La langue française

Affouage

Sommaire

  • Définitions du mot affouage
  • Étymologie de « affouage »
  • Phonétique de « affouage »
  • Citations contenant le mot « affouage »
  • Traductions du mot « affouage »

Définitions du mot « affouage »

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFOUAGE, subst. masc.

A.− DROIT
1. Droit accordé aux habitants d'une commune de pratiquer certaines coupes de bois de chauffage sur les biens communaux.
Droit d'affouage, affouage. Redevance liée à ce droit (cf. affouagiste) :
1. Ensuite se payait l'étalage des foires. On en comptait trois par an : la première, à la Saint Mathias; la seconde, à la Saint Modesty; la troisième, à la Saint-Gall. Deux sergents visiteurs taxaient les places à tant, pour le bénéfice de Son Altesse. Ensuite venaient les poids de la ville : pour le cent de laine, farine ou autres marchandises, un sou; puis les amendes, qui se plaidaient par-devant le prévôt, mais que les conseillers de Son Altesse jugeaient et taxaient à son profit; puis le droit de glandage et passon [pâture]; les droits d'affouage, les droits de foulon et battant; la grosse dîme, pour les deux tiers à Son Altesse, et pour l'autre tiers à l'Église; la petite dîme, en blé, pour l'Église seule, mais dont Son Altesse finit par lui retirer la connaissance, parce qu'elle s'aimait encore mieux que l'Église. Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, pp. 6-7.
2. Restent les cléricaux, tu les connais, la plupart ont montré trop d'intransigeance pour trouver crédit auprès des Républicains. Je n'en vois qu'un pour faire la liaison. On l'a vu, aux dernières séances du Conseil, s'efforcer résolument de réconcilier les deux partis dans les débats sur les affouages. M. Aymé, La Jument verte,1933, p. 93.
Rem. Dans ce dernier ex., le cont. suggère qu'il s'agit de la répartition du bois d'affouage.
2. DR. COUTUMIER. ,,Droit pour le seigneur de se faire allouer du bois de chauffage ou du bois pour chauffer le four banal dans une forêt appartenant aux habitants.`` (M. Marion, Dict. des institutions de la France aux XVIIeet XVIIIesiècles, Paris, Picard, 1968, [1923]).
3. Impôt payé pour chaque feu ou maison.
Rem. Attesté ds Littré et Lar. 19e.
B.− Entretien en bois de chauffage, en combustibles d'un établissement, d'une usine.
Rem. Attesté ds Ac. 1798 Suppl. 1835, Boiste 1834, Land. 1834; Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, Nouv. Lar. ill.
Prononc. − 1. Forme phon. : [afwa:ʒ]. 2. Dér. et composés : affouagement, affouager, verbe, affouager, ère subst. et adj., affouagiste.
Étymol. ET HIST. − 1. 1256 dr. affoage « droit de prendre du bois dans une forêt » (Charta Gallica ds Du Cange s.v. confoagium : Fors tant que por lur affoage, ne devent il trancher ne fol, ne chesne); 2. av. 1492 id. effouage « redevance due par chaque foyer » (J. Molinet, Chron., ch. 38, Buchon ds Gdf. : Sans ce qu'il fut jamais travaillé d'aulcunes effouages, gabelles, emprunts); 3. 1594 id. « ce qui sert à chauffer » (Chassignet, Mespris de la vie, 131 ds Gdf. : S'il le voit [l'arbre] au retour sans füeille languissant, Desnué de rameaus, l'effouage et la proye Du bucheron); ce sens se spécialise en celui de « entretien en combustibles d'une usine ». Sens 1 dér. de l'a. fr. afouer « allumer » dep. 1204 (Le Renclus de Moiliens, Roman de Charité, Richel., 23 111, fo221a ds Gdf. : El feu qui ja est affoues) et « fournir de chauffage » dep. 1264 (St Urbain, Arch. H.-Marne, ibid. : et puent panre... les ramasons en ce meesmes bois pour afouer la teulerie); suff. -age*, cf. lat. médiév. affuagium « droit de prendre du bois dans une forêt » 1253 (Regestum Feodorum Burgundiae, f. 72 ds Du Cange s.v. affuiagium : habere plenum Affuagium et plenum usagium in nemoribus dicti Ducis); sens 2 et 3 dér. de l'a. fr. feuiage « bois de chauffage » dep. 1262 (Siersberg, 49 Arch. Meurthe ds Gdf. s.v. fouage : avoir son usaire en la forest por marien et feuaige) et fuage « droit exigé sur chaque foyer » dep. 1274 (Theuley, Arch. H.-Saône, H 814, ibid. : Por lou fuage du dit molin); préf. a-1*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.
BBG. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Blanche 1857. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Chesn. 1857. − Dupin-Lab. 1846 [s.v. affouer]. − Lar. comm. 1930. − Mots rares 1965. − Réau-Rond. 1951. − Romeuf t. 1 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

affouage \a.fwaʒ\ masculin

  1. (Exploitation forestière) Droit de prendre du bois dans une forêt communale.
    • On l’a vu, aux dernières séances du Conseil, s’efforcer résolument de réconcilier les deux partis dans les débats sur les affouages. — (Marcel Aymé, La Jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 78)
    • D’autres fois, nous partions pour les affouages (ce sont les parcelles de bois que chaque année les paysans se répartissent au sort). Nous entendions de loin les coups de cognée retentir dans la coupe. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 177)
    • L’affouage c’est la répartition, en lots, des bois communaux ; chaque lot est attribué à un feu du village. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 63)
    • Le Vieux entreprenait trop de choses. Pensez, il cultivait son champ, faisait le foin de la vache, ses deux jardins, coupait ses vingt stères d’affouage dans les bois communaux, entretenait sept petits vergers, dont deux qu’il tenait de sa famille, situés en haut de Châteauneuf, à six kilomètres du village, avec sa petite vigne qu’il faisait tout seul, à la pioche. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, page 249)
    • Le bois demeure en effet le principal moyen de chauffage et le droit d’affouage est fondamental pour les habitants. — (Francis Péroz, La campagne franc-comtoise : vie et traditions d’autrefois, 2006)

Forme de verbe

affouage \a.fwaʒ\ ou \a.fu.aʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de affouager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de affouager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de affouager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de affouager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de affouager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AFFOUAGE. n. m.
T. d'Eaux et Forêts. Droit de prendre du bois dans une forêt communale.

Littré (1872-1877)

AFFOUAGE (a-fou-a-j') s. m.
  • Droit de prendre dans une forêt la quantité de bois nécessaire pour se chauffer, ou répartition, entre les habitants d'une commune, du bois dont ils ont la propriété en commun.

    Entretien en combustibles d'une usine.

    Terme d'anciennes coutumes. Droit sur chaque feu ou maison.

HISTORIQUE

XIVe s. Donnons encore aus diz religieux l'affouage pour le four, et pour leur affouage de la dite maison à prendre dou mort boys, Du Cange, affoagium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AFFOUAGE, s. terme de Coûtumes, qui signifie le droit de couper du bois dans une forêt, pour son usage & celui de sa famille. Ce mot est dérivé de feu.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « affouage »

(1256) Dérivé en -age, de l’ancien verbe afouer (« faire du feu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. affoagium, du bas-lat. affocare, mettre au foyer, de ad, à (voy. À), et focus, foyer (voy. FEU).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affouage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affouage afwaʒ

Citations contenant le mot « affouage »

  • ●  Les personnes désireuses de profiter du traditionnel bois d’affouage doivent le faire savoir en mairie avant le 29 octobre. , Saint-Louis | Vie quotidienne. Recensement, travaux, bois d’affouage… : toutes les infos à connaître
  • Le dernier conseil municipal de l’année a notamment permis de dresser l’état de l’affouage sur la commune. Par rapport à l’année dernière, ce sont vingt personnes en moins qui se sont inscrites. La baisse dépasse même la cinquantaine sur deux ans. , Favières | Conseil municipal. Dans la commune, les affouages en chute libre

Traductions du mot « affouage »

Langue Traduction
Anglais affouage
Espagnol afrenta
Italien affouage
Allemand affouage
Chinois 外遇
Arabe affouage
Portugais affouage
Russe прогулка
Japonais 関係
Basque affouage
Corse affouage
Source : Google Translate API
Partager