La langue française

Trabée

Sommaire

  • Définitions du mot trabée
  • Étymologie de « trabée »
  • Phonétique de « trabée »
  • Traductions du mot « trabée »

Définitions du mot « trabée »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRABÉE, subst. fém.

ANTIQ. ROMAINE. Toge de pourpre ou ornée de bandes de couleurs différentes, que l'on portait dans les cérémonies d'apparat. Sur un quadrige d'ivoire (...) [le triomphateur] debout, vêtu de la trabée en pourpre à palmes d'or (...). Et tout de suite après la quadrige... tenant par le bout la trabée aux palmes d'or, marchait le bourreau (Richepin, Contes décad. romaine, 1898, p. 52).
P. métaph. Les brillans scarabées Portant chapes, manteaux, cuirasses et trabées (Pommier, Océanides, 1839, p. 232).
Prononc. et Orth.: [tʀabe]. Att. ds Ac. 1762-1878; 1835, 1878: ,,Les archéologues emploient de préférence le mot latin Trabea``. Voir Lar. Lang. fr.: trabea (plur. trabeae) ou trabée et Rob. 1985: trabée: ,,on emploie aussi la forme latine trabea``. Étymol. et Hist. 1611 (Cotgr.). Dér. de trabe*; suff. -ée*.

Wiktionnaire

Nom commun

trabée \tʁa.be\ féminin

  1. (Antiquité) Chez les Romains, vêtement de cérémonie, blanc orné de bandes de pourpre en forme de poutre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRABÉE (tra-bée) s. f.
  • Terme d'antiquité romaine. Robe blanche ornée de bandes de pourpre en forme de poutre ; c'était un vêtement de cérémonie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRABÉE, s. f. (Antiq. rom.) trabea ; robe des rois de Rome, ensuite des consuls & des augures. Il y avoit trois sortes de robes qu’on nommoit trabées. la premiere étoit toute de pourpre, & n’étoit employée que dans les sacrifices qu’on offroit aux dieux. La seconde étoit mêlée de pourpre & de blanc. Elle fut d’un grand usage chez les Romains, car non-seulement les rois de Rome la porterent les premiers, mais les consuls en étoient revêtus lorsqu’ils alloient à la guerre ; elle devint même un habit militaire, avec lequel paroissoient les cavaliers aux jours de fêtes & de cérémonies, tels que les représentent Denis d’Halicarnasse dans les honneurs qu’on rendoit à Castor & à Pollux, en mémoire du secours que les Romains en avoient reçu dans le combat qu’ils eurent à soutenir contre les Latins. La troisieme espèce de robe trabée étoit composée de pourpre & d’écarlate ; & c’étoit le vêtement propre des augures. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « trabée »

Du latin trabea, de trabs « poutre », à cause de la forme des raies.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. trabea, de trabs, poutre, à cause de la forme des raies.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trabée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trabée trabe

Traductions du mot « trabée »

Langue Traduction
Anglais trabée
Espagnol trabée
Italien trabée
Allemand trabée
Chinois 特拉贝
Arabe الترابي
Portugais trabée
Russe trabée
Japonais トラベ
Basque trabée
Corse trabée
Source : Google Translate API
Partager