La langue française

Ulcéreux, ulcéreuse

Définitions du mot « ulcéreux, ulcéreuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

ULCÉREUX, -EUSE, adj. et subst.

PATHOLOGIE
I. − Adjectif
A. − Qui se rapporte à un ulcère, qui en a la nature, les caractères. Lésion, plaie ulcéreuse. La cavité ulcéreuse était plus voisine de la surface du poumon (Laennec, Auscult., t. 1, 1819, p. 18).Dans les cas rares où une scène rhumatismale complique une recto-côlite ulcéreuse (...), il est bien difficile de savoir quel germe microbien est responsable des troubles (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p. 530).
B. − Qui est couvert d'ulcères. Membre ulcéreux (Lar. 19e).
II. − Subst. et adj. (Malade) qui est atteint d'un ulcère gastro-duodénal. Il n'y a pas de raison pour que tous les ulcéreux de l'hôpital Saint-Louis ne s'établissent pas phénomènes (Le Journ. amusant, 16 janv. 1875, p. 2a ds Quem. DDL t. 17).
Prononc. et Orth.: [ylseʀø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. 1835, 1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1363 [éd. 1579] « relatif, lié à l'ulcère » infections ulcereuses [de la peau] (Grande Chirurgie de Gui de Chauliac, restituée par L. Joubert, éd. E. Nicaise, Paris, 1890, p. 417); 1490 prurit serpigineux et ulcereux (Guidon en fr., s 8 a d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch. t. 32, p. 177); 2. 1546 « couvert d'ulcères » (Est. d'apr. FEW t. 14, p. 4 a); 1552 (ibid., s.v. ulcus, ulcerosus); 1875 subst. masc. plur. les ulcéreux (Le Journ. amusant, loc. cit.). Empr. au lat.ulcerosus « couvert d'ulcères »; fig. « blessé ».

Wiktionnaire

Adjectif

ulcéreux

  1. (Médecine) Relatif à, affecté par un ulcère.
    • Hémorragies ulcéreuses.

Nom commun

ulcéreux \yl.se.ʁø\ masculin (pour une femme on dit : ulcéreuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Médecine) Malade atteint d'ulcères.
    • De plus en plus nombreux étaient les malheureux qui demandaient des soins et de la nourriture. C'était un défilé ininterrompu de clopineux, d’idiots de naissance, de rachitiques, d’épileptiques, d’ulcéreux, de variqueux perdus […]. — (Charles Le Quintrec, La Traversée du lac, chap. 4, Albin Michel, 1995)

Forme d’adjectif

ulcéreuse \yl.se.ʁøz\

  1. Féminin singulier de ulcéreux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ULCÉREUX (ul-sé-reû, reû-z') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui est couvert d'ulcères. Un corps tout ulcéreux.

    Fig. C'était la même Église [celle du VIIIe siècle, que celle des premiers siècles], mais devenue malade, infirme, ulcéreuse, Jurieu, dans BOSSUET 3e avert. 4.

  • 2Qui tient de la nature de l'ulcère. Plaie ulcéreuse.

HISTORIQUE

XVIe s. Il contracte en son ame une disposition ulcereuse et catarreuse, qui à la fin luy cause une habitude de cholere, Amyot, Comment refrén. la colère, 31.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ulcéreux »

Provenç. ulceros ; espagn. et ital. ulceroso ; du lat. ulcerosus, de ulcus, ulcère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin ulcerosus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ulcéreux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ulcéreux ylserø

Citations contenant le mot « ulcéreux »

  • Il existe certaines contre-indications dans la prise d'anti-ulcéreux. Elles sont différentes en fonction du type de molécule : Doctissimo, Les médicaments anti-ulcéreux : définition, indications, effets indésirables - Doctissimo
  • Le principal signe est la douleur du ventre, sous le sternum, au niveau de la région épigastrique (« douleur épigastrique »), à type de crampes ou de faim douloureuse. Elle est typiquement rythmée par les repas : calmée initialement par la prise d’aliment, elle réapparait tôt à la fin du repas en cas d’ulcère gastrique et plus tardivement en cas d’ulcère duodénal. L'ensemble de ces signes typiques est appelé « syndrome ulcéreux ». Parfois, les symptômes sont différents. L'ulcère peut être responsable d'un syndrome dyspeptique, un ensemble de signes digestifs variés comprenant des nausées, des ballonnements, des troubles du transit et des douleurs d'estomac (brûlures souvent). Les symptômes de l'ulcère peuvent aussi être minimes (ulcère latent) ou provoquer une simple gêne locale.La principale crainte et le symptôme parfois révélateur de cette maladie est l’hémorragie digestive aiguë qui se manifeste par des vomissements de sang rouge, mêlé à quelques aliments éventuellement. L’ulcère peut également se révéler lors de sa perforation dans la cavité du ventre, à l’intérieur du péritoine : il s’agit alors d’une douleur généralisée à tout ou partie du ventre, avec raideur de la paroi à la palpation et risque de choc et de péritonite. www.pourquoidocteur.fr, Ulcère de l'estomac et du duodénum : des brûlures acides liées à une infection chronique - Pourquoi Docteur
  • - Syndrome ulcéreux - Lourdeurs, nausées, ballonements, br ûlures - Crampes nocturnes sur la partie haute de l'abdomen (crampe souvent calmée par l'alimentation) - Hémorragie, perforation , L'ulcère gastro-duodénal
  • Le citron est-il interdit pour les personnes souffrant d' Ulcère? Le citron faisant souvent partir souvent des éléments pour maigrir du ventre qu'est ce que je peux prendre pour remplacer le citron au cas ou le citron serai interdit pour ceux qui sont ulcéreux? Topsante.com, Ulcère : les comportements à éviter - Top Santé
  • Gastro-entérologie. Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont une des vaches à lait de l'industrie pharmaceutique. Comme les antidépresseurs, les antibiotiques, les antidouleurs, ils sont vendus à tire-larigot. À base d'oméprazole, ésoméprazole, lansoprazole, pantoprazole, rabéprazole, ils ont un effet antiacide utilisé en médecine avec efficacité dans trois indications : le traitement du reflux gastro-œsophagien et de l'œsophagite par reflux gastro-œsophagien ; la prévention et le traitement des lésions gastro-duodénales dues aux médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens chez les patients à risque (plus de 65 ans, avec antécédent ulcéreux, traités par antiagrégant plaquettaire ou anticoagulant ou corticoïde) ; le traitement des ulcères gastro-duodénaux. Le Point, Savoir dire adieu aux IPP - Le Point
  • Initialement préconisé dans le traitement des ulcères de l'estomac, le Cytotec était détourné pour des avortements ou des déclenchements l'accouchement. Son usage intervenait même "majoritairement en gynécologie", selon l'ANSM, qui précise que l'anti-ulcéreux n'était plus guère utilisé en gastroentérologie depuis l'arrivée d'autres traitements considérés comme plus performants. Or le Cytotec, qui se prend normalement par voie orale, était administré à cette fin par voie vaginale. Une pratique risquée pour la santé de la mère et l'enfant car elle supposait d'utiliser un huitième de comprimé dosé à 200 microgrammes. Ce qui, vu sa taille (moins d'un centimètre) est pour le moins hasardeux, estime Dr Thierry Harvey, gynécologue-obstétricien. LCI, Le Cytotec retiré du marché : quels médicaments pour compenser sa disparition en gynécologie ? | LCI
  • Cette affirmation fut argumentée sans cesse par le professeur LABORIT (1914-1995). Il rajoutait pour être bien compris : « C’est de se maintenir en vie, sans ça il n’y aurait plus d’être. » Cette opinion aura contribué à mettre en doute, chez moi, la pertinence de la théorie de la « pulsion de mort » avancée par Freud. Quittant les contraintes de chirurgien militaire « qui découpait des estomacs ulcéreux » (selon ses dires) - dont les opérés le remerciaient en sortant de leur anesthésie - il leur rétorquait : « Vous devriez m’agresser, je vous ai coupé une partie de vous ! » Insatisfait de ces pratiques, le Professeur Laborit se lance dans la recherche fondamentale auprès de rats de laboratoire et comprend très vite que bon nombre de maladies plongent leurs racines dans l’histoire du malade. Explorant les répercutions organiques de différentes formes de stress sur les rats, il soulève la question : « Est-il possible de pratiquer la médecine aujourd’hui ? », [1]. Il argumente que la médecine soigne généralement le symptôme sans trop se soucier de l’environnement du malade, encore moins de son histoire. Dans cet article de 18 pages, Laborit annonce la parution de son ouvrage synthétisant son œuvre : « L’inhibition de l’action », (1979), qui fit rupture avec une approche purement organique des maladies. Là, cette « finalité », se maintenir en vie, est amenée et argumentée. Le titre met en évidence l’action liée indissociablement à l’homéostasie, tant pour alimenter l’organisme quand il a faim (par exemple), rechercher du plaisir ou se reproduire et pérenniser l’espèce ; que pour se protéger en cas d’agression, fuir ou lutter, selon une vision évolutionniste. Lorsque l’inhibition de l’action l’emporte, toutes les régulations naturelles s’en trouvent perturbées, c’est ce qui est mis en cause de nos jours : « l’environnement cellulaire ». Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, « La seule raison d‘être d’un être, c’est d’être, c’est de maintenir sa structure… » selon le Professeur Henri Laborit et l’énigme du cancer - Di sak na pou di - Infos La Réunion

Traductions du mot « ulcéreux »

Langue Traduction
Anglais ulcerative
Espagnol ulcerativo
Italien ulcerosa
Allemand geschwür
Chinois 溃疡性的
Arabe تقرحي
Portugais ulcerativo
Russe язвенный
Japonais 潰瘍性
Basque ultzeradun
Corse ulceru
Source : Google Translate API

Ulcéreux

Retour au sommaire ➦

Partager