La langue française

Zoanthrope

Sommaire

  • Définitions du mot zoanthrope
  • Étymologie de « zoanthrope »
  • Phonétique de « zoanthrope »
  • Citations contenant le mot « zoanthrope »
  • Traductions du mot « zoanthrope »

Définitions du mot « zoanthrope »

Trésor de la Langue Française informatisé

zoanthrope , subst. masc.« personne qui est affectée de zoanthropie » (Littré

Wiktionnaire

Nom commun

zoanthrope \zo.ɑ̃.tʁɔp\ masculin et féminin identiques

  1. (Psychiatrie) Malade mental qui se prend pour un animal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ZOANTHROPE (zo-an-tro-p') s. m.
  • Personne qui est affectée de zoanthropie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « zoanthrope »

Composé du préfixe zoo- et du mot grec ancien άνθρωπος anthrôpos (« homme »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « zoanthrope »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
zoanthrope zɔɑ̃trɔp

Citations contenant le mot « zoanthrope »

  • Allez, on rembobine. La Syrie ne serait pas venue à bout de l’État islamique grâce au concours de la République islamique, mais uniquement avec le soutien du Hezbollah. Je sais, l’intro contient la chute, mais il y a néanmoins une histoire drôle méritant d’être racontée sans interruption. Nul n’aurait vu l’Iran négocier âprement l’accord de Vienne en jouant de toute son influence régionale pour ce qui est de l’épineuse question du départ de Bachar; que les éléphants onusiens l’ait posée comme condition préalable à toute résolution du conflit syrien leur touchera une oreille sans bouger l’autre. Allongés sur le flanc, ils croiront surplomber notre théâtre d’ombres, mais se garderont bien de jouer à l’entomologiste, ou alors, ils se risqueront à fusionner avec un zoanthrope. Pour se faire une idée de ce que prémédite un assassin du calibre d’Assad, il faut effectivement ne pas se limiter au désir de savoir ce qu’il nous veut. Nous devons aussi anticiper ses propres facultés d’anticipation, sa capacité, par exemple, à concevoir que, bien décidés à exploiter l’avantage que représenterait le moindre signe de division entre plusieurs ennemis existentiels, nous cherchions à connaître ses intentions envers son principal allié. Dans l’espoir qu’ils se rangent à nos volontés, n’avons-nous pas persuadé les nazis iraniens de ce que l’Union européenne, en échange d’un paquet de contrats juteux, n’hésiterait pas à lâcher l’État de droit hébreu? L’amateurisme qui consisterait à n’écouter l’ennemi que lorsqu’il profère contre nous des menaces n’a d’égal que la crédulité dont nous ferions preuve en supposant qu’il ne se sait pas sur écoute. Mais admettons. Tablons sur la substitution de Damas à Téhéran comme cœur de la pieuvre antidémocratique, nouveau cador du Quatrième Reich exerçant un contrôle mesmérique sur les atomiseurs de toutes les molécules de liberté précédant leurs attentes en se livrant elles-mêmes au dénoyautage de leurs propres atomes, et après… Faudrait-il à présent que l’on se fie aux promesses du tyran? Et quand bien même l’aurions-nous convaincu qu’il en va de la stabilité de son trône, sommes-nous si pressés de reprendre le chemin du discrédit mondial en relançant une invitation, pour le défilé militaire du 14 juillet 2019, au criminel de guerre doublé du criminel contre l’humanité que nous aurions grassement gracié, se fût-il explicitement — je n’ai pas dit sincèrement — repenti? De deux choses l’une, soit la Syrie panarabe réussit à prendre le relais du Phœnix aryen et, avec notre appui, nourrit les ouailles de Nasrallah de perspectives horrifiques en tout genre, soit sa carrière de dictateur finira écartelée dans les trois gamelles de Cerbère. La Syrie est une terre de violation du droit international. On s’y fait violer autant qu’on y viole. À quoi cela servirait-il de maintenir au pouvoir l’un des plus grands criminels de sa génération, sinon afin qu’il ne puisse plus nous empêcher de débarquer chez lui à l’improviste tel le très influent et très planant Göring, un doigt sur la gâchette du pistolet qu’il avait fait fixer sous le plateau de son bureau à deux caissons dans la suite impériale du Ritz, braqué sur tous ses visiteurs. La Règle du Jeu, Fernando Arrabal, La case «prison» : Fernando Arrabal mouche Régis Debray - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « zoanthrope »

Langue Traduction
Anglais zoanthrope
Espagnol zoántropo
Italien zoanthrope
Allemand zoanthrop
Chinois 兽人兽
Arabe زوانثروب
Portugais zoantropo
Russe зоантроп
Japonais zoanthrope
Basque zoantropoa
Corse zoantropu
Source : Google Translate API
Partager