La langue française

Ulmaire

Sommaire

  • Définitions du mot ulmaire
  • Étymologie de « ulmaire »
  • Phonétique de « ulmaire »
  • Citations contenant le mot « ulmaire »
  • Traductions du mot « ulmaire »

Définitions du mot « ulmaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

ULMAIRE, subst. fém.

BOT. Plante vivace de la famille des Rosacées, haute d'un mètre environ, croissant naturellement dans les marécages, et dont le port des tiges dressées, l'élégance du feuillage et la disposition des fleurs en belles grappes corymbiformes, font un ornement des jardins. Synon. reine-des-prés, spirée.Ulmaire à fleurs pleines, à feuilles panachées; ulmaire élégante. L'Ulmaire est assez ornementale. (...) on devra la planter, de préférence, dans les parties basses des jardins ou lui choisir au moins celles où le terrain est un peu humide (Les Fleurs de pleine terre, Paris, Vilmorin-Andrieux et Cie, 5eéd., 1909, p. 1042, s.v. spirée).
Prononc. et Orth.: [ylmε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1604 [éd.] (Cl. Gauchet, Plaisir des champs, p. 98 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. des bot.ulmaria, dér. du lat. ulmus « orme », à cause d'une ressemblance entres les feuilles.

Wiktionnaire

Nom commun

ulmaire \yl.mɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Reine-des-prés.
    • La migraine s’améliore avec la partenelle, les douleurs de l’artérite avec le chrysanthellum, celles du rhumatisme avec l’harpagophytum, l’ulmaire, le saule blanc. — (Daniel Scimeca, ‎Max Tétau, Votre santé par les plantes: Le guide phyto utile pour toute la famille, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ULMAIRE (ul-mê-r') s. f.
  • Plante dite aussi reine des prés, spiraea ulmaria, L. rosacées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ULMAIRE, s. f. (Hist. nat. Botan.) on connoît l’ulmaire, appellée vulgairement reine des prés, en anglois the meadow-sweet ; il faut donc décrire ici l’ulmaire de Virginie, nommée ulmaria Virginiana, trifolii floribus candidis, amplis, longis, & acutis, par Moris, part. III. filipendula foliis ternatis, par Linnæus, hort. Cliff. & Gron. flor. Virg.

Sa racine est dure, fibreuse & noueuse à sa partie supérieure. Elle donne naissance à plusieurs tiges ligneuses, cannelées, d’un rouge foncé, lisses & branchues. Sur ses tiges sont placées, sans ordre, des feuilles oblongues, pointues, ridées, un peu velues par-dessous, au nombre de trois sur la même queue. Elles sont finement dentelées à leurs bords, comme les feuilles de charme, & se terminent en pointe. Ses fleurs sont blanchâtres, panachées de rouge, ayant chacune un pédicule long d’un à deux pouces ; elles sont composées de cinq pétales ou feuilles arrondies, applaties, réfléchies en-dehors, attachées à un calice d’une seule feuille, découpé en cinq quartiers. Le calice donne aussi naissance à plusieurs étamines très-déliées, garnies de sommets, & à cinq embryons qui se terminent en autant de stiles. Les pétales de la fleur étant tombés, le calice devient sec, & renferme cinq graines oblongues, pointues, disposées en rond. L’ulmaire de Virginie est une des plantes auxquelles on a donné mal-à-propos le nom d’ipécacuanha. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ulmaire »

Lat. ulmus, orme, à cause de la ressemblance des feuilles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin ulmus (« orme »), à cause d'une ressemblance, et -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ulmaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ulmaire ylmɛr

Citations contenant le mot « ulmaire »

  • Bathilde Dumas de la Taille s'est, quant à elle, focalisée sur l'arnica et l'ulmaire, également appelée reine-des-prés. L'arnica est toujours présente « dans les pommades anti-inflammatoires ». En revanche, peu de gens savent que la reine-des-prés était utilisée « au temps des Celtes comme antiacide gastrique ». Toutes ces plantes seront présentées au public lors de l'exposition annuelle Gardenia, qui se tiendra ce week-end. leparisien.fr, Beauvais : un jardin de plantes médicinales à UniLaSalle - Le Parisien
  • Nous, on n'a pas vu la biche, pas vu le chevreuil, mais la promenade est ponctuée de hennissements s'échappant de centres équestres voisins. De paisibles vaches saluent notre passage comme si c'était leur seule attraction de la journée. Et dans le ciel plane, souveraine, une buse. La nature est enivrante. On quitte le bois de Saint-Lambert et la prairie nous accueille. Ici, dit-on, poussent de nombreuses plantes de milieux humides comme la Reine-des-prés. Son nom scientifique (Spirée ulmaire) est moins glamour mais il nous rappelle qu'il a inspiré celui de l'aspirine. leparisien.fr, Les plus belles randos d’Ile-de-France : dans la vallée de Chevreuse, sur les pas de Jean Racine - Le Parisien
  • Dans sa bouche, le plantain lancéolé devient une princesse grande et élancée et le plantain major, sa gouvernante petite et potelée. Légèrement mâchée, elles sont efficaces pour soigner les coupures. Un peu plus loin, la spirée ulmaire, avec sa robe verte et rouge et sa couronne de feuilles au sommet, gagne le titre de reine des prés. Contenant de l’acide salicylique, elle a donné son nom à l’aspirine. , Edition Belfort-Héricourt-Montbéliard | Sermamagny : la nature dans les assiettes ou comment cuisiner des plantes sauvages

Traductions du mot « ulmaire »

Langue Traduction
Anglais ulmar
Espagnol ulmar
Italien ulmar
Allemand ulmar
Chinois 尔玛
Arabe أولمر
Portugais ulmar
Russe ulmar
Japonais ウルマー
Basque ulmar
Corse ulmar
Source : Google Translate API
Partager