La langue française

Ademption

Définitions du mot « ademption »

Trésor de la Langue Française informatisé

ADEMPTION, subst. fém.

DR. ANC. ,,Révocation d'un legs, d'une donation.`` (Littré).
Rem. 1. Noté comme ,,peu usité`` par Ac. 1835, Ac. 1878, Ac. t. 1 1932 et vieilli par DG. 2. Lar. 19e, Lar. 20eet Lar. encyclop. sont les seuls à donner un autre sens : ,,Prise de possession ou acceptation d'un bénéfice``. Il semble qu'il y ait confusion avec adeption ainsi défini ds le Dict. de droit canonique et de pratique bénéficiale, Lyon, 1770 [1761] de P.-T. Durand de Maillane : ,,Se dit quelquefois en matière bénéficiale de la prise de possession d'un bénéfice et même de la simple acceptation.``
Prononc. − 1. Forme phon. − Dernière transcription ds DG : à-danp'-syon. 2. Dér. et composés. − -emption : exemption, préemption, rédemption.
Étymol. ET HIST. − 1612 jurispr. anc. « révocation (d'un legs, d'une donation) » (P. Camus, Diversitez, 1, 276 rods Delboulle, Matériaux inédits ds Quem. t. 1 1959 : La formule de l'ademption est excellente : Je ne veux point avoir, disoit le patron, de Citoyen ingrat... Viens donc, et sois encore serf, puisque tu n'as sceu estre libre); peu us. Empr. au lat. ademptio, dep. Cicéron, Dom., 78 ds TLL s.v., 605, 3 : ademptio civitatis « l'enlèvement du droit de cité », très fréq. comme terme jur. chez les jurisconsultes, notamment dans le syntagme bonorum ademptio, TLL, loc. cit.
BBG. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Durand de Maillane. Dictionnaire de droit canonique... 2eéd. Lyon, 1770 (s.v. adeption). Fér. 1768.

Wiktionnaire

Nom commun

ademption \a.dɑ̃.psjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) (Désuet) (Rare) Retrait d’un legs, d’une donation.
    • Ainsi, l’ademption du legs ne pourrait pas être contestée, quand même la donation aurait été faite à un incapable. — (Raymond-Théodore Troplong, Le droit civil expliqué, volume 3, 1837)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADEMPTION. n. f.
T. de Jurisprudence. Révocation d'un legs, d'une donation. Il est peu usité.

Littré (1872-1877)

ADEMPTION (a-dan-psion) s. f.
  • Terme de jurisprudence. Révocation d'un legs, d'une donation.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ADEMPTION, s. f. en terme de Droit Civil, est la révocation d’un privilége, d’une donation, ou autre acte semblable.

L’ademption, ou la privation d’un legs, peut être expresse, comme quand le testateur déclare en forme qu’il révoque ce qu’il avoit légué ; ou tacite, comme quand il fait cette révocation seulement d’une maniere indirecte ou implicite. Voyez Révocation. (H)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ademption »

Ademptio, de ad, à, et emere, prendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin ademptio dérivé de adimo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ademption »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ademption adɑ̃psjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ademption »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « ademption »

Langue Traduction
Anglais ademption
Espagnol adempion
Italien ademption
Allemand zulassung
Chinois 免除
Arabe الخضوع
Portugais adesão
Russe замена легат иной имущественное предоставление, совершаемый наследодатель при жизни
Japonais 免除
Basque ademption
Corse cunsiderazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « ademption »

Source : synonymes de ademption sur lebonsynonyme.fr

Ademption

Retour au sommaire ➦

Partager