La langue française

Tuilerie

Définitions du mot « tuilerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

TUILERIE, subst. fém.

A. −
1. Ensemble de tuiles constituant un toit. Il y a une maison quasiment méridionale, dont le toit plie sous la tuilerie à gouttières en usage dans l'Italie (Balzac, Député d'Arcis, 1847, p. 332).
2.
a) Fabrique de tuiles; ,,four où on cuit les tuiles`` (Peyroux Techn. Métiers 1985). De hautes bruyères et des pins sauvages couvrent toute la colline et ensevelissent les débris d'une tuilerie considérable élevée par mon grand-père (Vigny, Mém. inéd., 1863, p. 29).Très souvent, la tuilerie et la briqueterie sont réunies dans le même ensemble de bâtiments et les deux noms s'emploient quelquefois l'un pour l'autre (Chabat1881).
b) Art, industrie de fabrication des tuiles. L'air patriarcal des pères et des époux (...) travaillant à quelque métier de menuiserie, de tuilerie ou de tissage (Nerval, Voy. Orient, t. 3, 1851, p. 43).
B. − Au plur.
1. HIST. DE FRANCE. Palais des Tuileries, les Tuileries. Palais résidentiel des souverains de France, autrefois situé sur la rive droite de la Seine à l'emplacement d'une ancienne tuilerie et qui fut détruit par un incendie en 1871. L'aile du palais des Tuileries sur le bord de l'eau (...) dont tous les combles ont été détruits par le feu (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 325).Le 10 août, les Tuileries furent saccagées. Le roi chercha alors refuge à l'Assemblée (Lidderdale, Parlement fr., 1954, p. 14).
P. méton. Souverain résidant aux Tuileries. Le baron Gouraud et M. Toutin-Laroche méritaient la bienveillance des Tuileries par leur ferveur (Zola, Curée, 1872, p. 395).
2. (Jardin des) Tuileries. Jardin qui s'étend de l'emplacement de l'ancien Palais des Tuileries jusqu'à la place de la Concorde. Les Tuileries sont un grand jardin où l'on se promène gratis (Jouy, Hermite, t. 3, 1813, p. 140).Le site offrait maintenant une vue splendide par-delà la Seine jusqu'aux jardins des Tuileries et les arbres des Champs-Élysées, plantés au siècle précédent (Lidderdale, Parlement fr., 1954, p. 133).
Prononc. et Orth.: [tɥilʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1221 tulerie « four à tuile » (Cart. de S.-Vinc. de Metz, B.N. 1. 10023, fo26 rods Gdf. Compl.); 1287 tuillerie (texte ds C. A. Bevans, The old french vocabulary of Champagne, p. 70); d'où 1583 « nom du palais édifié sur l'emplacement d'une ancienne usine à tuiles » (Tabourot, Bigarrures, I, 9 ds Hug.); 1606 plur. (Nicot). 2. a) 1581 « les tuiles » (Montaigne, Journal, éd. Ch. Dédéyan, p. 102); b) 1844 « les toits » (Dict. compl. arg., p. 9). Dér. de tuile*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 1 039. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 396, b) 2 405; xxes.: a) 947, b) 514.

Wiktionnaire

Nom commun

tuilerie \tɥil.ʁi\ féminin

  1. (Industrie) Usine dont l’activité principale est de fabriquer des tuiles.
    • Fondée en 1850, la tuilerie Royer fabrique depuis 6 générations des carreaux, briques, tuiles et poteries, selon des techniques traditionnelles. — (Visite commentée de la tuilerie et poterie artisanale Tuilerie Poterie Royer Soulaines-Dhuys, unidivers.fr)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TUILERIE. n. f.
Lieu où l'on fait de la tuile. Il y a une tuilerie en tel endroit. Absolument, Les Tuileries, Château qui servait de résidence parisienne au souverain, jusqu'au 4 septembre 1870, et qui a été brûlé en 1871. Il désigne aujourd'hui le Jardin qui s'étend depuis l'emplacement de ce palais jusqu'à la place de la Concorde. Aller se promener aux Tuileries.

Littré (1872-1877)

TUILERIE (tui-le-rie) s. f.
  • 1Art du tuilier.

    Lieu où l'on fait de la tuile.

    Four propre à faire cuire des tuiles et briques.

  • 2 Absolument. Les Tuileries, palais à Paris et résidence des souverains de la France. Ce palais fut ainsi nommé du lieu où il est situé, et qu'on appelait les Tuileries, parce qu'on y faisait de la tuile ; Catherine de Médicis le fit bâtir en 1564, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. III, p. 297, dans POUGENS.

    Le jardin qui en dépend. Mais puisque nous voici dedans les Tuileries, Le pays du beau monde et des galanteries, Corneille, le Ment. I, 1. Par un hasard assez singulier, le plus beau jardin public d'Athènes s'appelait les Tuileries ou le Céramique, parce qu'il avait été planté, comme le nôtre, sur un endroit où l'on faisait de la tuile, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. III, p. 301, dans POUGENS.

    Le cabinet des Tuileries, le gouvernement français, considéré dans ses relations avec les puissances étrangères.

HISTORIQUE

XIIIe s. L'abbes et li couvens de Saint-Ourbain puent [peuvent] panre [prendre], pour la teulerie de Sonbru refaire, marrenier [du merrain]…, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 566.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TUILERIE, s. f. (Architect. rustiq.) grand bâtiment accompagné de fours, & d’un hâle où l’on fait la tuile. Le hâle est un lieu couvert & percé de tous côtés de plusieurs embrasures par où le vent passe pour donner du hâle, & faire sécher à l’ombre la tuile, la brique & le carreau, avant que de les mettre au four. On ne peut point se servir pour cela des rayons du soleil, parce qu’il les gerce & les gauchit. On donne aussi à la tuilerie le nom de briqueterie. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tuilerie »

Tuilier ; génev. tuilière ; wallon, tûlreie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tuilerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tuilerie tµilri

Citations contenant le mot « tuilerie »

  • C’est équipée d’une visière de protection qu’Édith Royer assure depuis le début du déconfinement les visites guidées de la tuilerie artisanale du même nom, à Soulaines-Dhuys. Merci de venir avec votre masque et de vous passer les mains au gel hydroalcoolique avant d’aller à la découverte des lieux, dont la partie la plus ancienne – une halle faisant office de séchoir – date du XVIIe siècle. Journal L'Est Eclair, Tuilerie artisanale Royer, de la fosse au four
  • À la découverte d’un patrimoine pré-industriel : la tuilerie de Varennes Tuilerie de Varennes-Saint-Sauveur, le dimanche 20 septembre à 14:00 Unidivers, À la découverte d’un patrimoine pré-industriel : la tuilerie de Varennes Tuilerie de Varennes-Saint-Sauveur Varennes-Saint-Sauveur dimanche 20 septembre 2020
  • Visite des anciens bureaux de la tuilerie Perrusson du samedi 19 septembre au dimanche 20 septembre à Confiturerie artisanale dans l’ancienne Tuilerie Perrusson Unidivers, Visite des anciens bureaux de la tuilerie Perrusson Confiturerie artisanale dans l’ancienne Tuilerie Perrusson Saint-Léger-sur-Dheune samedi 19 septembre 2020

Images d'illustration du mot « tuilerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tuilerie »

Langue Traduction
Anglais tile works
Espagnol trabajos de azulejos
Italien funziona la piastrella
Allemand fliesenarbeiten
Chinois 瓷砖工程
Arabe أعمال البلاط
Portugais trabalhos de azulejos
Russe плитка работает
Japonais タイル作品
Basque teila lanak
Corse opere di tile
Source : Google Translate API

Synonymes de « tuilerie »

Source : synonymes de tuilerie sur lebonsynonyme.fr

Tuilerie

Retour au sommaire ➦

Partager