La langue française

Thuya

Sommaire

  • Définitions du mot thuya
  • Étymologie de « thuya »
  • Phonétique de « thuya »
  • Citations contenant le mot « thuya »
  • Images d'illustration du mot « thuya »
  • Traductions du mot « thuya »
  • Synonymes de « thuya »

Définitions du mot « thuya »

Trésor de la Langue Française informatisé

THUYA, subst. masc.

BOT. Conifère ornemental originaire d'Asie et d'Amérique du Nord, de forme pyramidale, à feuilles écailleuses et opposées, proche du genévrier et du cyprès, et dont une variété fournit la sandaraque. Thuya géant; thuya du Canada, d'Occident, d'Orient; allée, haie de thuyas. Un petit jardin fantasque, qui a pour arbres une demi-douzaine de ces chênes et de ces thuyas en pot qu'il a achetés à l'exposition japonaise (Goncourt, Journal, 1891, p. 117).Des feuillages funéraires, çà et là, ifs, thuyas, de leurs noirs vigoureux, animaient ce bouleversement (Claudel, Connaiss. Est, 1907, p. 35).
P. méton. Bois de certaines variétés de ce conifère, utilisé en construction, recherché en ébénisterie pour son grain serré et sa couleur brune mouchetée. Deux coupes d'argent, l'une remplie d'encre, l'autre de sable, brillaient dans une écritoire de thuya (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 445).Dès le début du XIXesiècle, l'acajou étant très cher, on a recherché des bois indigènes qui pouvaient présenter le même intérêt décoratif: platane, hêtre, thuya, if, frêne, érable, sont employés déjà sous l'Empire et couramment sous la Restauration avec des veinages particuliers (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 5).
Prononc. et Orth.: [tyja]. Ac. 1835, 1878: thuia ou thuya (id. ds LittrÉ); 1935: thuya. Plur. des thuyas. Étymol. et Hist. 1553 thuia (P. Belon, Obs. de plus. singul., I, 16 ds Gdf. Compl.). Mot gr. θ υ ι ́ α, aussi θ υ ́ α (transcrit en lat. thya), propr. « bois parfumé », de θ υ ́ ω « offrir en sacrifice aux dieux par combustion ». Fréq. abs. littér.: 26.

Wiktionnaire

Nom commun

thuya \ty.ja\ masculin

  1. (Botanique) Conifère qui se rapproche beaucoup du cyprès et dont le feuillage, aplati et toujours vert, s’élève en pyramide.
    • Mme Saint-Alban quittait, pour venir voir ma mère, sa maison du coin de la rue, son étroit jardin où les clématites pâlissaient dans l’ombre des thuyas. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 108.)
    • Ses lettres, aussitôt lues, – et avec quelle rapidité, – étaient jetées par Galswinthe dans une coffret de thuya qu’elle avait sur la commode de sa chambre. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 91.)
    • Éviter de planter une haie composée uniquement de thuyas. Les épidémies y sont beaucoup plus fréquentes et intenses que dans une haie composite ou mixte. — (Élisabeth & Jérôme Jullien, Guide écologique des arbres, page 566, 2009)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

THUYA. n. m.
T. de Botanique. Arbre de la famille des Conifères, qui se rapproche beaucoup du cyprès et dont le feuillage aplati et toujours vert s'élève en pyramide.

Littré (1872-1877)

THUYA s. m.
  • Voy. THUIA.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

THUYA, s. m. (Botan.) en françois vulgaire arbre de vie. Bauhin, Boerhaave & Tournefort le nomment thuya, c’est un arbre de hauteur médiocre, dont le tronc est dur & noueux, couvert d’une écorce rouge-obscure ; ses rameaux se répandent en aîles ; ses feuilles ressemblent en quelque maniere à celles du cyprès, mais elles sont plus plates, & formées par de petites écailles posées les unes sur les autres ; il porte, au-lieu de chatons ou de fleurs, de petits boutons écailleux, jaunâtres, qui deviennent ensuite des fruits oblongs, composés de quelques écailles, entre lesquelles on trouve des semences oblongues & comme bordées d’une aîle membraneuse. Le thuya est odorant, principalement en ses feuilles ; car étant écrasées entre les doigts, elles leur communiquent une odeur forte, résineuse & assez permanente ; leur goût est amer.

Cet arbre vient originairement du Canada, d’où le premier qu’on ait vu en Europe fut apporté à François I. On ne le cultive cependant que dans les jardins de quelques curieux, & on peut lui donner, comme à l’if, telle figure qu’on desire. Il résiste au froid de l’hiver, mais il perd sa verdure, ses rameaux & ses feuilles, devenant noirâtre jusqu’au printems qu’il reprend sa couleur.

Le thuya des Grecs n’est point notre thuya ; c’étoit une espece de cedre qui n’avoit chez les Latins que le nom de commun avec le citronnier, arbor citrea. Cet arbre venoit d’une branche de l’atlas, dans la Mauritanie septentrionale, appellée par Pline, l. XIII. c. xv. mons Anchorarius. (D. J.)

Thuya, bois de, (Botanique sacrée.) thyinum lignum ; sorte de bois fort estimé par les Hébreux, & qui étoit d’une odeur excellente ; la flotte du roi Hircan en apporta d’Ophir en abondance, III. Rois, x. 11. Quelques interpretes rendent ce mot par bois de bresil, d’autres par bois de pin, & d’autres plus sagement & plus sûrement par bois odoriférant, sans déterminer quel étoit ce bois. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « thuya »

Du grec ancien θυία, thuía (« savinier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « thuya »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
thuya tyja

Citations contenant le mot « thuya »

  • La Siette, petit cours d’eau bordait le champ devenu parc arboré, mais un jour la route s’affaissa dans le ruisseau. « Elle a été fermée des deux côtés pendant plus d’un an », explique Aimé. « La route refaite, elle a servi de décharge à tout le monde, tandis que le ruisseau était dévié de l’autre côté par le Département ». Un jour, il entend dire qu’ils (la municipalité) allaient nettoyer le terrain pour y mettre des Gitans. « Alors là, je me suis dit « je vais l’acheter » et voilà le commencement du petit parc. J’y ai planté des sapins, des thuyas, des cèdres bleus, des fruitiers, des noyers ». , Le Molay-Littry. Aimé plante des thuyas et les tranforme en chapelle dans son parc arboré | La Renaissance le Bessin
  • D’une quinzaine d’hectares, il se compose d’allées de pelouse, de bosquets, des multiples essences d’arbres tels que des tilleuls, platanes, chênes, et d’autres plus « exotiques » qui ne poussent pas dans le secteur comme des séquoias, pins ou encore un impressionnant thuya géant qui fait la renommée du jardin. , Le château de Lorière restera fermé à Val-au-Perche | Le Perche
  • Dans le cadre du lancement de CLO2, plus de 1 100 arbres ont déjà été plantés dans quatre forêts françaises, avec l’aide d’un spécialiste du reboisement et de la préservation des forêts. Des châtaigniers, douglas, pins maritimes, thuya et mélèzes ont ainsi été disposés selon une répartition équilibrée. Presse-citron, CLO2 : comment compenser les émissions de carbone d'un serveur ?
  • De couleur vert métallique avec des taches noirâtres offrant des reflets bleutés, le bupreste du thuya a un corps allongé, cunéiforme, des ailes postérieures non repliées aussi longues que les élytres ce qui lui permet un envol très rapide, des antennes filiformes et des pattes courtes rangées sous le corps la plupart du temps lorsqu'il n'est pas actif. Binette & Jardin, Le bupreste du thuya : comment s'en débarrasser ?

Images d'illustration du mot « thuya »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « thuya »

Langue Traduction
Anglais thuja
Espagnol thuja
Italien tuia
Allemand thuja
Chinois 金钟柏
Arabe شجرة الحياة
Portugais thuja
Russe туя
Japonais トゥジャ
Basque thuja
Corse ghjugna
Source : Google Translate API

Synonymes de « thuya »

Source : synonymes de thuya sur lebonsynonyme.fr
Partager