La langue française

Amatir

Définitions du mot « amatir »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMATIR, verbe trans.

Rendre mat.
MONNAIE. Amatir des pièces. En blanchir le flan, c'est-à-dire le disque de métal ou d'alliage destiné à recevoir la frappe.
ORFÈVR. Amatir l'or, l'argent. Le rendre mat en lui ôtant son poli.
Prononc. : [amati:ʀ].
Étymol. ET HIST. − 1. a) 1170 « abattre, vaincre » (Li Quatre livre des reis, VII, éd. Ernst Robert Curtius, p. 15, 1. 13 : La force Deu amatid les Philistiens tuz les jurs Samuel). − 1838 (Ac. Compl. 1842 : Amatir [v. lang.]. Devenir lourd, flasque. Assomer, frapper à mort); b) 1170-1180 part. passé adj. « fatigué, abattu (physiquement) » (Lambert li tors et Alexandre de Bernay, Li Romans d'Alixandre, éd. H. Michelant ds T.-L. : Vus veiscies mervelles, ces barons amatis, De duel et de pesance tains et empalëis); c) 1202 « affliger, humilier » (Jean Bodel, Congé, Ars. 3142, fo228 ds Gdf. : Pitiez qui en moi se desploie Qui m'amatist et assouploie); d) 1332 trans. « faner, flétrir » (Jehan Acart de Hesdin, La Prise amoureuse, éd. E. Hœpffner, p. 31, vers 988 à 992 : C'est li tresors aus vrais amis Qu'Amours en sa garde y a mis, Et sont, pour tenir en valeur, gardées par moiste caleur Qui les maintient sans amatir); repris mil. xves. (Les Cent nouvelles nouvelles, c, Jacob ds Gdf. : Les jeunes et tendres fleurettes se seichent et amatissent, Quant aucun accident leur advient); ces différents emplois sont attestés jusqu'en 1611 (Cotgr. : Amati [...] Mated, amated, quayled, abated, allayed; also, enured, accustomed, trained up unto); 2. a) 1676 orfèvr. « rendre mat » (A. Félibien, Des Principes de l'architecture ..., p. 467 : Amatir [...] c'est oster le poli à l'or, ou à l'argent); b) 1751 (Encyclop. t. 1 : Amatir, terme de Monnoie, est l'opération de blanchir les flancs, en sorte que le métal soit mat et non poli). Dér. du verbe matir, attesté au sens 1 dep. 1160-1170 (Wace, Roman de Rou, 2ep., 2190, Andresen ds Gdf. : Le poacre a es piez malement est matiz), dér. de l'adj. mat*; préf. a-1*.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Jossier 1881. − Mots rares 1965. − Prév. 1755.

Wiktionnaire

Verbe

amatir \a.ma.tiʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Bijouterie) Rendre mat l’or ou l’argent, en leur ôtant le poli.

Verbe

amatir \Prononciation ?\ transitif

  1. Abattre, vaincre, dompter, réduire à l’extrémité.

amatir intransitif

  1. Se fatiguer.

s’amatir pronominal

  1. Se flétrir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMATIR. v. tr.
T. d'Orfèvrerie. Rendre mat l'or ou l'argent, en leur ôtant le poli.

Littré (1872-1877)

AMATIR (a-ma-tir) v. a.

Terme d'orfévrerie.

  • 1Rendre mat, ôter le poli.
  • 2Dans les monnaies, blanchir les flans, les rendre mats.

HISTORIQUE

XIIe s. L'orgueil Carlon à la barbe florie Amatirez ains l'heure de complie, Ronc. p. 126. Quant li sainz veit venir les suens à lui fuitiz, E les enfanchunetz pendre as meres az piz [aux poitrines des mères], E que lui e les suens aveit li reis proscriz, Mielz volsist estre morz, mult fort est amatiz, Th. le mart. 65.

XVe s. Lesquels Liegeois generalement demeurerent en leur pays très dolents et amatis de la douleur qui leur estoit advenue, Monstrelet, liv. II, ch. 50. Comme les jeunes et tendres fleurettes se sechent et amatissent [se fanent], quand aucun accident leur advient, Louis XI, Nouv. C.

XVIe s. Il pensoit que l'empereur à la premiere ville qu'il assaudroit sans en venir au dessus et à son intention, amattiroit et affoibliroit le cœur de ses gens, Du Bellay, M. 365.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMATIR, terme de monnoie, est l’opération de blanchir les flancs, ensorte que le métal en soit mat & non poli. En cet état on marque le flanc au balancier d’où il sort ayant les fonds polis & les reliefs mats. La cause de ces deux effets est que la gravure des quarrés est seulement adoucie, au lieu que les faces sont parfaitement polies. La grande pression que le flanc souffre entre les quarrés fait qu’il en prend jusqu’aux moindres traits. Les parties polies des quarrés doivent rendre polies celles du flanc qui leur correspondent ; au lieu que celles qui sont gravées & seulement adoucies, par conséquent encore remplies de pores qui sont imperceptibles chacun en particulier, mais dont le grand nombre fait que ces parties poreuses ne sont point luisantes, laissent sur le flanc autant de petits points en relief qu’elles ont de pores. C’est ce qu’on appelle le mat. Le blanchiment pour l’argent & la couleur pour l’or qui rendent les flancs mats dans toute leur étendue, sont des préparations indispensables pour avoir de belle monnoie, & que l’avidité des Entrepreneurs leur fait négliger, quoiqu’ils soient payés pour les faire.

Amatir, en terme d’Orfévre en grosserie, c’est ôter l’éclat & le poliment à certaines parties qui doivent servir comme d’ombre en les rendant graineuses & mattes, pour que celles auxquelles on laisse le poli paroissent avec plus d’éclat lorsque ce sont des reliefs. Au contraire lorsque ce sont les fonds qui sont polis, certaines parties des reliefs sont mattes afin qu’elles se détachent davantage des mêmes fonds, comme dans les médailles. Voyez Médailles & Mattoir. On dit or mat & argent blanchi, lorsque les pieces faites de ces métaux n’ont point été polies après avoir été dérochées. Voyez Polir & Dérocher.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amatir »

De l’adjectif mat avec le préfixe a- et le suffixe verbal -ir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Verbe dérivé de matir avec le préfixe a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À (voy. À) et mat. Dans l'ancien français, mat a toute l'étendue de sa signification et s'applique à toute chose pour signifier rendre mat, faible, vaincu. La signification, dans le français moderne, en est réduite à ôter le brillant, le poli.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amatir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amatir amatir

Traductions du mot « amatir »

Langue Traduction
Anglais amatir
Espagnol amatir
Italien amatir
Allemand amatir
Chinois 业余
Arabe amatir
Portugais amador
Russe amatir
Japonais アマティル
Basque amatir
Corse amatir
Source : Google Translate API

Synonymes de « amatir »

Source : synonymes de amatir sur lebonsynonyme.fr

Amatir

Retour au sommaire ➦

Partager