le dossier et assure qu'il peut s'agir d'accidents médicaux. lejdd.fr, EXCLUSIF. L'anesthésiste Frédéric Péchier, accusé d'empoisonnements : "Rien ne permet de m'incriminer"
  • Parfaitement maîtrisée et de plus en plus pratiquée, l’anesthésie suscite pourtant toujours quelques interrogations. Face aux idées reçues, le Dr Jean-Philippe Rey, anesthésiste-réanimateur au centre hospitalier de Valence, démêle le vrai du faux, notamment en ce qui concerne les risques et effets secondaires. Ra Santé, Anesthésie, le guide pour tout comprendre - Ra Santé
  • Mais c’est pour une étonnante vidéo, mêlant vernis scientifique, complotisme, propos de comptoirs et quelques codes antisémites, que le docteur charentais est mis sur le devant de la scène. Et si la vidéo date du 1er avril, elle n’a rien d’un poisson. Il s’agit bien de l’anesthésiste charentais, répondant aux questions de la chaine Youtube le QG Solidaire, qui exprime un propos pro-chloroquine vu par près de 276.000 internautes en 18 jours. CharenteLibre.fr, Chloroquine: la vidéo dérangeante d’un ex anesthésiste de Soyaux - Charente Libre.fr
  • "Du côté de Lyon, ce n’était pas la même pression qu’à Paris, ou que dans l’est de la France. Au sein de la clinique privée dans laquelle je travaille comme médecin anesthésiste en libéral, nous avons dû annuler toutes les opérations non-urgentes. Et avant cette phase de confinement, ici nous recevions jusqu’à 200 patients par semaine. Dans ces vastes couloirs, il ne restait que trois - quatre patients chaque semaine. Des opérations urgentes que nous ne pouvions décaler.  Mais assez vite, l’ARS nous a demandé d’ouvrir un service de réanimation au sein de notre clinique. On est mi-mars, à ce moment-là. Et avec ce que l’on voit dans l’est ou le nord de la France, on s’attend à une vague de covid sur toute la France. Impossible pour nous de rester là, les bras croisés. Et puis que faire d’autre quand on est médecin ? A cette période, on se dit, “je ne pouvais pas être ailleurs”.  Pendant une semaine, on s’est formé et on a transformé une partie de la clinique en service de réanimation. On est allé chercher, entre autres, les respirateurs, les masques mais aussi des tenues pour monter un service de toute pièce. Et il a fallu tout réapprendre. Comment on s’habille, on se déshabille sans s’infecter ? Comment on soigne un patient en réanimation ? Les infirmières aussi ont été longuement formées. Faut dire que toute l’équipe passait quand même de soins programmés aux soins de réanimation.  Cette période a été très stressante, surtout parce que nous ne connaissions pas la réanimation. À ce moment-là, on a très peur de mal faire. De ne pas être à la hauteur. Ou pire. Résultat, entre nous, on s’est partagé des articles, des sources, etc. C’est le moment où nous avons toutes et tous énormément lu, pour comprendre ce qu’était ce Covid-19. On s’est remis au niveau très vite par crainte de ne servir à rien, de mal faire. On n’avait pas le droit à l’erreur. Et au bout d’une semaine, nous étions opérationnels.    Pendant les six semaines suivantes, nous avons dû gérer environ 70 patients covid. Et heureusement que nous avions déjà des liens fort avec le CHU de Lyon. Via un groupe WhatsApp, les médecins nous donnaient des conseils, des avis, nous expliquaient comment réagir avec tel ou tel patient. Et dès qu’il y avait un lit de vide, on leur envoyait un de nos patients. Ici, tout a été plutôt bien géré. Nous n’avons pas été surchargés de travail, nous n’avons pas enchaîné les nuits ou les gardes. Nous avons fait notre boulot du mieux possible avec cette crainte permanente de mal faire. L’activité a été très loin de ce l’on a plus fait depuis des années. On ne savait pas tellement comment on allait devoir gérer.   En clinique privée, les anesthésistes sont tous sous le statut libéral. Donc, quand nous avons mis tout cela en place, il nous a été précisé que nous serions payés. Et après six semaines à gérer des cas covid, on nous a appris qu’en fait ben non. On ne serait pas payés. Avec la baisse d’activité, aujourd’hui je touche un peu moins d’un smic. En temps normal, je gagne dix fois plus. Il est clair que je ne demande pas à être payé à ce tarif-là, bien évidemment que non. Mais zéro euro, c’est quand même difficile à avaler. Cela signifie que notre travail ne vaut rien du tout. Même pas un euro. Et ça, ce n’est pas possible.  Et maintenant, alors que nous avons perdu toute notre activité, que nous avons monté un service de réanimation pour accueillir des cas covid, que nous avons répondu présent à cet appel de l’ARS, nous n’aurions le droit à aucun salaire ? Même un salaire symbolique ça ne serait pas grave. J’ai du mal à l’accepter. À comprendre la logique derrière.  What's Up Doc, Pour Pascal, anesthésiste libéral, aucune rémunération pour 6 semaines en unité Covid... | What's Up Doc
  • "Je suis surpris. Mes collègues ont bien leurs réservations. Mais rien n’est validé sur mon compte Air France…" Patrick Antoine a de quoi être inquiet. Ce médecin anesthésiste royannais, qui exerce depuis plus de vingt ans à la clinique Pasteur, est aujourd’hui bloqué au Cameroun, confiné avec ses confrères, tous membres de l’association humanitaire… SudOuest.fr, Coronavirus : un anesthésiste royannais bloqué au Cameroun
  • Je n'ai eu besoin d'aucun dealer pour sombrer, ni d'être sous l'emprise de quiconque si ce n'est de moi-même. Mon métier, ma vocation, a été mon meilleur fournisseur et j'ai été mon plus fidèle revendeur. J'avais tout sous la main. J'ai fait médecine pour être anesthésiste-réanimatrice. Depuis toujours, la douleur des autres m'est insupportable, et mon métier consiste à la prendre en charge, pas seulement à endormir et à réveiller les patients qui se font opérer. Marie Claire, Témoignage : "Anesthésiste, je suis devenue une droguée" - Marie Claire
  • Logée dans un hôtel du centre, l’anesthésiste lotoise se rendait tous les jours en bus à l’hôpital de Mulhouse où elle a intégré un service post-Covid-19 spécialement créé pour les malades gravement touchés sortant de réanimation. "C’était la guerre là-bas. Heureusement l’hôpital de Mulhouse est très grand. C’est incroyable. Toute la place est occupée pour accueillir les malades Covid. Il y a des services dédiés partout. J’étais en renfort dans un service créé par le docteur Philippe Guiot qui n’a pas cessé de se battre depuis janvier et qui a su fédérer du monde. J’ai reçu un formidable accueil. Je suis arrivée avec beaucoup d’autres renforts, notamment une équipe de 30 personnes venues de Paca. Il y avait une très bonne ambiance". ladepeche.fr, Figeac. VIDEO. "C’était la guerre là-bas" : une anesthésiste lotoise raconte son vécu à l'hôpital de Mulhouse - ladepeche.fr
  • De gauche à droite : Émilie Petit-Breysse, infirmière anesthésiste ; Caroline Cordier, infirmière ; Katia Pebeyre, infirmière anesthésiste ; Dominique Petit, médecin anesthésiste-réanimateur ; et Julie Damon, infirmière. Un bus affrété par le conseil départemental ira cherche... Photo Frantz Bouton Nice-Matin, "Attendus comme le messie", des soignants cagnois s’envolent pour le Grand-Est - Nice-Matin
  • La justice a condamné l’anesthésiste vacataire – un septuagénaire qui effectuait des remplacements dans tout le pays et outre-mer – à un an de prison avec sursis et une interdiction d’exercer son activité professionnelle durant cinq ans. SudOuest.fr, Saint-Jean-d’Angély : l’anesthésiste interdit d’exercer
  • Le docteur Franck Decamps, trois infirmiers anesthésistes de la polyclinique de Navarre et une infirmière en soins palliatifs du centre hospitalier François-Mitterrand, opèrent au sein d’une unité de post-réanimation SudOuest.fr, Coronavirus : le témoignage d’un médécin anesthésiste palois parti en renfort à l’hôpital de Mulhouse
  • En activité depuis 39 ans, Thierry Quilici est infirmier anesthésiste, membre de l'un des deux équipes COVID de l'hôpital de la Miséricorde. Il avait déjà témoigné, dans un courrier adressé à notre rédaction, le 7 avril dernier. Aujourd'hui, il parle. France Bleu, Thierry Quilici : infirmier anesthésiste à Ajaccio – Témoignage
  • Nouvelle mise en examen en vue pour Frédéric Péchier? C'est en tout cas ce que demande à la justice une consœur de cet anesthésiste, déjà suspecté de 24 empoisonnements entre 2008 et 2017 dans les établissements de Besançon (Doubs) où il exerçait. Selon les enquêteurs, ce médecin, dont une partie du sort judiciaire se jouera le 18 septembre prochain, agissait par vengeance envers ses confrères en ajoutant dans les poches d'injection de leurs patients des produits dangereux. leparisien.fr, Anesthésiste de Besançon : sa collègue demande à être reconnue comme victime - Le Parisien
  • Mahmoud Aroua est médecin anesthésiste-réanimateur. Il est également auteur, romancier et poète. El Watan, Mahmoud Aroua. Médecin anesthésiste-réanimateur et auteur : «L’exercice de la médecine enrichit l’imagination» | El Watan
  • Médecin anesthésiste de renom de la clinique Saint-Vincent, le docteur Frédéric Péchier, est soupçonné d’avoir empoisonné volontairement 24 patients entre 2008 et 2017. 9 d'entre eux décèdent sur la table d'opération. Une affaire hors norme aux multiples rebondissements.   France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Chronologie en images de l'affaire Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon soupçonné de 24 empoisonnements
  • Pour tenter de remédier à ce problème de protection, l'anesthésiste a décidé de prendre les choses en main de son côté. "J'ai d'abord fabriqué une visière avec un masque de ski", sourit-il. "Puis j'ai découvert que des propriétaires d'imprimantes 3D créaient des supports pour fabriquer des visières de protections. La solidarité s'est créée sur Facebook. J'en ai demandé une vingtaine pour distribuer à tout mon service. Ce ne sont pas des masques FFP2 mais c'est une protection supplémentaire pour nous malgré tout." , Le coup de gueule d'un anesthésiste de La Louvière : "On joue à la roulette russe avec nous" - DH Les Sports+
  • “Vandie” reçoit dans son bureau Houcine, anesthésiste-réanimateur, et son petit frère Karim, orthodontiste. Et leur propose de se présenter sur sa liste. Houcine décline, faute de temps. Karim accepte, à condition de ne pas prendre sa carte au PS. Il est élu. « J’ai vécu un mandat magique avec . . . Mediacités, Municipales : le quitte ou double du docteur Amrouni à Roubaix | Mediacités
  • Le médecin anesthésiste souligne que le manque se fait déjà sentir : la clinique du pays de Rance a ravitaillé en ‘pyjamas de blocs’ les médecins de ville. , A Dinan, l'appel d'un médecin anesthésiste : « Nous ne sommes qu'au tout début de l'épidémie » | Le Petit Bleu
  • Deux audiences se tiennent ce mercredi matin dans l'affaire du Dr Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 cas présumés d'empoisonnement dont neuf mortels. L'une devant la Cour de cassation et l'autre devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Besançon. Explications. France Bleu, Anesthésiste de Besançon : deux audiences prévues ce mercredi pour le Dr Péchier
  • Les magistrats de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Besançon ont ainsi de nouveau laissé l’anesthésiste libre, comme il l’est depuis sa première mise en examen dans cette affaire, prononcée en mars 2017. Et ce, malgré l’annonce glaçante des 17 nouveaux cas « d’empoisonnements sur personnes vulnérables », dont 7 mortels, venant s’ajouter aux 7 premiers, dont 2 mortels, pour lesquels il était déjà mis en examen. Le brillant anesthésiste-réanimateur nie les faits. Comment l’affaire a-t-elle éclaté ? Que lui reproche-t-on précisément ? Que répond-il à ces lourdes accusations ? « L’Obs » fait le point sur une affaire hors norme. L'Obs, Comprendre l’affaire de l’anesthésiste de Besançon, soupçonné de 24 empoisonnements
  • Un médecin anesthésiste rémois a publié deux clips musicaux, dont l'un pendant le confinement et un autre le 5 juin pour remercier les Français de leur soutien envers le milieu médical. Et témoigner de l'engagement des soignants.  France 3 Grand Est, Coronavirus : à Reims, un soignant remercie les Français qui les soutiennent en chanson
  • L’anesthésiste est poursuivie pour l’homicide involontaire d’une parturiente le 30 septembre 2014. SudOuest.fr, Drame de la maternité d’Orthez : le procès de l’anesthésiste le 6 février 2020
  • En juin 2009, le centre hospitalier drouais avait mis un terme au contrat d'un anesthésiste qui multipliait les arrêts maladie depuis trois ans. , L'hôpital de Dreux condamné pour avoir radié un anesthésiste - EVASION
  • Ils sont en "en première ligne" ou plutôt en deuxième ligne, quand l'état des patients Covid-19 s'aggrave. Les anesthésistes-réanimateurs de France n'hésitent pas à communiquer sur les réseaux sociaux pour expliquer, alerter et éviter un "tsunami sanitaire".   France 3 Centre-Val de Loire, "Il faut un sursaut Humain" : l'appel lancé par les anesthésistes-réanimateurs de France sur les réseaux sociaux
  • L'anesthésiste est mis en examen pour 24 empoisonnements présumés sur des patients, dont neuf mortels. Son contrôle judiciaire oblige le médecin à résider à Poitiers et lui interdit de se rendre à Besançon et à Montfaucon pour éviter tout contact avec les victimes. macommune.info, Affaire Péchier : l’anesthésiste souhaite modifier son contrôle judiciaire pour fêter Noël en famille • macommune.info
  • Des rapprochements sont ­ensuite établis avec d'autres ­accidents opératoires suspects qui se sont produits, lors d'opérations bénignes, à partir de 2008 dans la même clinique ; ainsi qu'avec trois autres survenus en 2009 dans un autre établissement privé de la ville, la Polyclinique de Franche-Comté. Soit pile à l'époque où ­Frédéric ­Péchier y exerçait. En mars 2017, l'anesthésiste est une première fois mis en examen pour sept empoisonnements, dont deux mortels. En mai dernier, il l'est une seconde fois pour 17 nouveaux cas – dont sept décès. lejdd.fr, Affaire Péchier : l'anesthésiste se défend dans le JDD
  • Fatiguée, elle l’est assurément ces temps-ci. Infirmière anesthésiste, Fabienne a vu son quotidien chamboulé. Le bloc opératoire de La Ligne Bleue à Epinal se limitant aux urgences et la cancérologie, elle n’a pas hésité à se porter volontaire pour aider dans le public au Centre Hospitalier Emile-Durkheim. « Ce n’est pas du tout le même travail. J’ai fait 20 ans d’anesthésie, il a fallu se remettre au fonctionnement d’un service. Dans une unité de cardiologie transformée en unité de réanimation pour les post-intubés. On a eu du mal la première semaine. Et puis les journées de 12 h, plus une heure de trajet matin et soir (elle réside près de Neufchâteau)… » , Santé | Fabienne Humblot, infirmière anesthésiste et marathonienne
  • Selon les témoignages recueillis à l'audience, le 16 septembre dernier, l'anesthésiste, qui remplaçait au pied levé un de ses confrères, ne s'est pas suffisamment inquiété quand, sur le moniteur, la courbe du taux d'oxygénation est brutalement descendue. leparisien.fr, Prison avec sursis pour l’anesthésiste de Rueil-Malmaison poursuivi pour homicide involontaire - Le Parisien
  • Médecins, infirmière, sage-femme... Tous les jours de la semaine, Canal 32 vous propose de rencontrer des soignants du centre hospitalier de Troyes. Premier portrait : celui du Docteur Abdelkader Megherbi, médecin anesthésiste réanimateur. Pour la première fois, en raison de la pandémie, il est confronté à un nombre de cas graves et simultanés. L’organisation des services permet d’y faire face. Les échanges avec les patients guéris sont un soulagement.  , Hôpital de Troyes : portrait d’un médecin anesthésiste réanimateur | Canal32
  • Ses activités sont tantôt encensées, tantôt décriées. Le Dr Jean-Jacques Charbonier a été placé en garde à vue ce jeudi. L’anesthésiste toulousain qui officiait encore dernièrement à la clinique Croix-du-Sud, à Quint-Fonsegrives dans la banlieue est de Toulouse, a été convoqué dans les locaux de la Section de recherches (SR) avec son épouse pour s’expliquer sur des faits présumés de travail illégal et de blanchiment de fraude fiscale. Celui qui s’est fait connaître notamment pour ses travaux controversés sur la « Trans communication hypnotique » (TCH) n’aurait pas déclaré la totalité de ses revenus à l’autorité fiscale. Célèbre pour ses séminaires ou autres croisières organisés dans tous le pays et à l’étranger, lors desquels les participants sont plongés dans un état d’hypnose qui permettrait d’entrer en contact avec des proches défunts, Jean-Jacques Charbonier aurait facturé ses prestations à une société basée à Toulouse, ABC Talk, qui se chargeait ensuite d’effectuer les virements sur les comptes joints du couple. Sans contrat ou passage par la case « Déclaration de revenus ». ladepeche.fr, Le médecin toulousain Jean-Jacques Charbonier, qui prétend aider à contacter les morts, placé en garde à vue - ladepeche.fr
  • Les anesthésistes-réanimateurs ont demandé une clarification de cette terminologie, qui ne doit concerner que des actes chirurgicaux réalisés sous anesthésie locale. Or, « loin d’être écoutés, nous apprenons par voie de presse que la DGOS confirme la réalisation dérogatoire d’actes de chirurgie programmée dans ces établissements », fulmine le Snphare dans un communiqué daté du 8 juillet.   Comme le CNP-AR, le syndicat martèle qu’« il n’y a pas de « petite » anesthésie ». Mais aussi que « le risque anesthésique est autant lié à l’acte chirurgical qu’aux pathologies chroniques (et aiguës) du patient ; il existe au bloc opératoire comme en maternité. » What's Up Doc, Hôpitaux de proximité : vers une grève des anesthésistes ? | What's Up Doc
  • Danielle Astier, infirmière anesthésiste à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux, descendra dans la rue ce jeudi 14 novembre à l'occasion de la journée nationale "hôpital mort" visant à dénoncer les conditions de travail des personnels hospitaliers. France Bleu, Journée "hôpital mort" à Bordeaux : le témoignage d'une infirmière anesthésiste
  • L'hôpital n'aura pas à faire le tri entre les malades s'il parvient à s'organiser correctement, assure Alexandre Mignon anesthésiste réanimateur à l'hôpital Cochin à Paris. Mais une majorité de soignants seront vraisemblablement contaminés par cette maladie, qui devrait être reconnue comme maladie professionnelle. Les Echos, Alexandre Mignon (AP-HP) : « Cette épidémie de coronavirus n'est pas la fin du monde » | Les Echos
  • Halogénés, protoxyde d’azote, anesthésiques intraveineux, tous les produits utilisés par l’anesthésiste au bloc opératoire semblent ne pas être vraiment éco-friendly. C’est peu dire, quand on s’intéresse à l’impact de ces produits sur l’environnement ; cela réserve quelques surprises.   En France, c’est encore une écrasante majorité des anesthésies générales qui sont réalisées à l’aide d’agents halogénés. Les plus couramment utilisés sont aujourd’hui le sévoflurane et le desflurane. Fort heureusement pour la planète, le protoxyde d’azote tombe aujourd’hui en désuétude. Les gaz anesthésiques ont un métabolisme très faible et la grande majorité de ce qui est inhalé est expirée de façon intacte. Ces gaz anesthésiques sont des gaz à effet de serre et ont une durée de vie prolongée dans l’atmosphère : une année pour le sévoflurane, quatorze années pour le desflurane et 114 années pour le protoxyde d’azote. What's Up Doc, L’anesthésie devient green | What's Up Doc
  • La référente départementale de LREM 47, Rose Hecquefeuille, monte au front. L’infirmière-anesthésiste vient d’être affectée en tant que volontaire à l’hôpital Bicêtre (Val-de-Marne) dans une unité de soins intensifs et de réanimation pulmonaire. SudOuest.fr, Coronavirus : l’infirmière-anesthésiste Rose Hecquefeuille affectée à l’hôpital Bicêtre

Traductions du mot « anesthésiste »

Langue Traduction
Anglais anesthesiologist
Espagnol anestesista
Italien anestesista
Allemand anästhesist
Portugais anestesista
Source : Google Translate API

Synonymes de « anesthésiste »

Source : synonymes de anesthésiste sur lebonsynonyme.fr

Anesthésiste

Retour au sommaire ➦

Partager