La langue française

Teuf-teuf, teufteuf

Sommaire

  • Définitions du mot teuf-teuf, teufteuf
  • Étymologie de « teuf-teuf »
  • Phonétique de « teuf-teuf »
  • Images d'illustration du mot « teuf-teuf »
  • Traductions du mot « teuf-teuf »
  • Synonymes de « teuf-teuf »

Définitions du mot « teuf-teuf, teufteuf »

Trésor de la Langue Française informatisé

TEUF-TEUF, TEUFTEUF, onomat. et subst. masc.

I. − Onomat. [Exprime le bruit saccadé des premières voitures automobiles et, par la suite, d'un vieux moteur] Faire teuf-teuf. Sur la plate-forme, pla pla pla, d'un autobus, teuff teuff teuff, de la ligne S (...), il était environ midi, ding din don (Queneau, Exerc. style, 1947, p. 47).
Empl. subst. D'un ponton sur la rivière nous parvenait le teuf-teuf lointain d'un moteur à explosion et le sourd ronronnement d'un électrogène (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 304).
II. − Subst. masc., fam. Ancien modèle d'automobile; vieille voiture (synon. guimbarde, tacot); train poussif. Une course de teuf-teuf; voyager en teuf-teuf. Hier, à la gare, je me demandais si je te reconnaîtrais quand tu descendrais du teufteuf (Montherl., J. filles, 1936, p. 992).Le père François, toujours entre deux mominettes, était une brute grondante et tempêtante, mais son teuf-teuf faisait encore plus de boucan que lui quand il s'agissait de démarrer (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 189).
Prononc. et Orth.: [tœftœf]. Lar. Lang. fr.: teuf-teuf; Rob. 1985: teuf-teuf: ,,Parfois écrit teufteuf``. Inv. selon Lar. Lang. fr. Mais Rob. 1985: ,,Des teuf-teuf (inv.) ou des teufs-teufs``. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 296: teufteuf. Onomat. parfois écrite sans trait d'union. Var. teuff teuff teuff (supra). Étymol. et Hist. 1. 1897 « bruit du moteur d'une voiture » (L'Écho de Paris, 16 juin, p. 3f ds Quem. DDL t. 13: Nous avons pris hier au Manège Rumber-Gladiator [...] notre première leçon de teuf-teuf); 2. 1898 « motocyclette, automobile ancienne » (La France automobile, 123 ds Fr. mod. t. 43, p. 56). Onomatopée. Bbg. Quem. DDL t. 4, 5, 14.

TEUF-TEUF, TEUFTEUF, onomat. et subst. masc.

I. − Onomat. [Exprime le bruit saccadé des premières voitures automobiles et, par la suite, d'un vieux moteur] Faire teuf-teuf. Sur la plate-forme, pla pla pla, d'un autobus, teuff teuff teuff, de la ligne S (...), il était environ midi, ding din don (Queneau, Exerc. style, 1947, p. 47).
Empl. subst. D'un ponton sur la rivière nous parvenait le teuf-teuf lointain d'un moteur à explosion et le sourd ronronnement d'un électrogène (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 304).
II. − Subst. masc., fam. Ancien modèle d'automobile; vieille voiture (synon. guimbarde, tacot); train poussif. Une course de teuf-teuf; voyager en teuf-teuf. Hier, à la gare, je me demandais si je te reconnaîtrais quand tu descendrais du teufteuf (Montherl., J. filles, 1936, p. 992).Le père François, toujours entre deux mominettes, était une brute grondante et tempêtante, mais son teuf-teuf faisait encore plus de boucan que lui quand il s'agissait de démarrer (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 189).
Prononc. et Orth.: [tœftœf]. Lar. Lang. fr.: teuf-teuf; Rob. 1985: teuf-teuf: ,,Parfois écrit teufteuf``. Inv. selon Lar. Lang. fr. Mais Rob. 1985: ,,Des teuf-teuf (inv.) ou des teufs-teufs``. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 296: teufteuf. Onomat. parfois écrite sans trait d'union. Var. teuff teuff teuff (supra). Étymol. et Hist. 1. 1897 « bruit du moteur d'une voiture » (L'Écho de Paris, 16 juin, p. 3f ds Quem. DDL t. 13: Nous avons pris hier au Manège Rumber-Gladiator [...] notre première leçon de teuf-teuf); 2. 1898 « motocyclette, automobile ancienne » (La France automobile, 123 ds Fr. mod. t. 43, p. 56). Onomatopée. Bbg. Quem. DDL t. 4, 5, 14.

Wiktionnaire

Nom commun

teuf-teuf \tœf.tœf\ féminin ou masculin (l’usage hésite) (orthographe traditionnelle)

  1. Bruit d’un moteur à explosion.
    • On n’entendait dans la clairière que le grouillement des bêtes à poil ou à écailles se faufilant dans la forêt tropicale qui les entourait de trois côtés, le murmure de la rivière et le teuf-teuf incessant du moteur Delco à essence qui fournissait le courant lumière et faisait marcher les vieilles machines de l’atelier de réparation. — (Day Keene, Le canard en fer blanc, traduction de F. M. Watkins, Gallimard, 1956, chapitre VIII)
    • Vers les trois heures, le teuf-teuf d’une barque à moteur se fait entendre, et un canot de six mètres vient longer les piles de l’embarcadère. — (Peter Cheyney, Cet homme est dangereux, traduction de Marcel Duhamel, Série noire, réimpression de 1952, page 85)
  2. (Familier) (Automobile) Véhicule à moteur pas très puissant ou plus très neuf.
    • Dans ma teuf-teuf mobile.
      Qui m'emmène au boulot.
      J'fais des chansons débiles.
      Sur des tempos dingos.
      Peu importe le style.
      Peu importent les mots.
      — (site www.sanakirja.org)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « teuf-teuf »

(Siècle à préciser) Onomatopée exprimant le bruit du moteur à explosion, d’un petit moteur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « teuf-teuf »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
teuf-teuf tœftœf

Images d'illustration du mot « teuf-teuf »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « teuf-teuf »

Langue Traduction
Anglais chug
Espagnol resoplar
Italien sbuffare
Allemand tuckern
Chinois 突突
Arabe تحرك محدثا صوتا
Portugais chug
Russe пыхтение
Japonais チャグ
Basque chug
Corse chug
Source : Google Translate API

Synonymes de « teuf-teuf »

Source : synonymes de teuf-teuf sur lebonsynonyme.fr
Partager