La langue française

Aérifère

Sommaire

  • Définitions du mot aérifère
  • Étymologie de « aérifère »
  • Phonétique de « aérifère »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aérifère »
  • Citations contenant le mot « aérifère »
  • Traductions du mot « aérifère »
  • Synonymes de « aérifère »

Définitions du mot « aérifère »

Trésor de la Langue Française informatisé

AÉRIFÈRE, adj.

ZOOL. Qui permet la circulation de l'air, de l'oxygène :
Comme les insectes, plusieurs vers paroissent encore respirer par des trachées, dont les ouvertures à l'extérieur sont des espèces de stigmates; mais il y a lieu de croire que ces trachées, bornées ou imparfaites, sont aquifères et non aérifères comme celles des insectes, parce que ces animaux ne vivent jamais à l'air libre, et qu'ils sont sans cesse, soit plongés dans l'eau, soit baignés dans des fluides qui en contiennent. J.-B. Lamarck, Philosophie zoologique,t. 1, 1809, pp. 194-195.
Prononc. : [aeʀifε:ʀ].
Étymol. ET HIST. − 1808 « qui conduit ou distribue l'air » (Nouveau moyen pour transvaser le vin en bouteille ds Arch. découv. et invent. nouv., 1, 250 d'apr. Quem. t. 1 1959 : On insère ensuite dans le bouchon un tube courbe ou aérifère pour mettre l'air extérieur en communication avec... la partie supérieure... de la bouteille). Composé des éléments aéri- (aéro-*) et -fère*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 10.
BBG. − Bél. 1957. − Duval 1959. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Séguy 1967.

aérifère* , adj.;terme d'anat. ds Land. 1834; subst. et terme de technol. ds Boiste 1834; figure ds Ac. 1835 comme terme d'anat.

Wiktionnaire

Adjectif

aérifère \a.e.ʁi.fɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie) Qui amène l’air.
    • Ce dispositif réalise un système respiratoire extrêmement rare chez les Insectes : l'association de l'appareil aérifère à un pigment respiratoire. — (Université de Paris. Laboratoire d'évolution des êtres organisés, Bulletin biologique de la France et de la Belgique: Volume 108, 1974)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AÉRIFÈRE. adj. des deux genres
. T. d'Anatomie. Qui amène l'air. Voies aérifères, conduits aérifères, L'ensemble des conduits destinés à porter l'air dans les poumons.

Littré (1872-1877)

AÉRIFÈRE (a-é-ri-fê-r') adj.
  • Terme d'anatomie. Qui porte l'air. Voies aérifères, ce qu'on nomme plus ordinairement voies aériennes. Les conduits aérifères des insectes portent le nom de trachées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aérifère »

Du latin aer, aeris : air
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aer, air (voy. AIR), et ferre, porter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aérifère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aérifère aerifɛr

Évolution historique de l’usage du mot « aérifère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aérifère »

  • Jean-Pierre Brisset (1837-1919) a exercé diverses professions : pâtissier, militaire puis professeur de langues vivantes. Il a montré des talents d’inventeur et a fait breveter en 1871 la ceinture-caleçon aérifère de natation à double réservoir compensateur, et en 1876 la planchette calligraphique pour enseigner l’écriture et le dessin. C’est une fois devenu chef de gare en 1879 qu’il prend enfin conscience du rôle qui lui échoit sur terre : il lui faut révéler les origines de l’espèce humaine et du langage. Telle est donc la mission à laquelle il se voue désormais. Ce visionnaire solitaire crée alors une mythologie qui puise aux grandes religions, notamment le christianisme. Au commencement était l’eau - les mers, les rivières, les lacs, les étangs, les marais où les grenouilles, ancêtres des hommes, vivaient en paix. Puis est venu le temps des transformations. Tout change peu à peu, les corps, les règles, les mœurs. Bien avant le latin (une langue tardive mise au point par des usurpateurs), on se met à parler le français, véritable langue originelle. Brisset faisant le récit du devenir-homme des grenouilles met en avant le rôle de la sexualité et de la violence. Dans ses révélations sur le développement chaotique de l’humanité, il progresse grâce à une méthode originale qui exploite les multiples ressources de l’homophonie : il décèle les vérités cachées des paronymes, homonymes, holorimes et calembours. Son anthropogenèse est donc aussi une poétique. Par l’inventivité de ses analyses linguistiques, il établit un discours sur les origines et, à une époque marquée par l’apport du darwinisme, élucide à sa manière les mystères de l’évolution du vivant. Publié en 1900 à dix mille exemplaires sous la forme d’un grand in-folio de quatre pages que Brisset finit par faire distribuer gratuitement faute d’avoir trouvé des acheteurs, le texte de La Grande Nouvelle (La Véritable Création de l’Homme, La Résurrection des morts, Tous les mystères expliqués) se présente comme la synthèse de ses travaux. , Jean-Pierre Brisset et les hommes-grenouilles - La Revue des Ressources

Traductions du mot « aérifère »

Langue Traduction
Anglais aeriferous
Italien aereo
Source : Google Translate API

Synonymes de « aérifère »

Source : synonymes de aérifère sur lebonsynonyme.fr
Partager