La langue française

Ululation, hululation

Définitions du mot « ululation, hululation »

Trésor de la Langue Française informatisé

ULULATION, HULULATION, subst. fém.

A. − Synon. de ululement (v. ce mot A).Ululations de bêtes féroces. Les sanglots, les hoquets les mieux entrecoupés, les hululations et jérémiades les plus désolées ne ressuscitent, hélas! personne (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 242).La messe des morts (...) me touche peu. Du reste, ce matin-là, je songeais à toute autre chose qu'aux draperies noires et aux ululations d'un chantre (Green, Autre sommeil, 1931, p. 168).
P. anal. Dans ce compartiment, bercés et malmenés par le bruit soutenu, par sa profonde vibration constante soulignée irrégulièrement de stridences et d'hululations en touffes épineuses, les quatre visages en face de vous se balancent ensemble (Butor, Modif., 1957, p. 14).
PATHOL. ,,Dysarthrie rendant la parole totalement indistincte, observée dans certaines psychoses graves et chez certains hystériques`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
B. − Synon. de ululement (v. ce mot B).Une pause séparait chacun des cris, que sans cela l'on eût pu confondre avec les ululations des orfraies, des bondrées et des chouettes, tant l'imitation était parfaite (Gautier, Fracasse, 1863, p. 70).
Prononc.: [ylylasjɔ ̃]. Aspiration probable de l'init. ds hululation, v. ululement. Étymol. et Hist. 1. Ca 1225 ululacion « hurlement » (Gautier de Coincy, Mir. Vierge, éd. V. F. Koenig, II Prière 42, t. IV, p. 592); xves. ululation (Chron. des Pays-Bas, de France, etc., Rec. des Chr. de Fland., III, 554, Chron. belg. ds Gdf.); 2. 1863 « cri des oiseaux rapaces nocturnes » (Gautier, loc. cit.). Empr. au b. lat.ululatio « hurlement funèbre ». Fréq. abs. littér.: 18.

Wiktionnaire

Nom commun

ululation \y.ly.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Synonyme de ululement.
    • Il évoque par ailleurs les hiboux et de sinistres ululations, une image que l’on retrouve chez Maupassant décrivant leur vol et leur « cri vibrant et sinistre ». — (Alain Montandon, Promenades nocturnes, 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ULULATION (u-lu-la-sion) s. f.
  • Terme latin francisé et fort peu usité. Gémissement en forme de hurlement Les demoiselles d'Ilium Firent longue ululation, Et si longtemps qu'elles voulurent, Scarron, Virg. III.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ululation »

Lat. ululationem, de ululare (voy. HURLER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin ululatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ululation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ululation ylylasjɔ̃

Citations contenant le mot « ululation »

  • When American troops first arrived in North Syria, kurds received them as heroes with flowers and ululation. Now… https://t.co/T8WCX3JPwy Le Monde.fr, Les troupes américaines poursuivent leur retrait du nord de la Syrie vers l’Irak voisin

Traductions du mot « ululation »

Langue Traduction
Anglais ululation
Espagnol ululato
Italien ululation
Allemand ululation
Chinois 泣声
Arabe التقرح
Portugais ululação
Russe завывание
Japonais ululation
Basque ululation
Corse ululazione
Source : Google Translate API

Ululation

Retour au sommaire ➦

Partager