La langue française

Accueil > Alphonse de Lamartine > Alphonse de Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses : L’Insecte ailé

Alphonse de Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses : L’Insecte ailé

Harmonies poétiques et religieuses Alphonse de Lamartine

Lamartine retrouve, dans ce recueil, rédigé en grande partie en Italie entre 1826 et 1827, la haute poésie des Méditations poétiques.

Pour citer l'œuvre : Œuvres complètes de LamartineChez l’auteur (p. 517-518).

XVIII


L’INSECTE AILÉ




 
Laisse-moi voler sur tes pas,
Retire ta main enfantine !
Charmant enfant, je ne suis pas
Ce que ta faiblesse imagine.

Je ressemble à ce papillon
Qui, sûr de ses métamorphoses,
Aime à jouer dans le vallon
Autour des enfants ou des roses.


Tu veux me saisir, mais en vain :
Tu saisirais plutôt la flamme.
En jouant j’échappe à ta main :
Je viens du ciel, je suis une âme.

Je suis une âme, à qui des dieux
Le prochain décret se dévoile.
Pour vêtir un corps en ces lieux,
Hier j’ai quitté mon étoile.




Commentaire de texte d'Alphonse de Lamartine : L’Insecte ailé

Pas de commentaire de texte pour le moment.

L'auteur : Alphonse de Lamartine

Lamartine

Alphonse de Lamartine (1790-1869) est un poète, romancier, dramaturge français, ainsi qu'une personnalité politique qui participa à la Révolution de février 1848 et proclama la Deuxième République. Il est l'une des grandes figures du romantisme en France.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager