La langue française

Urique

Définitions du mot « urique »

Trésor de la Langue Française informatisé

URIQUE, adj.

A. − BIOCHIM. Acide urique. Acide organique azoté, produit final du métabolisme des purines, présent dans le sang et les tissus de l'homme et de certains animaux, éliminé sous forme d'urates par les urines. Synon. vieilli acide lithique*.Le tissu conjonctif, qui s'y trouve abondant [dans le ris de veau], donne à la cuisson de la gélatine riche en nucléines (facteur d'acide urique), ce qui en fait interdire l'usage aux goutteux et aux arthritiques (Macaigne, Précis hyg., 1911, p. 218).Parmi les facteurs dont l'existence signifie une tendance certaine à l'athérosclérose, l'élévation du sucre, du cholestérol et de l'acide urique dans le sang est des plus importants (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 152).
B. − MÉD., PATHOL. Qui se rapporte à l'acide urique, qui en contient. [Le tissu conjonctif] devient scléreux, épais et s'infiltre souvent de dépôts minéraux uriques ou calcaires (Brumpt, Parasitol., 1910, p. 300).
Calcul urique. Calcul composé d'acide urique. On peut aussi l'extraire [l'acide urique] des calculs uriques réduits en poudre ou des excréments de serpents (Lar. 19e). Diathèse urique. Disposition de l'organisme à produire un excès d'acide urique. (Dict. xixeet xxes.).
REM.
Uric(o)-,(Uric-, Urico-) élém. formanttiré de l'adj. (acide) urique, entrant dans la constr. de termes sav. en méd. et biol.; le 2eélém., gén. un élém. formant tiré du gr., indique la présence, la formation, la transformation ou l'élimination de l'acide urique, une action de ou sur l'acide urique.V. uricémie et aussi:a)
Uricase , subst. fém., biol. ,,Enzyme intervenant dans l'oxydation de l'acide urique et catalysant sa transformation en allantoïne chez les Mammifères inférieurs`` (Lend.-Delav. Biol. 1979).
b)
Uricogenèse , subst. fém., biochim. Synon. de uricopoïèse (infra rem. e). (Ds Méd. Biol. t. 3 1972).
c)
Uricolyse , subst. fém., biochim. ,,Destruction de l'acide urique dans l'organisme`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
Uricolytique , adj. et subst., dér. α) Adj. Qui se rapporte à l'uricolyse. Cette fonction uricolytique devient insuffisante chez les goutteux (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.fasc. 71924, p. 505). β) Adj. et subst. (Médicament) capable de produire une uricolyse (d'apr. Man.-Man. Méd. 1986).
d)
Uricopexie , subst. fém., méd., pathol. Fixation de l'acide urique dans les tissus sous forme de dépôts articulaires ou de calculs rénaux (d'apr. Man.-Man. Méd. 1986).
e)
Uricopoïèse (-poïèse, du gr. -π ο ι η σ ι ς, de π ο ι ε ́ ω « je fais »), subst. fém., biochim. Formation de l'acide urique dans l'organisme. Synon. uricogenèse (supra rem. b).Mais, parallèlement à ce travail d'uricopoïèse, s'accomplit un autre travail de destruction de l'acide urique (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.fasc. 71924, p. 515.
Uricopoïétique, urico-poïétique (-poïétique, du gr. π ο ι η τ ι κ ο ́ ς, de π ο ι ε ́ ω « je fais »), adj., dér. Relatif à l'uricopoïèse. Appareil uricopoïétique. Ce qui supposerait la diminution des diastases, en particulier des diastases urico-poïétiques (Roussy dsNouv. Traité Méd., fasc. 5, 21929,p. 476).
f)
Uricosurique (-surique, du gr. σ υ ́ ρ ω « j'entraîne »), adj. et subst., méd. , thérap. (Substance, médicament) qui favorise l'élimination de l'acide urique, qui produit ce phénomène. Action uricosurique. Parmi les agents uricosuriques, utilisés dans le traitement de la goutte, on peut citer (...) l'acide acétylsalicylique (Méd. Biol.t. 31972).
g)
Uricotélique (-télique, du gr. τ ε λ ι κ ο ́ ς « qui concerne la fin »), adj., biol. [En parlant de l'homme, d'un animal] Dont le principal produit final du métabolisme protidique est l'acide urique ou ses sels. Les singes anthropoïdes et les hommes seulement sont uricotéliques, car ils ne possèdent pas d'enzymes pouvant attaquer l'acide urique (Méd. Biol.t. 31972).
h)
Uricurie , subst. fém., biol. Élimination de l'acide urique par les urines. La plus grande partie de l'acide urique formé est éliminé par les urines. Normalement, avec un régime sans purine, cette élimination par les urines (uricurie), qui se fait partiellement sous forme d'urates, est de 340 à 500 mg par 24 heures (Lar. Méd.t. 31972).
Prononc. et Orth.: [yʀik]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1803 acide urique (Wailly Vocab.); 1855 calcul urique (Littré-Robin); 1876 diathèse urique (Lar. 19e). Formé sur la rad. de ur[ine]*; suff. -ique*. Fréq. abs. littér.: 13.

Wiktionnaire

Adjectif

urique \y.ʁik\ masculin et féminin identiques

  1. (Chimie) Qualifie l’acide qui existe à l’état normal en faible proportion dans l’urine humaine et qui forme la plupart des calculs de la vessie.
    • Avec les tubes de Malpighi, l’iléum et le rectum constituent le système excréteur de l'insecte, excrétant entre autres les urates et l’acide urique. — (Paul-André Calatayud et Yvan Rahbé, Le tube digestif des insectes, chap.6 de Interactions insectes-plantes, Éditions Quae, 2013, p.119)
  2. (Médecine) Relatif à l'acide urique dans l'organisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

URIQUE (u-ri-k') adj.
  • Terme de chimie. Il se dit d'un acide produit par la combinaison de l'urée avec l'oxygène ; il constitue la partie blanche des excréments des oiseaux et de plusieurs reptiles. L'acide urique, découvert par Scheele en 1776, ne se trouve pour ainsi dire que dans les urines de l'homme et des oiseaux, Thenard, Traité de chim. t. III, p. 489, dans POUGENS.

    Calcul urique se dit pour calcul d'acide urique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « urique »

Composé de urée et du suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « urique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
urique yrik

Citations contenant le mot « urique »

  • Parmi les résidus triés par les reins et éliminés dans les urines, on trouve l’urée et l’acide urique, résultant respectivement de la décomposition des protéines et des acides nucléiques. Presse santé, Reins: quelques recommandations simples pour protéger la santé de vos reins
  • En découvrant l’origine de son mal, les médecins ont rapidement pu le traiter. La Dr Zheng Shaoling a expliqué : "ses niveaux d'acide urique étaient très élevés. Nous l'avons mis sous traitement anti-inflammatoire et avons réussi à réduire ses taux d'acide urique de moitié environ". E-Santé, Addict au bubble tea, il se retrouve paralysé des mains
  • La goutte est une maladie chronique qui touche environ 0,9% de la population française, les hommes âgés étant les plus vulnérables. Elle est induite par une augmentation anormale du taux d’acide urique dans le sang et de dépôts de microcristaux d’acide urique dans les articulations et les tissus environnants, ce qui entraîne une inflammation. L’affliction se manifeste par des poussées que l’on appelle “crise de goutte”. Les malades ressentent alors des douleurs articulaires, qui s'accompagnent de rougeurs, d'un réchauffement et d'un gonflement de la région touchée. Généralement, chez les hommes, le gros orteil est le plus touché. Chez les femmes, d’autres articulations peuvent être mises à mal. Outre la douleur qu’elle entraîne, l’inflammation accrue les risques cardiovasculaires. www.pourquoidocteur.fr, Crises de goutte : les boissons sucrées sont à éviter
  • Elle a souligné que les purines étaient des substances à partir desquelles l'acide urique était généré. , Viande ou poisson? Une nutritionniste révèle ce qui serait meilleur pour la santé - Sputnik France
  • La goutte est une maladie articulaire chronique, provoquée par un excès d'acide urique dans le sang. Elle touche majoritairement les hommes vers 35 ans et les femmes à la ménopause. Une crise de goutte est très douloureuse et débute souvent au gros orteil. , Goutte : que faire en cas de crise ?
  • La goutte est considérée comme un rhumatisme. Elle est due à un taux trop élevé d’acide urique dans le sang (ou hyperuricémie), un déchet de l’organisme provenant du fonctionnement des cellules de l’organisme et de la dégradation de certains aliments. Dans le cas de la goutte, il n’est plus correctement éliminé dans les urines, s’accumule dans le sang et se cristallise dans les articulations. Ce qui génère des douleurs intenses : c’est la fameuse crise de goutte. Femme Actuelle, 5 vérités sur la goutte : Femme Actuelle Le MAG

Traductions du mot « urique »

Langue Traduction
Anglais uric
Espagnol úrico
Italien urico
Allemand harnstoff
Chinois 尿酸
Arabe البولي
Portugais úrico
Russe мочевой
Japonais 尿酸
Basque uriko
Corse uric
Source : Google Translate API

Synonymes de « urique »

Source : synonymes de urique sur lebonsynonyme.fr

Urique

Retour au sommaire ➦

Partager