La langue française

Vairon

Sommaire

  • Définitions du mot vairon
  • Étymologie de « vairon »
  • Phonétique de « vairon »
  • Citations contenant le mot « vairon »
  • Traductions du mot « vairon »
  • Synonymes de « vairon »

Définitions du mot vairon

Trésor de la Langue Française informatisé

VAIRON1, adj.

Gén. au masc.
A. −
1. Yeux vairons. Yeux qui n'ont pas la même couleur ou dont l'iris est dépigmenté, cerclé de blanc. Un grand chien (...) dont les yeux vairons, pleins de douceur, exprimaient une détresse infinie (A. France, Hist. comique, 1903, p. 90).Il avait les yeux vairons et les cheveux différents de couleur (...), selon le profil qu'il m'offrait, roux avec un œil bleu, gris sel avec un œil obscur (Giraudoux, Suzanne, 1921, p. 210).
Rem. 1. Vairon, dans cette expr., évoque parfois le sens anc. de « qui a une couleur indécise, variée, changeante ». Les lueurs troubles de ses yeux vairons (Lorrain, Phocas, 1901, p. 242). Ses yeux vairons, un peu glauques (Vialar, Brisées hautes, 1952, p. 119). 2. Vairon se rencontre plus rarement au sing. Man.-Man. Méd. 1980 et 1986 distinguent un sens sing.: ,,Se dit d'un œil dont l'iris est entouré d'un anneau blanchâtre`` et un sens plur.: ,,Se dit des yeux dont les iris ont des colorations différentes``. Mais cette distinction n'est pas évidente dans les textes. [Blazins] restait contemplatif devant ce trésor étalé, roulant des yeux pleins de lubricité métallique (...). L'œil vairon du Pédant brillait (Gautier, Fracasse, 1863, p. 181). [Une femme de chambre] avait l'œil vairon (...) et se délectait visiblement de son propre mystère (Colette, Apprent., 1936, p. 177).
2. P. méton. [En parlant d'une pers. ou d'un animal] Qui a les yeux vairons. Cheval, chien vairon. Elles besognaient avec Pierre ou Paul ou Jacques, sans choisir le baudet; ah! pourvu qu'elles en eussent un, fût-il teigneux (...), bigle, vairon (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 145).Le loup suivit son cheval, je vis, en me penchant, deux disques vert et rouge, un loup vairon (Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p. 294).
B. − P. anal., peu fréq. [En parlant d'une chose par rapp. à une autre chose] Qui présente une teinte différente. Cette prunelle agrandie et cette vitre vairone [sic] juxtaposées augmentaient chez Simon la sensation d'inconfort (Druon, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 134).
Prononc. et Orth.: [vε ʀ ɔ ̃], [ve-]. Homon. vairon2, véron, verrons (de voir). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Av. 1188 vairon subst. « cheval tacheté » (Partenopeus de Blois, éd. J. Gildea, 6909: Puis est montés el bel vairon); 1244 adj. (Testament de Baudouin III, comte de Guines ds Tailliar, Rec. d'actes, p. 116: et mon cheval vairon, et mon haubergh). B. 1. 1555 adj. « se dit de l'œil dont l'iris est entouré d'un anneau blanchâtre » (Belon, L'Hist. de la nature des oyseaux, III, 10, p. 166: oyseau qui eust l'œil de couleur si veronne); 1598 (A. Paré, Œuvres compl., éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 2, p. 419: œil veron ou bigarré); 1611 (Cotgr., s.v. œil : œil veron); 1690 (Fur.: œuil vairon); 2. a) 1611 « se dit des yeux lorsqu'ils sont de couleurs différentes » (Cotgr., s.v. œil: œil veron); b) 1650 « se dit du cheval qui a les yeux vairons » (Mén., p. 644: veron, qui se dit proprement d'un cheval qui a un œil d'une façon, et un autre de l'autre); 1690 (Fur.: cheval vairon). Dér. de vair*; suff. -on1*.

VAIRON2, subst. masc.

ICHTYOL. Petit poisson, de la famille des Cyprinidés, au corps allongé, presque cylindrique, gris brun et vert olivâtre, marqué sur le dos et les flancs de lignes, de taches foncées, commun dans les eaux courantes de l'hémisphère nord, utilisé surtout comme appât pour la pêche à la truite. Synon. région. gendarme (v. ce mot B 2 c β).Des vairons, verts et tigrés de noir, des épinoches (...), négligeable fretin, vermine d'eau douce (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 19).Le vairon (...) est charmant: le corps en fuseau bariolé de gris olivâtre sur le dos, d'un gris plombé brillant au ventre, les flancs pointillés, bigarrés, zébrés de sombre. À l'époque du frai, (...) le dos prend une teinte bleu d'acier, le ventre devient pourpre, parfois jaune d'or (J. Taillemagre, Pleine terre, 1978, p. 281).
Empl. adj., rare. Les petits vairons voyageaient par bandes nombreuses; par moments, ils remontaient vers la surface (...). Madeleine pensait: (...) Je voudrais savoir où est la mère vaironne et si elle s'occupe de ses petits (Pérochon, Nêne, 1960 [1920], p. 149).
REM.
Véron, subst. masc.,var., vieilli. Pêcher des vérons. La carafe trouée par un bout que les gamins plongent dans l'eau pour prendre les vérons (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 293).P. métaph. Les criailleries indispensables des envieux, des sots, des prud'hommes et autres menus vérons du journalisme (Richepin, Morts biz., 1876, p. 23).
Prononc. et Orth.: [vε ʀ ɔ ̃], [ve-]. Homon. vairon1, véron, verrons (de voir). Att. ds Ac. dep. 1798. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 223: véron. Étymol. et Hist. 1176 veiron (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 3810); ca 1280 vairon (Bataille de carême et de charnage, éd. G. Lozinski, 301 [var. ms. xiiies.: verons]) graphie rare av. le xviiies. 1764 (Valm.). Prob. d'un lat. pop. *vario, dér. de varius (vair*), cf. Barbier ds R. Lang. rom. t. 54, pp. 188-189.
STAT. − Vairon1 et 2. Fréq. abs. littér.: 29.
DÉR.
Vaironner, verbe intrans.a) Pêche. Pêcher la truite en utilisant un vairon comme appât. Appât léger et très fragile, le vairon mort doit être utilisé sur un Nylon relativement fin (...). Lancé en travers de la rivière (...), puis retenu dans le courant, le vairon travaille de lui-même à la façon d'une cuiller ondulante. C'est la tactique de la (...) pêche « à vaironner ». (...) la truite n'a pas le temps de tergiverser (J. Nadaud, La Pêche, 1955, p. 365).b) [Le suj. désigne la truite] Pourchasser les vairons pour s'en nourrir. (Dict. xxes.). [vε ʀ ɔne], [ve-], (il) vaironne [-ʀ ɔn], [ve-]. 1resattest. a) 1955 « pêcher la truite à l'aide d'un vairon mort » (J. Nadaud, loc. cit.), b) 1964 « pourchasser les vairons pour s'en nourrir » (Lar. encyclop.), c) 1967 leurre vaironné (La Pêche et les poissons, no261, janv., p. 8 ds Rob. Suppl. 1970); de vairon2, dés. -er, suff. *.
BBG.Jud (J.). Les Noms des poissons du Lac Léman. B. du gloss. des patois de la Suisse Romande. 1912, t. 11, p. 12, 14. − Möhren (Fr.). Le Renforcement affectif de la nég. par l'expr. d'une valeur minimale en anc. fr. Tübingen, 1980, p. 232.

Wiktionnaire

Adjectif 1

vairon \vɛ.ʁɔ̃\

  1. Qualifie l’œil d’un cheval, d’un chien, dont la prunelle est entourée d’un cercle blanchâtre.
    • Ce cheval a l’œil vairon.
  2. Qualifie deux yeux qui n’ont pas la même couleur.
    • Miroul les yeux vairons,
      Un œil bleu, un œil marron…
      — (Robert Merle, Fortune de France, XI, 1977)
    • Des yeux vairons, l’un bleu, l’autre changeant. — (L’Actualité, 28 novembre 2008)
    • Sans s'attarder sur le chanteur, son regard vairon s’écartait déjà lorsque… tombant sur Catelyn, il se fixa sur elle, médusé. — (George R. R. Martin, A Game of Thrones, 1996, traduction de Jean Sola)
    • Ils remarquèrent, non sans étonnement, le regard étrange de l'homme, avec un oeil gris-bleu et l'autre marron clair doré. Habitué aux réactions surprises de ses interlocuteurs, ce dernier prit les devants :
      – J'ai les yeux vairons. C'est rare mais vous vous y ferez!
      — (Madeleine Mansiet-Berthaud, Wanda, Presses de la Cité, 2017, p. 143)
  3. (Par extension) Qualifie une personne ou un animal dont les yeux sont de couleurs changeantes.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

vairon \vɛ.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Ichtyologie) Petit poisson osseux d’eau douce très commun en Eurasie, dont le dos et les flancs sont tachés.
    • Qui ne connaît le Vairon ? le petit Poisson […] tout paré au printemps des plus magnifiques couleurs bleues et rouges. — (Émile Blanchard, Les Poissons des eaux douces de la France, J.-B. Baillière, 1866, p. 410)
    • Côté décor, les monts du Cantal, les collines des Combrailles et du Livradois-Forez, les vallées de l’Allier, de la Loire et de la Dordogne, des cascades turbulentes et des torrents impétueux, des rivières et des retenues de barrages, des lacs de cratères et des étangs sereins. […] Côté espèces, truites, ombres, sandres, brochets, ablettes, brèmes, gardons, rotengles, goujons, vairons, et chevesnes. Côté techniques, la mouche, le lancer, la grande canne, la pêche au coup avec trois pratiques particulièrement à l’honneur : les pêches à la grosse carpe, à l’omble chevalier et au saumon. Sans oublier les écrevisses. — (« Pêcheurs d’Auvergne », Le Monde, 18 mai 1991)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VAIRON. adj. m.
Il se dit proprement de l'Œil d'un cheval, d'un chien, dont la prunelle est entourée d'un cercle blanchâtre. Ce cheval a l'œil vairon. Il se dit aussi des Personnes qui n'ont pas les deux yeux de la même couleur.

Littré (1872-1877)

VAIRON (vè-ron) adj.
  • 1Se dit des hommes et des chevaux dont l'iris est entouré d'un cercle blanchâtre. Ce cheval, cet homme a l'œil vairon. Le chef branlant, la tête chauve, Les yeux vairons, le regard fauve, Beaumarchais, Barb. de Sév. II, 13.

    Par extension, cheval vairon, animal vairon.

  • 2Qui a les yeux de couleur différente.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ferrans lui rend vairon [cheval vairon] qu'il ot perdu, Du Cange, varius.

XVIe s. Œils verons, qui est quand les yeux sont blancs et noirs, comme ont quelquefois les chevaux, dont est dit le cheval avoir l'œil veron, Paré, Introd. 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VAIRON, s. m. (Hist. nat. Ichthiolog.) varius, seu phoxinus levis, poisson de riviere du double plus petit que le goujon ; il a le corps un peu mince & long d’environ trois pouces ; il est couvert de si petites écailles qu’on les distingue à peine, & il n’a point de barbillons. Il y a sur les côtés du corps une ligne de couleur d’or, qui s’étend depuis la tête jusqu’à la queue ; la couleur qui est au-dessous de cette ligne, varie dans différens individus ; car quelques-uns ont le ventre rouge, d’autres blanc ou bleu ; enfin il y en a qui ont sur les côtés du corps du bleu & de la couleur d’or. Ce poisson se plait dans les eaux peu profondes & qui coulent rapidement. On le trouve ordinairement dans les gués couverts de pierres ou de sable. Ray, synop. meth. piscium. Voyez Poisson.

Vairon, (Maréchal.) se dit de l’œil du cheval dont la prunelle est entourée d’un cercle blanchâtre, ou qui a un œil d’une façon, & l’autre d’une autre. Il se dit aussi d’un cheval de plusieurs couleurs, & dont les poils sont tellement mêlés, qu’il est difficile de distinguer les blancs d’avec les noirs, & les roux d’avec les bais. On l’appelloit autrefois vair.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vairon »

(Adjectif 1, nom) (XIIe siècle) dérivé de vair (« varié ») avec le suffixe -on.
(Adjectif 2) Voir Vairon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vair ; picard, voirons, se dit des yeux louches.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vairon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vairon vɛrɔ̃

Citations contenant le mot « vairon »

  • Il faut perdre un vairon Pour pêcher un saumon. De Proverbe français
  • Il faut perdre un vairon pour pêcher un saumon. De Janus Gruter / Florilegium
  • Classée en 1re catégorie en amont du point de confluence avec le Salat, la Garonne, est dans le Comminges le lieu de prédilection de la pêche au toc. Moyen cours d’eau à la frontière espagnole, le fleuve grossit avec l’apport de la Pique puis de la Neste à Montréjeau. Eaux fortes au printemps, basses en été cette rivière est propice aux grosses truites fario et peut se pêcher selon toutes les techniques (mouche, toc, vairon manié, cuiller…). La pêche à l’asticot est autorisée comme appât mais tout amorçage avec des asticots et des larves de diptères est interdit, en 1re catégorie. Pour les puristes il existe des parcours No kill (truite sans panier) à Arlos/Saint-Béat ou à Fronsac/Ore/Galié, et ces portions de rivière sont repeuplées par la fédération. ladepeche.fr, Le long de la Garonne - ladepeche.fr
  • Depuis 24 ans, ce Carhaisien d’origine est surtout le seul éleveur français de vairons. « J’en vends environ 500 000 par an, sur toute la France », chiffre le quinquagénaire. Le vairon ? Il s’agit d’un petit poisson d’eau douce, mesurant 7 cm à sa taille adulte et servant d’appât pour pêcher truites, sandres, perches et brochets. Le Telegramme, Pêche. Laurent est l'unique fournisseur de vairons en France - LeTelegramme Soir
  • Si l'ouverture peut se faire dans tous les lacs ou presque du département des Hautes-Pyrénées, elle ne doit pas s'accomoder des règles de distanciation sociale ni des gestes barrières qui restent la norme. "Les lacs de montagne font partie intégrante du milieu montagnard, rappelle la Fédération de pêche des HAutes-Pyrénées. Et c’est pour ce cadre paysager exceptionnel, une faune et une flore typique, que les pêcheurs s’offrent une expédition 2 en 1. Toutefois, ces milieux demandent quelques précautions, au cœur d’une nature sauvage et préservée mais fragile, qu’il convient d’aborder avec infiniment de respect. Au sein du périmètre du Parc National des Pyrénées, le camping et les feux sont interdits. Le bivouac lui aussi est interdit cette année par arrêté préfectoral. Dans le but de préserver le caractère sauvage des lacs de montagne, il vous est également interdit d’apporter et d’introduire des poissons, y compris les vairons. Ainsi, pour pratiquer la pêche au vairon manié, ces derniers doivent être pêchés sur place." nrpyrenees.fr, La pêche dans les lacs de montagne ouvre ce samedi - nrpyrenees.fr

Traductions du mot « vairon »

Langue Traduction
Anglais minnow
Espagnol pececillo
Italien pesciolino
Allemand elritze
Chinois 桃花鱼
Arabe أسماك
Portugais peixinho
Russe пескарь
Japonais ミノー
Basque minnow
Corse daowow
Source : Google Translate API

Synonymes de « vairon »

Source : synonymes de vairon sur lebonsynonyme.fr
Partager