La langue française

Amandier

Définitions du mot « amandier »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMANDIER, subst. masc.

A.− BOT. Arbre qui produit les amandes, appartenant à la famille des rosacées, à fleurs blanches ou rosées poussant notamment dans les régions viticoles :
1. Oh! c'est parfaitement elle, rose et pudique, merveilleuse comme un amandier en fleur, en attendant! J. Laforgue, Moralités légendaires,1887, p. 187.
2. Comme je suis plus à l'aise en Provence, dans la Provence montagnarde que je connais et qu'il n'est pas absurde d'assimiler au Péloponèse! Ici comme là-bas, circulent des ruisselets, le plus souvent desséchés. Des soins séculaires ont créé sur ces versants arides des petits champs en terrasse, des vergers d'amandiers, d'oliviers et de vignes, mais qui se perdent bientôt dans les ronces et la broussaille, et la montagne s'achève quasi nue. C'est vraiment le Péloponèse, tel que je le vis au printemps, quand mon mulet me promenait à travers ses maigres buissons, à travers ses friches pierreuses, interminables. M. Barrès, Le Voyage de Sparte,1906, p. 256.
3. Au bord de la Méditerranée, la meilleure orge du monde pousse toujours dans les parages de Gaza. Les orangers, les amandiers et les vignes n'ont pas abandonné la plaine du Saron. Au pied de Nazareth, la campagne d'Esdrelon produit encore en abondance le sésame et le blé. J. et J. Tharaud, L'An prochain à Jérusalem,1924, p. 134.
4. Je suis ici à la Noël pour regarder s'endormir la terre, j'y reviens au printemps quand fleurissent les amandiers et que s'ouvrent les yeux de la vigne, j'y suis encore pour les moissons et les vendanges. Que ne sais-je me perdre dans l'être, m'oublier. J. Guéhenno, Journal d'une« révolution », été 1938, p. 124.
Rem. Syntagmes amandier commun, amandier à fleurs doubles, amandier de Géorgie, amandier nain de Chine (Gressent, Traité complet de la création des parcs et des jardins, 1891), amandier satiné ou du Levant (Privat-Foc. 1870), amandier pêcher, amandier à rameaux (Codex Medicamentarius Gallicus, 1908), amandier saule, amandier de Sibérie (J.-J. Baudrillart, Nouveau manuel forestier, trad. de Burgsdorf, 1808).
B.− Au fig.
1. P. anal. avec la naissance des fleurs d'amandier. Produit remarquable :
5. Ce sont les amandiers en fleurs des jeunes imaginations (les contes)... J. Lorrain, Sensations et souvenirs,Les Contes, 1895, p. 233.
2. Arg. de théâtre. Amandier fleuri. Régisseur (coméd. 1865), cf. Esn. 1966.
Prononc. : [amɑ ̃dje]. Passy 1914 indique une demi-longueur pour [ɑ ̃]. Pour Littré, ,,l'r ne se lie jamais : un amandier en fleurs, prononcez un a-man-dié en fleurs.``
Étymol. ET HIST. − Ca 1150 bot. alemandier « amygdalus communis L. » (Thèbes, éd. Constans, 2680 ds T.-L. : Cyprès, aubours, alemandiers), forme encore en usage en m. fr.; 1372 id. amandier « id. » (J. Corbichon, Propriétés des choses, XVII [éd. 1522] ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 109 : Le vieil amandier, quant il est bien labouré porte plus de fruict que le nouveau). Dér. de amande*; suff. -ier*; forme alemandier, dér. de alemande, forme anc. de amande*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 132.
BBG. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Chabat t. 1 1875. − Esn. 1966. − Fér. 1768. − Lar. méd. 1970. − Lar. mén. 1926. − Littré-Robin 1865. − Privat-Foc. 1870. − Rolland (E.). Flore populaire ou Histoire naturelle des plantes dans leurs rapports avec la linguistique et le folklore. 5. Paris, 1967, p. 265.

Wiktionnaire

Nom commun

amandier \a.mɑ̃.dje\ masculin

  1. (Botanique) Arbre de la famille des rosacées, qui porte les amandes.
    • Les fleurs de l’amandier sont blanches ou roses et précoces.
    • La floraison de l’amandier […] C’est le plus précoce des arbres fruitiers […] C’est en janvier ou en février que cette éclosion illumine les coteaux nord-africains, en février elle enchante la Provence. — (Rondeau Anne-Sophie, L’Amandier, Le Nom de l’arbre, Actes Sud, 1997, page 26)
    • L’amandier, l’amélié, (Amygdalus communis) est le premier arbre à fleurir sur nos collines. Il est censé annoncer le printemps, mais il n’est pas sage de s’y fier car l’hiver ne lâche pas si facilement prise et le mois de mars réserve souvent des surprises […] — (Véronique Mure, Jardins de garrigue, Édisud, 2007, page 87)
    • Les formes de dégradation du phylum du Chêne-vert sont très nombreuses et constituent l’essentiel du paysage méditerranéen français là où l’homme n’a pas placé ses vignes, ses olivettes, ses vergers d’Amandiers, ses jardins ou ses cultures labourées. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 174)
    • Quelques arbres, entre autres un amandier, un des emblèmes de l’espérance, s’étaient logés dans les lézardes. — (Honoré de Balzac, Le Curé de village - III : Le curé de Montegnac)
    • Lait suprême, divin phosphore
      Sentant bon la fleur d’amandier,
      Où vient l’âpre soif mendier,
      La soif de toi qui me dévore
      — (Paul Verlaine, Monte sur moi comme une femme)
    • Ces jeux enfantins étaient entrecoupés par des orgies de gomme d'amandier, une gomme rousse comme du miel : friandise sucrée, et merveilleusement gluante, mais fortement déconseillée par l'oncle Jules, qui prétendait que cette gomme « finirait par nous coller les boyaux ». — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 179.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMANDIER. n. m.
Arbre de la famille des Rosacées, qui porte les amandes. Les amandiers fleurissent de bonne heure. Les amandiers sont sujets à geler. Greffer des fruits à noyau sur un amandier.

Littré (1872-1877)

AMANDIER (a-man-dié. L'r ne se lie jamais : un amandier en fleurs, prononcez un a-man-dié en fleurs) s. m.
  • Arbre de la famille des rosacées, qui produit les amandes.

HISTORIQUE

XIIe s. Grant masse i avoit de loriers, De figiers et d'alemandiers, Le beau desconeus, dans Arch. des missions scientifiques, t. V, p. 173.

XIIIe s. Alemandiers i ot planté, Et si ot ou vergier planté Maint figuier et maint biau datier, la Rose, 1345.

XVIe s. Le noyer, allemandier, et plusieurs autres especes d'arbres fruitiers, Palissy, 85. Palmiers, amandiers…, Palissy, 274. Estant l'amandier arbre primerain, aussi sera-il mis des premiers en terre, De Serres, 679.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AMANDIER, en latin amygdalus, arbre dont la fleur est composée de plusieurs feuilles disposées en rose ; il sort du calice un pistil qui devient dans la suite un fruit dur, ligneux, oblong, & recouvert d’une sorte d’écorce ; ce fruit renferme une semence oblongue. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

L’Amandier sert à recevoir les greffes des pêchers & des abricotiers. Ses feuilles & ses fleurs sont toutes semblables à celles du pêcher ; son fruit oblong & verdâtre forme une coque qui renferme une amande douce, ou amere ; c’est par ce moyen qu’il perpétue son espece. (K)

Sur le fruit de l’amandier, voyez Amande.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amandier »

(1372) Dérivé de amande avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amande ; provenç. amelier ; catal. ametller ; espagn. almendro ; portug. amendoeira ; ital. mandorlo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amandier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amandier amɑ̃dje

Évolution historique de l’usage du mot « amandier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amandier »

  • Un peu en avance cette année, les amandiers ont pris leur parure de jolies fleurs et décorent toute notre campagne. Il était de tradition, il y a déjà un temps certain de planter des pêchers, des amandiers, des figuiers, des cognassiers en bout de vigne, en bout de terre. ladepeche.fr, Puichéric. L’amandier, un des arbres les plus vieux du village - ladepeche.fr
  • En Provence, la floraison des amandiers a commencé. Pendant trois semaines , les arbres arboreront les pétales blancs si caractéristiques, avant de réjouir les producteurs et amateur de nougat. Franceinfo, Provence : les amandiers en fleur
  • Par ces temps de confinement, VAQUI, votre émission en langue d'Oc, vous propose d'aller à la découverte de l'amande de Provence. Arrachés dans les années 1950 et remplacés par la lavande, aujourd'hui les amandiers reviennent en force. Une culture qui comporte ses propres risques, comme le gel.   France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, A Valensole, le gel a endommagé la récolte d'amandes à venir
  • « Depuis quatre-cinq ans, on a beaucoup de retours de personnes surprises de voir leurs plantes tropicales, comme le Nisperos, donner des fruits. C’est comme les amandiers. Avant, c’était rare qu’ils donnent des fleurs. Maintenant, cela n’a plus rien d’exceptionnel. » , Loire-Atlantique : leur plante tropicale donne des fruits pour la première fois en quinze ans | L'Hebdo de Sèvre et Maine

Traductions du mot « amandier »

Langue Traduction
Anglais almond tree
Espagnol almendro
Italien mandorlo
Allemand mandelbaum
Portugais amendoeira
Source : Google Translate API

Synonymes de « amandier »

Source : synonymes de amandier sur lebonsynonyme.fr

Amandier

Retour au sommaire ➦

Partager