La langue française

Univalent

Définitions du mot « univalent »

Trésor de la Langue Française informatisé

UNIVALENT, -ENTE, adj.

A. − CHIM., rare. Synon. de monovalent.Atome, métal, radical univalent. Ce n'est qu'en 1897 que J. J. Thomson découvre l'électron, et la mesure, quelques années plus tard, de la charge qu'il transporteet qui se révèle égale à celle d'un ion univalent (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 332).
B. − BIOL., adj. et subst. (Chromosome) ,,qui demeure isolé au cours de la prophase de la méiose`` (Lend.-Delav. Biol. 1979), étant ainsi en simple exemplaire ,,par opposition, soit à une paire de chromosomes appariés, soit à un bivalent`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
C. − MATH. [En parlant d'une fonction, d'une variable complexe] Qui prend, dans un domaine donné, une seule fois les valeurs qu'elle peut prendre. Les fonctions univalentes dans un domaine forment une famille quasi normale d'ordre un (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 50).
Prononc.: [ynivalɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1. 1879 chim. (A. Wurtz, La Théorie atomique, p. 101: des métaux univalents tels que le potassium ou le sodium; p. 155: des atomes univalents, bivalents, trivalents, quadrivalents); 2. 1952 génét. subst. (M. Simonet ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 235, p. 1427: la réduction chromatique présente des irrégularités; il y existe notamment des univalents (8-19), des bivalents (4-14) et des multivalents); 1970 adj. (Husson); 3. 1933 math. (P. Montel, Leçons sur les fonctions univalentes ou multivalentes, Paris, p. III: l'ensemble des fonctions holomorphes et univalentes). Comp. des élém. formants uni-* et -valent* (cf. également Cottez, s.v. -valent2). En angl., univalent est att. en 1869 comme terme de chim. (ds NED) et en 1898 comme terme de génét. (ds NED Suppl.2: the chromosomes [...] are univalent).
DÉR.
Univalence, subst. fém.,math. Fait, pour une fonction, d'être univalente. Domaine d'univalence d'une fonction. La théorie des familles normales a permis (...) d'explorer les régions de régularité en se plaçant au point de vue de l'univalence (Gds cour. pensée math., 1948, p. 177). [ynivalɑ ̃:s]. 1resattest. 1933 (P. Montel, op. cit., p. 1: Univalence et multivalence des fonctions analytiques; p. 10: domaines d'univalence de f(z)), 1948 (Gds cour. pensée math., loc. cit.), 1964 domaine d'univalence d'une fonction (Lar. encyclop.); de univalent, suff. -ence (-ance*).

Trésor de la Langue Française informatisé

UNIVALENT, -ENTE, adj.

A. − CHIM., rare. Synon. de monovalent.Atome, métal, radical univalent. Ce n'est qu'en 1897 que J. J. Thomson découvre l'électron, et la mesure, quelques années plus tard, de la charge qu'il transporteet qui se révèle égale à celle d'un ion univalent (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 332).
B. − BIOL., adj. et subst. (Chromosome) ,,qui demeure isolé au cours de la prophase de la méiose`` (Lend.-Delav. Biol. 1979), étant ainsi en simple exemplaire ,,par opposition, soit à une paire de chromosomes appariés, soit à un bivalent`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
C. − MATH. [En parlant d'une fonction, d'une variable complexe] Qui prend, dans un domaine donné, une seule fois les valeurs qu'elle peut prendre. Les fonctions univalentes dans un domaine forment une famille quasi normale d'ordre un (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 50).
Prononc.: [ynivalɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1. 1879 chim. (A. Wurtz, La Théorie atomique, p. 101: des métaux univalents tels que le potassium ou le sodium; p. 155: des atomes univalents, bivalents, trivalents, quadrivalents); 2. 1952 génét. subst. (M. Simonet ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 235, p. 1427: la réduction chromatique présente des irrégularités; il y existe notamment des univalents (8-19), des bivalents (4-14) et des multivalents); 1970 adj. (Husson); 3. 1933 math. (P. Montel, Leçons sur les fonctions univalentes ou multivalentes, Paris, p. III: l'ensemble des fonctions holomorphes et univalentes). Comp. des élém. formants uni-* et -valent* (cf. également Cottez, s.v. -valent2). En angl., univalent est att. en 1869 comme terme de chim. (ds NED) et en 1898 comme terme de génét. (ds NED Suppl.2: the chromosomes [...] are univalent).
DÉR.
Univalence, subst. fém.,math. Fait, pour une fonction, d'être univalente. Domaine d'univalence d'une fonction. La théorie des familles normales a permis (...) d'explorer les régions de régularité en se plaçant au point de vue de l'univalence (Gds cour. pensée math., 1948, p. 177). [ynivalɑ ̃:s]. 1resattest. 1933 (P. Montel, op. cit., p. 1: Univalence et multivalence des fonctions analytiques; p. 10: domaines d'univalence de f(z)), 1948 (Gds cour. pensée math., loc. cit.), 1964 domaine d'univalence d'une fonction (Lar. encyclop.); de univalent, suff. -ence (-ance*).

Wiktionnaire

Adjectif

univalent \y.ni.va.lɑ̃\

  1. (Chimie) Se dit d’un élément chimique qui accepte qu’une seule liaison chimique.
    • L’atome d’hydrogène est univalent.
  2. (Mathématiques) Caractérise une nouvelle approche des fondements des mathématiques basée sur la théorie des types de Martin-Löf.
    • Les fondements univalents ont été proposés par le mathématicien Michael Makkai et développés par le mathématicien Vladimir Voevodsky.

Adjectif

univalent

  1. (Chimie) Univalent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « univalent »

(1866) Dérivé regressif de univalence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « univalent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
univalent ynival

Traductions du mot « univalent »

Langue Traduction
Anglais univalent
Espagnol univalente
Italien univalent
Allemand einwertig
Chinois 单价
Arabe متكافئ
Portugais univalente
Russe однолистны
Japonais 一価の
Basque univalent
Corse univalente
Source : Google Translate API

Univalent

Retour au sommaire ➦

Partager