La langue française

Troubadourisme

Sommaire

  • Définitions du mot troubadourisme
  • Étymologie de « troubadourisme »
  • Phonétique de « troubadourisme »
  • Citations contenant le mot « troubadourisme »
  • Traductions du mot « troubadourisme »
  • Synonymes de « troubadourisme »

Définitions du mot troubadourisme

Trésor de la Langue Française informatisé

Troubadourisme, subst. masc.a) Art poétique et lyrique des troubadours (supra A). Un poète provençal [Aubanel] qui n'est plus, comme Mistral, le continuateur du pur troubadourisme (Goncourt, Journal,1885, p. 486).b) P. anal., péj. α) Art poétique évoquant celui des anciens troubadours par une sentimentalité excessive. Le Lac de Lamartine (...), une romance! Mysticisme et troubadourisme; la prose poétique de Chateaubriand mise en strophes! Où placez-vous l'accent de vérité dans ce morceau? (Le Temps, 20 févr. 1877, p. 3, col. 2). β) Caractère de ce qui rappelle les anciens troubadours par son naturel fantaisiste, son comportement vagabond. On commence par visiter Paul Niquet, (...) on finit par se faire arrêter à Crespy pour cause de vagabondage et de troubadourisme exagéré (Nerval, Bohême gal., 1855, p. 178).c) Péj. Caractère du style troubadour (supra C 1 b), de ce qui évoque les représentations conventionnelles du troubadour au xixes. Les balancements de couples amoureux, (...) il caricaturait tout cela (...) dans des poses de dessus de pendule et de troubadourisme (...), moquant (...) toute la tendre sentimentalité de l'homme (Goncourt, Man. Salomon, 1867, p. 232). [tʀubaduʀism̭]. 1resattest. a) 1846 « style troubadour du xixes. » (T. Gautier, Hist. art dram., IV, p. 227 ds Quem. DDL t. 2), b) 1885 « manière, style lyrique des troubadours » (Goncourt, Journal, p. 486); de troubadour, suff. -isme*.

Trésor de la Langue Française informatisé

Troubadourisme, subst. masc.a) Art poétique et lyrique des troubadours (supra A). Un poète provençal [Aubanel] qui n'est plus, comme Mistral, le continuateur du pur troubadourisme (Goncourt, Journal,1885, p. 486).b) P. anal., péj. α) Art poétique évoquant celui des anciens troubadours par une sentimentalité excessive. Le Lac de Lamartine (...), une romance! Mysticisme et troubadourisme; la prose poétique de Chateaubriand mise en strophes! Où placez-vous l'accent de vérité dans ce morceau? (Le Temps, 20 févr. 1877, p. 3, col. 2). β) Caractère de ce qui rappelle les anciens troubadours par son naturel fantaisiste, son comportement vagabond. On commence par visiter Paul Niquet, (...) on finit par se faire arrêter à Crespy pour cause de vagabondage et de troubadourisme exagéré (Nerval, Bohême gal., 1855, p. 178).c) Péj. Caractère du style troubadour (supra C 1 b), de ce qui évoque les représentations conventionnelles du troubadour au xixes. Les balancements de couples amoureux, (...) il caricaturait tout cela (...) dans des poses de dessus de pendule et de troubadourisme (...), moquant (...) toute la tendre sentimentalité de l'homme (Goncourt, Man. Salomon, 1867, p. 232). [tʀubaduʀism̭]. 1resattest. a) 1846 « style troubadour du xixes. » (T. Gautier, Hist. art dram., IV, p. 227 ds Quem. DDL t. 2), b) 1885 « manière, style lyrique des troubadours » (Goncourt, Journal, p. 486); de troubadour, suff. -isme*.

Wiktionnaire

Nom commun

troubadourisme \tʁu.ba.du.ʁizm\ masculin

  1. Genre, manières de troubadour.
    • À propos d’antiquité classique, à propos de tout ce troubadourisme [en Italie et chez Pétrarque] qui faisait dire à Cavour : Nous n’avons que trop chanté. — (Henri Blaze de Bury, Revue des Deux-Mondes, 15 juillet 1874, page 272)
    • Le Lac de Lamartine, reprit-il [le peintre Delacroix] en haussant les épaules de pitié, une romance, mysticisme et troubadourisme. — (Henri Blaze de Bury, le Temps, 20 février 1877 3e page, 2e colonne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TROUBADOURISME (trou-ba-dou-ri-sm') s. m.
  • Néologisme. Genre, manières de troubadour. À propos d'antiquité classique, à propos de tout ce troubadourisme [en Italie et chez Pétrarque] qui faisait dire à Cavour : Nous n'avons que trop chanté, H. Blaze de Bury, Rev. des Deux-Mondes, 15 juill. 1874, p. 272. Le Lac de Lamartine, reprit-il [le peintre Delacroix] en haussant les épaules de pitié, une romance, mysticisme et troubadourisme, ID. le Temps, 20 février 1877 3e page, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « troubadourisme »

Mot formé au XIXe siècle
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « troubadourisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
troubadourisme trubadurism

Citations contenant le mot « troubadourisme »

  • A l'évidence, cette femme blanche et cet homme noir ne sont pas du même monde. Mais ils s'aiment. Pas dans cette sorte de troubadourisme amoureux qui ravit les amateurs de romans d'amour. Dans leurs différences et leurs incompréhensions mutuelles. Elle a peur, elle se sent vite menacée, agressée. Lui, jamais : "Faut pas avoir peur. C'est pas bon." Ils tentent de partager les lectures, les musiques. "Le soir on s'appelait, on restait des heures l'un avec l'autre, imbriqués, fusionnels au téléphone. Je n'avais eu des coups de fil comme ça avec personne d'autre. J'écoutais ses disques." Le Monde.fr, "Le Marché des amants", de Christine Angot : à la recherche de l'amant

Traductions du mot « troubadourisme »

Langue Traduction
Anglais troubadourism
Espagnol trovadorismo
Italien troubadourism
Allemand troubadourismus
Chinois 都市旅游
Arabe الاضطراب
Portugais trovadorismo
Russe troubadourism
Japonais トルバドウリズム
Basque troubadourism
Corse troubadurisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « troubadourisme »

Source : synonymes de troubadourisme sur lebonsynonyme.fr
Partager