La langue française

Verré, verrée

Définitions du mot « verré, verrée »

Trésor de la Langue Française informatisé

Verré, -ée, adj.,techn. a) Papier, toile verré(e). Papier, toile saupoudré(e) de poudre de verre et utilisé(e) comme abrasif. (Dict. xixeet xxes.). b) Cuve verrée. ,,Cuve métallique recouverte intérieurement de verre, pour conserver les produits susceptibles d'attaquer le métal`` (Peyroux Techn. Métiers 1985). [vε ʀe], [ve-]. 1resattest. a) fin xiies. [ms.] « muni de verrière, vitré » fenestres verrees (Partonopeus de Blois, éd. J. Gildea, leçon ms. A [Ars. 2986], 1885), b) 1871-72 « saupoudré de poudre de verre » papier verré, toiles verrées (Almanach Didot-Bottin, p. 1187 ds Littré); de verre, suff. *.

Wiktionnaire

Nom commun

verrée \ve.ʁe\ ou \vɛ.ʁe\ féminin

  1. (Vieilli et rare en France) Ce que peut contenir un verre.
    • « Mit d’eau chaude maintes verrées Dans ses entrailles altérées ». — (Paul Scarron, Poésies diverses)
    • Il restait là des heures entières, le dos collé à la mousseline du rideau, ne parlant à personne, ne lisant pas et ne jouant à rien, buvant seulement de grandes verrées d'absinthe dans lesquelles il vidait des topettes de cognac, invention qu'il avait pêchée on ne sait où. — (Georges Courteline, Les Gaîtés de l'escadron, 1886)
  2. (Suisse) Apéritif convivial.
    • Tout le monde se retrouvera ensuite à La Broche pour une verrée. Laissant Grisélidis Réal reposer près de Borges et de François Simon. — (Grisélidis Réal : « Tant de femmes méritent le cimetière des reines ! », Tribune de Genève, 8 mars 2009)
    • Lors des verrées vaudoises, on boit traditionnellement du vin blanc sec (chasselas) dans de petits verres de 0,6 dl, parfois en faisant tourner un seul verre entre les convives. — (Patrimoine immatériel, canton de Vaud, 2012)

Forme de verbe

verrée \ve.ʁe\ ou \vɛ.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de verrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VERRE. n. m.
Substance solide, amorphe, transparente, dure et fragile, qu'on obtient par la fusion du sable siliceux mêlé de soude ou de potasse. Verre à bouteille. Verre à vitres. Verre mince. Verre épais. Verre double. Verre clair. Verre à facettes. Œil de verre. Souffler le verre. Fondre le verre. Verre fondu. Verre coulé. Verre recuit. Verre trempé. Verre poli. Verre taillé. Verre dépoli. Verre gravé. Verre blanc. Verre de couleur. Verre de Venise, de Bohême. Verre craquelé. Ballon, cloche de verre. Carreaux de verre. Perles de verre. Cela se casse comme du verre. Mettre sous verre une estampe, un dessin. Fig. et fam., Cela est à mettre sous verre se dit ironiquement d'une Chose qui est jugée à tort précieuse, curieuse, délicate, méritant d'être conservée. Il se dit aussi des Personnes. Il est à mettre sous verre. Châssis de verre, Châssis garni de carreaux de verre. Verre dormant, châssis à verre dormant, Verre, châssis qui ne peut s'ouvrir. On dit aussi simplement : Un dormant. Papier de verre, Papier enduit de verre pulvérisé, dont on se sert pour polir. Verre de fougère, Verre dans lequel il entre des cendres de fougère. Verre de plomb, verre d'antimoine, Verre produit par la fusion de la silice avec les oxydes de ces métaux. Fig., Vivre dans une maison de verre, Mener une existence dont rien n'est à cacher.

VERRE se dit encore d'Objets de cette matière. Verre de montre. Verre de lampe. Verre de lunette. Verre concave, convexe, lenticulaire. Verre grossissant, Verre qui a la propriété de faire paraître les objets plus gros.

VERRE désigne particulièrement une Sorte de vase à boire, fait de verre. Verre de cristal. Verre à pied. Le pied d'un verre. Laver, rincer un verre. Boire à plein verre. Avoir le verre à la main. Verre à boire. Verre à liqueur. Verre à Bordeaux, à Madère. Verre à dents. Fam., Choquer le verre, Faire toucher son verre plein de vin contre celui d'une personne avec qui l'on boit, en signe de bonne amitié. Prov, et fig., Qui casse les verres les paie, Celui qui fait quelque dommage doit le réparer.

VERRE se dit, par extension, de la Quantité de liquide que peut contenir un verre. Un verre d'eau. Un verre de vin. Il en a bu six grands verres. Il avait quelques verres de vin dans la tête. Vous prendrez un verre à Bordeaux de cette potion. Fam., Boire un petit verre, Boire de l'alcool dans un verre de petite dimension. Par exagération, Il se noierait dans un verre d'eau, Il est embarrassé dans les plus petites choses, il n'arrive pas à sortir des moindres difficultés. Fig. et fam., Une tempête dans un verre d'eau, Beaucoup de bruit et d'agitation pour peu de chose.

Littré (1872-1877)

VERRÉ (vè-ré, rée) adj.
  • À quoi on a donné l'apparence du verre. Papier verré, toiles verrées et émerisées, Almanach Didot-Bottin, 1871-1872, p. 1187.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « verré »

(Date à préciser) De verre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « verré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
verré vɛre

Traductions du mot « verré »

Langue Traduction
Anglais glass
Espagnol vaso
Italien bicchiere
Allemand glas
Chinois 玻璃
Arabe زجاج
Portugais vidro
Russe стакан
Japonais ガラス
Basque beira
Corse vetru
Source : Google Translate API

Verré

Retour au sommaire ➦

Partager