La langue française

Accueil > Alphonse de Lamartine > Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques : Sur un don de la duchesse d’Angoulême aux indigents de Paris, en 1841

Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques : Sur un don de la duchesse d’Angoulême aux indigents de Paris, en 1841

Sommaire

  • Commentaire de texte d'Alphonse de Lamartine : Sur un don de la duchesse d’Angoulême aux indigents de Paris, en 1841
  • L'auteur : Alphonse de Lamartine
Méditations Poértiques Alphonse de Lamartine

Méditations poétiques est le premier recueil de poèmes d'Alphonse de Lamartine, publié en 1820. La première édition comportait 24 poèmes. D'autres éditions suivirent ; celle de 1849 comportait alors 41 poèmes. Ce recueil marque l'aboutissement d'un courant de poésie élégiaque caractérisé par de nombreuses allusions mythologiques, une tonalité exclamative, des interrogations ainsi qu'une abondance de périphrases poétiques.

Pour citer l'œuvre : Œuvres complètes de Lamartine Chez l’auteur, 1860, 1 (p. 523-524).

SIXIÈME

MÉDITATION



SUR UN DON

DE LA DUCHESSE D’ANGOULÊME [1]

AUX INDIGENTS DE PARIS, EN 1841



Pour me précipiter de plus haut dans l’abîme,
Le sort mit mon berceau sur les genoux des rois.
La couronne à mon temps me marqua pour victime ;
L’orage de mon front la fit tomber deux fois.


Le bourreau me jeta le bandeau de ma mère
De mes ans dans l’exil je vécus la moitié ;
Mon diadème fut une ironie amère,
Reine ici, reine là, mais par droit de pitié.

J’accepte ! Mais le ciel en prenant mon royaume,
Comme pour ajouter un contraste moqueur,
Me fit une fortune à l’image du chaume,
Et ne me laisse rien de royal que le cœur,

Ce cœur qu’il fait aux rois dans sa magnificence,
Où s’élève exaucé le vœu du suppliant,
Qui croit, même impuissant, à sa toute-puissance ;
Qui s’ouvre comme un temple au doigt d’un mendiant.

De si loin qu’un malheur me jette une parole,
J’étends comme autrefois mon bras vers mon trésor ;
J’ouvre ma main royale, il en tombe une obole !…
Mais on voit mon empreinte, et l’on dit : « C’est de l’or ! »




Commentaire de texte d'Alphonse de Lamartine : Sur un don de la duchesse d’Angoulême aux indigents de Paris, en 1841

Pas de commentaire de texte pour le moment.

L'auteur : Alphonse de Lamartine

Lamartine

Alphonse de Lamartine (1790-1869) est un poète, romancier, dramaturge français, ainsi qu'une personnalité politique qui participa à la Révolution de février 1848 et proclama la Deuxième République. Il est l'une des grandes figures du romantisme en France.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager