La langue française

Tenette

Sommaire

  • Définitions du mot tenette
  • Phonétique de « tenette »
  • Traductions du mot « tenette »
  • Synonymes de « tenette »

Définitions du mot tenette

Trésor de la Langue Française informatisé

Tenette, subst. fém.[Corresp. à tenir 1reSection I A 1] a) Chir., le plus souvent au plur. Pince utilisée pour l'extraction des calculs de la vessie, des projectiles, des fragments osseux. Les tenettes ordinaires ont le grave inconvénient d'occuper un espace considérable, et de grossir ainsi le volume du corps à extraire (Littré-Robin1855).b) Technol., au plur. Petites tenailles utilisées pour l'étamage (Peyroux Techn. Métiers 1985).

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TENETTE, s. f. instrument de Chirurgie, qui sert à saisir & tirer la pierre de la vessie dans l’opération de la taille. Voyez Taille.

La tenette est une espece de pincette fort polie, composée de deux pieces qui ont la figure de deux s fort allongées ; chaque piece se divise en quatre parties.

La premiere est l’anneau qui est plus rond & plus grand que ceux des ciseaux, parce qu’on est obligé d’avancer les doigts plus avant dedans, afin d’avoir plus de force.

Les anneaux des tenettes sont faits par la courbure de l’extrémité de la branche.

Ce qui suit l’anneau jusqu’à la jonction se nomme la branche ; sa figure est cylindrique ; elle va en augmentant de volume pour avoir plus de force dans les efforts qu’on fait pour tirer la pierre : les branches sont un peu courbées, & laissent une espace entre elles pour ne point pincer les parties.

La partie qui suit la branche, représente le milieu de l’s, & est par conséquent courbé en deux sens : cet endroit est plus large que la branche & fort arrondi dans tous ses angles ; il a intérieurement une dépression qui se joint par entablure avec la dépression de l’autre piece. Cette jonction est assujettie par un clou exactement limé sur les deux pieces, de sorte qu’il est à leur niveau, & ne fait aucune saillie ; c’est ce que les Couteliers appellent rivûre perdue.

La quatrieme partie des tenettes est ce qu’on appelle leurs prises : ce sont deux especes de cuilliers fort alongées, caves en dedans, convexes & fort polies en-dehors, & formant par leurs extrémités un bec camus & fort adouci.

La partie antérieure de ce bec, que les ouvriers nomment le mord des tenettes, doit être fort artistement construite pour bien charger les pierres ; on doit éviter avec grand soin que leur cavité aille jusqu’auprès de l’entablure, & encore plus les dents qu’on a coutume d’y graver en façon de rape ; ces défauts font souvent serrer la pierre auprès du clou ; & comme elle cause pour lors un écartement des anneaux, on s’imagine qu’elle est bien grosse. Cela n’arrive point si la cavité ne commence qu’à un demi-pouce de l’entablure, & si elle est dans ce commencement fort lisse, polie, & comme en glacis, afin que la pierre ait plus de facilité à glisser vers l’extrémité du mord. Pour cette raison il n’y aura que trois ou quatre rangées de dents vers l’extrémité de chaque cueillier ; il ne faut pas que ces extrémités se touchent quand la tenette est fermée ; on courroit risque de pincer la vessie.

Les tenettes doivent être d’un bon acier, & d’une trempe qui ne soit ni trop dure ni trop molle. Il y en a de droites & de courbes : celles-ci servent à prendre la pierre cantonnée dans les côtés de la vessie.

Il faut en avoir de grandes, de moyennes, & de petites, pour s’accommoder aux différens âges des malades & aux différentes situations de la pierre. Les plus grandes ont ordinairement huit à neuf pouces de longueur, trois pouces de mord ; plus d’un d’entablure, & environ cinq pouces de branches, y comprenant les anneaux.

Les moyennes & les petites tenettes diminuent à proportion. Voyez les fig. 9. & 10. Pl. X. La fig. 7. montre des tenettes propres à casser des grosses pierres dont on ne pourroit faire l’extraction ; les pointes pyramidales qui en garnissent les mords se montent à vis. On a donné le nom de tenette à une espece de pincettes proposées par M. Helvetius pour l’opération du cancer. Voyez fig. 1. Planche VI. elles ne sont point en usage. Quand après l’extirpation il reste quelque dureté carcinomateuse ou skirrheuse qu’on ne peut saisir avec les doigts, on se sert de l’érigne pour les soulever & permettre au bistouri de les enlever. Voyez Cancer & Erigne. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « tenette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tenette tenɛt

Traductions du mot « tenette »

Langue Traduction
Anglais tenette
Espagnol tenette
Italien tenette
Allemand tenette
Chinois 帐篷
Arabe تينيت
Portugais tenette
Russe tenette
Japonais テネット
Basque tenette
Corse tenette
Source : Google Translate API

Synonymes de « tenette »

Source : synonymes de tenette sur lebonsynonyme.fr
Partager