La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « analytique »

Analytique

Définitions de « analytique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANALYTIQUE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− Qui se rapporte, qui est relatif à l'analyse; qui procède par voie d'analyse. Esprit analytique, méthode analytique :
1. Bacon tenoit encore beaucoup plus qu'on ne croit à cette philosophie idéaliste qui depuis Platon jusqu'à nos jours a constamment reparu sous diverses formes; néanmoins le succès de sa méthode analytique dans les sciences exactes a nécessairement influé sur son système en métaphysique. G. de Staël, De l'Allemagne,t. 4, 1810, pp. 33-34.
2. D'ailleurs il faudrait, pour les expliquer et les mettre en lumière, des esprits fins, délicats et analytiques. Facultés que beaucoup d'avocats ne semblent pas avoir en partage. Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, pp. 120-121.
3. On eût dit que les Français eussent oublié leurs dons analytiques. P. Valéry, Variété 2,1929, p. 142.
4. Les recherches d'économie « fondamentale » sont ainsi à l'opposé de l'économie déductive et conceptuelle; elles ménagent une tension permanente entre l'observation empirique et l'appareil analytique, qui dissipe toute illusion sur la généralité des propositions considérées provisoirement comme les plus cohérentes et les mieux vérifiées. F. Perroux, L'Économie du XXesiècle,1964, p. 610.
Rem. Syntagmes rencontrés démarche, démonstration, examen, processus, réflexion, science analytique.
B.− Qui contient une analyse, qui consiste en une analyse. Résumé analytique, tables analytiques :
5. Le 2 juin 1911 Vandervelde disait à la Chambre des représentants de Belgique ces paroles que je copie dans le compte-rendu analytique officiel : « En France, la neutralité aujourd'hui n'est pas strictement observée et je vous déclare très franchement que je me réjouis de voir les pères de familles catholiques de France se grouper pour faire respecter la neutralité à l'école. » M. Barrès, Mes cahiers,t. 9, mai-1ersept. 1911, p. 112.
C.− Spécialement
1. CHIM. Chimie analytique. ,,Partie de la chimie qui traite de l'analyse immédiate et de l'analyse élémentaire.`` (Lar. encyclop.) :
6. Depuis que la chimie analytique est devenue une science certaine, on a pénétré très-avant dans la double nature des éléments dont notre corps est composé, et des substances que la nature semble avoir destinées à en réparer les pertes. J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 66.
2. LINGUISTIQUE
Comparaison analytique. ,,Comparaison de langues de différents types sans aucune considération pour leurs rapports génétiques.`` (Vachek 1960).
Langues analytiques. Langues qui, par opposition aux langues synthétiques, se servent de mots distincts (prépositions, pronoms, auxiliaires) pour exprimer les rapports grammaticaux, c'est-à-dire qui semblent décomposer l'expression en fonction d'une analyse supposée de la pensée (d'apr. Mar. Lex. 1951) :
7. On ne peut dire aussi que le chinois moderne soit plus analytique que le chinois ancien, puisque au contraire les flexions y sont plus riches, et que l'expression des rapports y est plus rigoureuse. E. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 513.
3. MATH. (géom.). Ensemble analytique, fonction analytique (cf. Chamb. 1970).Géométrie analytique, application du calcul algébrique à la géométrie :
8. À la pointe agissante de notre civilisation, le scientifique est le maître d'œuvre de la grande entreprise de conquérir le monde extérieur. En inventant la géométrie analytique, Descartes rendait l'algèbre visible et l'inscrivait dans l'espace grâce à ce que l'on a appelé depuis des graphiques. Leur avantage, a dit expressivement un mathématicien, est de « parler aux yeux ». R. Huygue, Dialogue avec le visible,1955, p. 57.
4. PHILOS. Jugement analytique. Jugement dans lequel l'attribut est contenu dans le sujet :
9. En effet, quand nous étudions un objet, nous pouvons partir de certaines propriétés de l'objet, exprimées par des définitions; puis, sans avoir besoin de fixer davantage notre attention sur l'objet, en ayant soin seulement de ne point enfreindre les règles de la logique, arriver à des conclusions ou à des jugements que Kant qualifie d'analytiques, qui éclaircissent et développent la connaissance de l'objet plutôt qu'ils ne l'étendent, à proprement parler; car on était censé nous donner implicitement, avec les notions exprimées par les définitions d'où nous sommes partis, toutes les conséquences que la logique est capable d'en tirer. A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 392.
5. PSYCHOTHÉRAPIE. Méthode analytique, thérapeutique analytique (employée pour l'étude et la résolution des conflits profonds de la personnalité).
II.− Emploi subst., PHILOS.
Analytique des principes. Chez Kant, théorie des principes de l'entendement et de leur application aux phénomènes.
Analytique transcendentale. ,,Partie de la Critique de la raison pure qui a pour objet la recherche des formes de l'entendement, ces formes étant a priori et conditionnant l'exercice de la pensée.`` (Foulq.-St-Jean 1962) :
10. Quand il s'agit de la conscience, je ne puis en former la notion qu'en me reportant d'abord à cette conscience que je suis, et en particulier je ne dois pas d'abord définir les sens, mais reprendre contact avec la sensorialité que je vis de l'intérieur. Nous ne sommes pas obligés d'investir à priori le monde des conditions sans lesquelles il ne saurait être pensé, car, pour pouvoir être pensé, il doit d'abord n'être pas ignoré, exister pour moi, c'est-à-dire être donné, et l'esthétique transcendantale ne se confondrait avec l'analytique transcendantale que si j'étais un dieu qui pose le monde et non pas un homme qui s'y trouve jeté et qui, dans tous les sens du mot, « tient à lui ». M. Merleau-Ponty, Phénomélogie de la perception,1945, p. 254.
DÉR.
Analyticité, subst. fém.,math., néol. Propriété d'une fonction analytique (cf. Hist. générale des sciences, t. 3, vol. 2, 1964, p. 45).
Prononc. : [analitik]. Enq. : /analitik/.
Étymol. ET HIST. A.− Subst. 1578 log. aristotélicienne, gén. au plur. « procédés du raisonnement déductif, analyse » (La Boderie, L'Harmonie du monde, p. 46 ds Gdf. Compl. : La ou il [Aristote] enseigne des dernieres analytiques ou resolutions). B.− Adj. 1642 math. et philos. « qui suit la méthode de l'analyse, qui tient de l'analyse » (Descartes, Réponses 2esObject., Méditations, Œuvres Philos., éd. F. Alquié, II, 583 : Pour moi, j'ai suivi seulement la voie analytique dans mes Méditations, par ce qu'elle me semble être la plus vraie, et la plus propre pour enseigner); d'où les emplois partic. a) 1751 chim. « qui procède selon l'analyse chimique » (Encyclop. t. 1, p. 403 : Par cette voie analytique, on peut procéder des substances composées à leurs élémens); b) 1835 se dit d'un esprit porté à l'analyse (Ac. : Avoir l'esprit analytique, Posséder le genre de faculté qui fait que l'on procède facilement par la voie de l'analyse). A le subst. est empr. au lat. analytice, subst. fém., attesté au même sens chez Boèce (Diff., Top., ds TLL s.v., 16, 40) transcription du gr. α ̓ ν α λ υ τ ι κ η ́ encore attesté ds un texte lat. du ixes. (Epistolae variorum, collectio III, 15 p. 162, 23 ds Mittellat. W. s.v., 614, 43 : divina in omnia processio α ̓ ν α λ υ τ ι κ η ́ dicitur, hoc est resolutio); B l'adj. est empr. au lat. analyticus, attesté au premier sens dep. Boèce (Herm., sec. 1, p. 4, 1 ds TLL s.v., 16, 42 : priores postremosque analyticos), qui est un empr. au gr. α ̓ ν α λ υ τ ι κ ο ́ ς attesté au même sens dep. Aristote (Morale à Nicomaque, 3, 5 ds Bailly). Analyticité, 1964, supra.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 320. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 284, b) 468; xxes. : a) 402, b) 625.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Battro 1966. − Chamb. 1970. − Dagn. 1965. − Divin. 1964. − Duval 1959. − Éd. 1913. − Foi t. 1 1968. − Foulq.-St-Jean 1962. − Franck 1875. − Goblot 1920. − Julia 1964. − Lal. 1968. − Lar. comm. 1930. − Lav. Diffic. 1846. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Miq 1967 (s.v. analyse).Piéron 1963. − Springh. 1962. − Uv.-Chapman 1956. − Vachek 1960. − Voyenne 1967.

Wiktionnaire

Nom commun - français

analytique \a.na.li.tik\ féminin

  1. (Philosophie) Remontée à l’élémentaire par décomposition du donné brut. Chez Kant, théorie de l’entendement et de leur application aux phénomènes.
    • Analytique des principes, analytique transcendentale.
    • Quand il s’agit de la conscience, je ne puis en former la notion qu’en me reportant d’abord à cette conscience que je suis, et en particulier je ne dois pas d’abord définir les sens, mais reprendre contact avec la sensorialité que je vis de l’intérieur. Nous ne sommes pas obligés d’investir à priori le monde des conditions sans lesquelles il ne saurait être pensé, car, pour pouvoir être pensé, il doit d’abord n'être pas ignoré, exister pour moi, c’est-à-dire être donné, et l’esthétique transcendantale ne se confondrait avec l’analytique transcendantale que si j'étais un dieu qui pose le monde et non pas un homme qui s'y trouve jeté et qui, dans tous les sens du mot, « tient à lui ». — (M. Merleau-Ponty, Phénomélogie de la perception, 1945, page 254)

Adjectif - français

analytique \a.na.li.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui procède par voie d’analyse ou qui contient une analyse.
    • Méthode analytique.
    • Examen analytique.
    • Tables analytiques.
    • Résumé analytique.
    • Compte rendu analytique.
    • D’après les plus récentes recherches, la conscience humaine serait le résultat d’un processus de rétroaction entre la partie analytique du cerveau et la mémoire à très court terme. — (Pierre Cloutier, À la recherche de l’âme, dans Le Québec Sceptique, no 35, automne 1995, page 38)
    • La chromatographie est une méthode analytique qui est largement utilisée pour la séparation, l’identification et le dosage des constituants chimiques dans des mélanges complexes. — (Douglas A. Skoog, Donald M. West, F. James Holler, Chimie analytique, 1997)
  2. (Grammaire) Qui emploie des morphèmes libres (adverbes, auxiliaires, etc.) ou l’ordre des mots plutôt que la flexion pour les fonctions grammaticales.
    • L’anglais est une langue qui, au cours de son évolution, a perdu ses inflexions et est devenue très analytique. — (Tijana Ašić, Espace, temps, prépositions, 2008, ISBN 9782600011969, page 29)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANALYTIQUE. adj. des deux genres
. Qui procède par voie d'analyse ou Qui contient une analyse. Méthode analytique. Examen analytique. Tables analytiques. Résumé analytique. Compte rendu analytique. Avoir l'esprit analytique. On dit figurément de Celui qui a cette faculté, C'est un esprit analytique. En termes de Mathématiques, Géométrie analytique, Application de l'algèbre à la géométrie. En termes de Philologie, Ordre analytique, Ordre des éléments de la phrase conforme aux règles de la syntaxe. Langue analytique par opposition à Langue synthétique. Celle qui exprime la pensée en la décomposant.

Littré (1872-1877)

ANALYTIQUE (a-na-li-ti-k') adj.
  • 1Qui tient de l'analyse, qui procède par analyse. Méthode analytique. Esprit analytique. J'ai suivi la voie analytique dans mes méditations, Descartes, Rép. 2.
  • 2Géométrie, mécanique analytique, traités qui reposent sur l'emploi de l'algèbre ou du calcul infinitésimal.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANALYTIQUE, adj. (Math.) qui appartient à l’analyse, ou qui est de la nature de l’analyse, ou qui se fait par la voie de l’analyse. Voyez Analyse. Ainsi l’on dit équation analytique, démonstration analytique, recherches analytiques, table analytique, calcul analytique, &c. Voyez Méthode.

La méthode analytique est opposée à la synthétique. Dans la Philosophie naturelle, aussi bien que dans les Mathématiques, il faut commencer à applanir les difficultés par la méthode analytique, avant que d’en venir à la méthode synthétique. Or cette analyse consiste à faire des expériences & des observations, à en tirer des conséquences générales par la voie de l’induction ; & ne point admettre d’objections contre ces conséquences, que celles qui naissent des expériences ou d’autres vérités constantes. Et quand même les raisonnemens qu’on fait sur les expériences par la voie de l’induction, ne seroient pas des démonstrations des conséquences générales qu’on a tirées ; c’est du moins la meilleure méthode de raisonner sur ces sortes d’objets ; le raisonnement sera d’autant plus fort, que l’induction sera plus générale. S’il ne se présente point de phénomenes qui fournissent d’exception, on peut tirer la conséquence générale. Par cette voie analytique, on peut procéder des substances composées à leurs élémens, des mouvemens aux forces qui les produisent, & en général des effets à leurs causes, & des causes particulieres à de plus générales, jusqu’à ce que l’on soit parvenu à celle qui est la plus grande de toutes. Voilà ce que c’est que la méthode analytique, dit M. Newton.

La méthode synthétique consiste à prendre comme principes les causes déja connues & constatées ; à les faire servir à l’explication des phénomenes qui en proviennent ; & à justifier cette explication par des preuves. Voyez Synthese.

Méthode analytique, en Géometrie, est la méthode de résoudre les problèmes, & de démontrer les théorèmes de Géométrie, en y employant l’Analyse ou l’Algebre. Voyez Algebre, Analyse & Application

Cette méthode est opposée à la méthode appellée synthétique, qui démontre les théorèmes, & résoût les problemes, en se servant des lignes mêmes qui composent les figures, sans représenter ces lignes par des noms algébriques. La méthode synthétique étoit celle des Anciens, l’analytique est dûe aux Modernes. V. les articles cités ci-dessus. V. aussi Synthese. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « analytique »

Ἀναλυτιϰός (voy. ANALYSE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin analyticus et, pour le nom commun, du latin analytice, plus avant, du grec ancien ἀναλυτικός, analytikós (« relatif à l’analyse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « analytique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
analytique analitik

Évolution historique de l’usage du mot « analytique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « analytique »

  • Le théâtre n'est pas la démonstration analytique de notre condition ; il est le chant dithyrambique de nos désirs profonds ou de nos railleries. De Jean Vilar / De la tradition théâtrale
  • Contrairement à ce que pensent les gens, l'écriture n'est pas un exutoire et ne permet pas d'aller mieux, à moins de la vivre comme une cure analytique. De Françoise Chandernagor / Entretien avec Catherine Argand - Juin 1995
  • MariaDB Corp. précise avoir souhaité faciliter l’utilisation du stockage en lignes et en colonnes au sein d’une même base de données. Les développeurs peuvent donc utiliser l’ensemble de leurs compétences, dont SQL en standard, pour fusionner les ressources transactionnelles et analytiques. Silicon, MariaDB Community Server 10.5 pousse l'analytique | Silicon
  • Chapitre 01: Résumé analytique Aluminium plat Produits laminés plats, Thesneaklife, Marché de Aluminium plat Produits laminés plats, 2020 | Aperçu analytique, facteurs de croissance, la demande et les tendances en 2027 – Thesneaklife
  • Analytics Hub regroupe les ressources analytiques dans une seule plateforme sécurisée et évolutive. Destinée à tous types d’utilisateurs, Alteryx a soigné l’ergonomie et l’intuitivité de son outil. Tandis que la plateforme APA d’Alteryx aide de nombreuses entreprises à résoudre des problèmes complexes en unifiant l’analyse de données, la data science et l’automatisation des processus métier, Analytics Hub permet également aux professionnels des données de partager et collaborer avec les équipes. Cette solution élimine les silos de données qui freinent la transformation au sein des organisations. , Alteryx veut démocratiser l’analytique dans les entreprises -

Traductions du mot « analytique »

Langue Traduction
Anglais analytical
Espagnol analítico
Italien analitico
Allemand analytisch
Portugais analítico
Source : Google Translate API

Synonymes de « analytique »

Source : synonymes de analytique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « analytique »

Analytique

Retour au sommaire ➦

Partager