La langue française

Allophane

Sommaire

  • Définitions du mot allophane
  • Étymologie de « allophane »
  • Phonétique de « allophane »
  • Évolution historique de l’usage du mot « allophane »
  • Traductions du mot « allophane »

Définitions du mot « allophane »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALLOPHANE, subst. fém.

MINÉR. Variété d'argile, silicate d'aluminium hydraté :
L'allophane en masses mamelonnées, (...) remplit habituellement des cavités irrégulières dans les gîtes de limonite et de chessylithe. Ch.-A. Wurtz, Dict. de chimie pure et appliquée,t. 1, 1ervol. 1869.
Rem. 1. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré, etc. 2. Dér. Allophanate, subst. masc., chim. ,,Nom générique des sels, des esters et de l'amide de l'acide allophanique.`` (Duval 1959); attesté ds Lar. 19e, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop. Allophanique, adj. Se dit d'un acide non isolé NH2−CO−NH−CO2H et de ses esters qui sont bien cristallisés en général, et permettent d'identifier les alcools; attesté ds Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop. et Quillet 1965.
Prononc. − 1. Forme phon. − Seule transcription ds Littré : al-lo-fa-n'. 2. Dér. : allophanate, allophanique.
Étymol. ET HIST. − 1838 minér. (Ac. Compl. 1842 : Allophane [...] Variété d'alumine hydratée qui contient de la silice). Composé de l'élément préf. allo- « autre » (du gr. α ́ λ λ ο ς « id. ») et de l'élément suff. -phane*, empr. au rad. du gr. φ α ι ́ ν ο μ α ι « briller » (Iliade ds Bailly). Allophanate, 1866 chim. (Lar. 19e: Allophanate [...] Sel formé par la combinaison de l'acide allophanique avec une base). Allophanique, 1866 id. (ibid. : Allophanique [...] Se dit d'un acide qui n'est connu qu'à l'état de sel métallique).
BBG. − Bél. 1957. − Chesn. 1857. − Duval 1959. − Plais.-Caill. 1958.

Wiktionnaire

Nom commun

allophane \a.lɔ.fan\ féminin

  1. (Minéralogie) Espèce minérale du groupe des silicates sous groupe des phyllosilicates, composée de silicated’aluminium hydraté, mal cristallisé, de formule idéale Al2O3•(SiO2)1.3-2•((H2O))2.5-3. Sa composition chimique mal définie lui vaut une grande quantité de synonymes et de variétés. Elle fut décrite par Friedrich Stromeyer et Johann Friedrich Ludwig Hausmann en 1816.
    • Peu fluorescente, l’allophane de ce gîte est blanche, incolore ou vert bleuté. — (Joseph Mélon, Pol Bourguignon, André Mathieu Fransolet, Les minéraux de Belgique, 1976)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ALLOPHANE (al-lo-fa-n') s. f.
  • Terme de minéralogie. Variété d'argile.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « allophane »

(1832) Mot créé par le minéralogiste François Sulpice Beudant du grec ancien ἄλλος, allos (« autre ») et φαίνω, phaino (« briller ») du fait que sa couleur change sous la l'effet de la chaleur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « allophane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allophane alɔfan

Évolution historique de l’usage du mot « allophane »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « allophane »

Langue Traduction
Anglais allophane
Source : Google Translate API
Partager