Tintamarrer : définition de tintamarrer


Tintamarrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Tintamarrer, verbe intrans.,vx. Faire du tintamarre. Je perçus le premier cliquetis des sonnailles qui tintamarraient au col des mulets (Fabre, Oncle Célestin, 1881, p. 171). [tε ̃tamaʀe], (il) tintamarre [-ma:ʀ]. Att. ds Ac. 1778-1878. 1reattest. av. 1573 (Jodelle, Œuvres et Meslanges poétiques, éd. Ch. Marty-Laveaux, II, p. 268); de tintamarre, dés. -er.

Tintamarrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

tintamarrer \tɛ̃.ta.ma.ʁe\ intransitif (ou parfois transitif) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire du tintamarre.
    • Je m’en revins tout épouvanté tintamarrer à notre huis. — (Cyrano de Bergerac, Pédant joué, v. 1)
    • Que l’on ne fasse point tintamarrer leurs armes. — (Champmeslé, Le Parisien, II, 8)
    • Elle eut beau le tintamarrer, tarabuster, sabouler. — (Comte de Caylus, Écosseuses, in Œuvres, tome x, p. 522)
    • Les Chœurs d’Oiseaux, soit de la même famille, soit d’espèces différentes, carillonnent. Au contraire, les Chœurs d’Animaux ne font guère que tintamarrer. — (Louis Nicolardot, La Fontaine et la Comédie humaine : suivi Du langage des animaux, E. Dentu, Éditeur, Paris, 1885)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tintamarrer : définition du Littré (1872-1877)

TINTAMARRER (tin-ta-ma-ré) v. n.
  • Terme populaire et vieilli. Faire du tintamarre. Je m'en revins tout épouvanté tintamarrer à notre huis, Cyrano de Bergerac, Pédant joué, v. 1. Que l'on ne fasse point tintamarrer leurs armes, Champmeslé, le Parisien, II, 8.

    Activement. Elle eut beau le tintamarrer, tarabuster, sabouler, Comte de Caylus, ÉCOSSEUSES, Œuv. t. x, p. 522, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. Qui sera une recherche tintamarée et de la plus pernicieuse consequence qu'il est possible de penser, Froumenteau, Finances, III, p. 424. Au lieu que la raison devroit avoir la surintendance chez vous, vos sens sifflent, bruyent, grondent, s'elevent et tintamarrent comme une tempeste orageuse, Pasquier, Lettres, t. III, p. 590.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tintamarrer »

Étymologie de tintamarrer - Wiktionnaire

(XVe siècle ?) De tintamarre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tintamarrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tintamarrer tɛ̃tamare play_arrow

Citations contenant le mot « tintamarrer »

  • Faut pas croire que Pélagie-la-Charrette n’a pas de famille au Québec! Si on se fie aux chiffres de la Société nationale de l’Acadie (SNA), d’après un sondage en 1988 du Groupe Léger et Léger, un Québécois sur six avait à l’époque du sang de la Sagouine dans les veines. En 2016, c’est bien plus d’un million de personnes à tintamarrer au Québec… et souvent au sein de diverses associations québéco-acadiennes. Acadie Nouvelle, Le Québec: terre acadienne

Images d'illustration du mot « tintamarrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tintamarrer »

Langue Traduction
Corse jingle
Basque jingle
Japonais ジングル
Russe звяканье
Portugais tinir
Arabe نغمة
Chinois 叮当声
Allemand klimpern
Italien tintinnio
Espagnol tintineo
Anglais jingle
Source : Google Translate API

Synonymes de « tintamarrer »

Source : synonymes de tintamarrer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires