La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « zoopharmacognosie »

Zoopharmacognosie

Variantes Singulier Pluriel
Féminin zoopharmacognosie zoopharmacognosies

Définitions de « zoopharmacognosie »

Wiktionnaire

Nom commun - français

zoopharmacognosie \zɔ.ɔ.faʁ.ma.ko.ɡno.zi\ féminin

  1. Processus par lequel certains animaux et particulièrement les primates s’auto-soignent au moyen de plantes, terre ou insectes pour traiter ou prévenir des maladies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « zoopharmacognosie »

(Date à préciser) Des préfixes zoo- (animal), pharmaco- (médicament) et du suffixe -gnosie (faculté de connaître).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zoopharmacognosie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zoopharmacognosie zɔɔfarmakɔnjɔsi

Citations contenant le mot « zoopharmacognosie »

  • Ils ont même inventé le terme zoopharmacognosie - du grec zoo ("animal"), pharmacon ("drogue ou médicament") et gnosy ("connaissance") - pour décrire ce comportement. BBC News Afrique, Les surprenantes méthodes de guérison des animaux sauvages - BBC News Afrique
  • Pour qualifier ces comportements relevés chez de nombreuses espèces depuis l'Antiquité, les scientifiques parlent eux d'«automédication» ou, plus précisément, de «zoopharmacognosie». Soit la faculté pour de nombreux animaux outre les grands singes (mammifères, insectes, oiseaux, etc.) de sélectionner des éléments de leur environnement pour se soigner. Ces capacités thérapeutiques - dont l'étude depuis trente ans ouvre la voie à des applications pour la médecine humaine (en particulier contre le paludisme) et vétérinaire - ont d'abord été abondamment observées chez les chimpanzés. En 1977, le primatologue britannique Richard Wrangham a ainsi été le premier, dans le sillon tracé par Jane Goodall, à relever la consommation intrigante, et sans mastication, de feuilles rugueuses et poilues, par des spécimens du parc naturel de Gombe, en Tanzanie. La plante en question, une herbacée du genre Aspilia consommée à jeun, dérogeait étrangement de leur régime quotidien en fruits mûrs. «Ces feuilles rugueuses n'ont aucun bénéfice calorique, souligne la primatologue Sabrina Krief. En revanche, elles leur permettent d'expulser des parasites en six à huit heures.» Libération, Quand les animaux aussi s’automédiquent – Libération
  • Cette découverte, si elle venait à être confirmée, s’inscrirait dans le domaine fascinant de la « zoopharmacognosie », c’est à dire l’utilisation, par des animaux, de substances naturelles à propriétés médicinales pour se soigner, par exemple lorsqu’ils sont victimes de parasites. « Il s'agit d'étudier les comportements d'ingestion ou d'utilisation en usage externe (sur la peau, NDLR) de ce type de substances par des chimpanzés malades (ou) blessés, explique Sabrina Krief, primatologue au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) à Paris, jointe par 30millionsdamis.fr. L'activité de la partie de plante consommée doit être en lien avec les symptômes, et idéalement il faut pouvoir suivre l'individu et constater sa guérison dans un délai et avec une "posologie" (dosage et fréquence de prise du "médicament", NDLR) compatibles. » , Intelligence animale : Des chimpanzés soigneraient les blessures de leurs congénères - Fondation 30 Millions d'Amis

Traductions du mot « zoopharmacognosie »

Langue Traduction
Anglais zoopharmacognosy
Espagnol zoofarmacognosia
Italien zoofarmacognosia
Allemand zoopharmakognosie
Chinois 动物生药学
Arabe علم الحيوان
Portugais zoofarmacognosia
Russe зоофармакогнозия
Japonais 動物生薬学
Basque zoofarmakognosia
Corse zoofarmacognosia
Source : Google Translate API

Zoopharmacognosie

Retour au sommaire ➦

Partager