La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « traban »

Traban

Variantes Singulier Pluriel
Masculin traban trabans

Définitions de « traban »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRABAN, subst. masc.

Hallebardier des gardes suisses. Quand j'étais le Dauphin, il n'y a pas longtemps, Ô pas assez longtemps de ces temps éclatants Où j'allais, beau petit bon dieu, dans un nuage De poudre blanche fleurant fin, et le voyage Sans cesse, au long de mon carrosse, de pimpants Cavaliers, dragons verts, marquis bleus, fiers trabans (Verlaine, Œuvres poét. compl., Vive le Roy, Paris, Gallimard, 1962 [1896], p. 1044).
P. anal. Mercenaire. Le monde des lettres! (...) fréquenter ces trabans de l'écriture et rester propre, c'est impossible (Huysmans, Cathédr., 1898, p. 114).
Prononc. et Orth.: [trabɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Trabant ds Apoll., Alcools, 1913, p. 86. Étymol. et Hist. Av. 1646 « hallebardier » (Bassompierre, Mém., éd. de Chantérac, t. 2, p. 26). Empr. à l'all.Trabant « garde du corps », d'abord « guerrier à pied », lui-même empr. au tch. drabant « id. » (FEW t. 17, p. 350b; Kluge20). Bbg. Behrens D. 1923, p. 45. − Colomb. 1952/53, pp. 527-528.

Wiktionnaire

Nom commun - français

traban \tʁa.bɑ̃\ masculin

  1. (Histoire, Militaire) Nom donné aux gardes du capitaine, armés de hallebarde, dans les anciens régiments de suisses.
  2. (Histoire) Garde du corps.
    • Les trabans de l’Empereur.
  3. (Figuré) Valet, serviteur.
    • Durtal rit. — Le monde des lettres ! non, Monsieur l’abbé, ce n’est pas lui que je pourrais regretter, […] ; puis voyez-vous, fréquenter ces trabans de l’écriture et rester propre, c’est impossible. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRABAN (tra-ban) s. m.
  • Militaire armé d'une hallebarde, et chargé d'un service particulier. De vingt-quatre trabans qui se relayaient pour le porter [Charles XII, à Pultava], vingt et un furent tués, Voltaire, Charles XII, 4. Des trabans à cheval précédaient le cortége [aux fêtes du couronnement de François-Joseph comme roi de Hongrie], Moniteur, 10 et 11 juin 1867, p. 717, 5e col.

HISTORIQUE

XVIe s. J'entrai dans la ville avec six hallebardiers qu'ils avoient toujours veu marcher devant moy ; j'avois aussy quatre ou cinq capitaines qui m'accompagnoient, qui avoient chacun deux trabants à leur suite, Bassompierre, Mém. t. II, p. 28, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « traban »

Ital. trabante ; suéd. drabant ; allem. Trabant ; bohême, drabanti ; on fait venir ces mots de l'allem. traben, trotter, courir ; voy. cependant TRABE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l'allemand Trabant (« garde de corps ») qui donne régulièrement trabant, l’ancien pluriel, avant 1835, faisant trabans, et le mot étant le plus souvent au pluriel, traban a été interprété comme un singulier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « traban »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
traban trabɑ̃

Citations contenant le mot « traban »

  • L equivalent humain de la traban ; vous saisissez ? midilibre.fr, Nîmes : des voitures volées retrouvées, plusieurs interpellations - midilibre.fr

Traductions du mot « traban »

Langue Traduction
Anglais traban
Espagnol traban
Italien traban
Allemand traban
Chinois 特拉班
Arabe طرابان
Portugais traban
Russe traban
Japonais トラバン
Basque traban
Corse trabanu
Source : Google Translate API

Traban

Retour au sommaire ➦

Partager