La langue française

Upanishad

Définitions du mot « upanishad »

Wiktionnaire

Nom commun

upanishad \y.pa.ni.ʃad\ féminin

  1. (Hindouisme) Commentaire religieux et philosophique, que les brahmanes considèrent comme faisant partie de la révélation.
    • Les cent-huit upanishads, en tant qu’ensemble, constituent la partie philosophique des Védas, instructions religieuses avant tout, dont l’objet essentiel est la méditation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

UPANISHAD (u-pa-ni-chad') s. f.
  • Terme de théologie brahmanique. Nom de commentaires religieux et philosophiques, que les brahmanes considèrent comme faisant partie de la révélation, F. Baudry, Journal des Débats, 8 novembre 1877, 3e page, 4e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « upanishad »

Sanscrit, upanishad, de upa, et shada, aller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du sanskrit उपनिषद्, upaniṣad, composé de उप, upa (« apo- »), नि, ni- (« in-, ana- ») et सद्, sad (« asseoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « upanishad »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
upanishad ypanisa

Citations contenant le mot « upanishad »

  • La tradition du yoga, se référant à la Taittiriya upanishad (composée entre -600 et -500), nous enseigne que l’être humain est un système à cinq niveaux ou couches superposées (les koshas). Dans la relation d’enseignement ou de soins, il faut « syntoniser le bon canal » pour accéder à ce qui peut « déverrouiller » le système et permettre d’entrer réellement en relation avec la personne. Les bons soignants font cela d’instinct. Le Devoir, Remplaçons l’idée de la perte par celle de l’épanouissement | Le Devoir
  • Il consacra beaucoup d’efforts à trouver un langage mystique commun entre Islam et Hindouisme. À cette fin, il traduisit les upanishad du sanscrit en persan afin qu’elles soient accessibles aux lettrés musulmans. Sa traduction est souvent appelée «as sirr al akbar» ou «Le grand mystère», tandis qu’en arabe les upanishads sont appelées «kitâb al-maknûn» ou «Le livre caché». Son œuvre la plus célèbre, le majma’ al bahrayn (Le confluent des deux océans) fut également consacrée à trouver des points communs entre le soufisme et le monothéisme hindou. Il était également un mécène des beaux-arts, de la musique et de la poésie. L’album de Dârâ Shikôh est un recueil de peintures et de calligraphies rassemblées pendant les années 1630 jusqu’à sa mort. Pourrions-nous construire aujourd’hui une approche de l’Islam basée sur un tel humanisme spirituel qui considère comme un patrimoine et une richesse de notre humanité la diversité de ses cultures et religions ? L’histoire nous montre qu’il y a un chemin lumineux depuis le début de la fondation de l’Islam qui nous permet de fructifier la  richesse immatérielle de ce patrimoine. Y compris au cœur de notre société marocaine, car c’est déjà sur un tel modèle que se fonde sa civilisation, nourrie en grande partie de son héritage andalou médiéval.  Le Matin, Le Matin - Islam et diversité des religions

Traductions du mot « upanishad »

Langue Traduction
Anglais upanishad
Espagnol upanishad
Italien upanishad
Allemand upanishad
Chinois 奥义书
Arabe upanishad
Portugais upanishad
Russe упанишада
Japonais ウパニシャッド
Basque upanishad
Corse upanishad
Source : Google Translate API

Upanishad

Retour au sommaire ➦

Partager