La langue française

Tape

Sommaire

  • Définitions du mot tape
  • Étymologie de « tape »
  • Phonétique de « tape »
  • Citations contenant le mot « tape »
  • Traductions du mot « tape »
  • Synonymes de « tape »

Définitions du mot tape

Trésor de la Langue Française informatisé

TAPE1, subst. fém.

A. − Coup donné avec la main. Donner des tapes à qqn; une tape sur la joue; tape affectueuse, amicale; une petite tape. Il lui donne sur la fesse une tape maritale qui la ferait crier (Renard, Journal, 1900, p. 602).Il se releva, brossa d'une tape sa capote blanche de craie, et repartit (Dorgelès, Croix de bois, 1919, p. 159).
B. − Vieilli, arg. du théâtre, fam. Échec. Ramasser une tape. Il m'a demandé pourquoi je ne fais pas du théâtre (...). C'est très gentil mais je n'en crois pas un mot et je n'ai nulle envie de recevoir une « tape » (Léautaud, Journal littér., 4, 1923, p. 153).P. anal. J'ai lu d'ailleurs dans les journaux que la tape en question était une tape des plus humiliantes. Il y avait vingt-sept votants. M. Simionescault a été élu au premier tour par dix-huit voix contre deux, oui, deux exactement à Joseph (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 254).
Prononc. et Orth.: [tap]. Homon. tap. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1365 « coup donné avec la main » (Jean Froissart, Debat dou cheval et dou levrier, 69 ds Dits et Débats, éd. A. Fourrier, 173); 2. 1760 avoir sa tape « n'avoir aucun succès » (Volt., Lett. Thiriot, 8 août ds Littré). Déverbal de taper1*. Fréq. abs. littér.: 247. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 69, b) 523; xxes.: a) 558, b) 374.

TAPE2, subst. fém.

A. − MAR. Plaque de bois ou de métal servant à boucher une ouverture. Les dalots de mer du pont principal [d'un navire] ne devant servir qu'au combat, il convient de les fermer en temps ordinaire par une soupape étanche, ou par une tape en tôle serrée au moyen d'un ou deux écrous à oreilles (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 2, 1892, p. 187).Une tape de hublot est un obturateur mobile autour de son axe et qui sert à doubler la vitre du hublot à la mer (Le Clère1960).
En partic. Bouchon servant à fermer la bouche d'un canon. Synon. tampon* de bouche.Une tape de canon est la pièce mobile qui sert à obturer la bouche d'un canon quand il n'est pas prévu de s'en servir (Le Clère1960).
B. − TECHNOL. Bouchon. Après avoir enlevé la tape qui bouchait l'orifice ménagé à la pointe du cône, on enfonce une alène ou manille dans le trou afin de faciliter le départ du sirop (Rouberty, Sucr., 1922, p. 93).V. tampon I A ex. de Rouberty.
Prononc.: [tap]. Homon. tap. Étymol. et Hist. 1. 1743 « bâton avec lequel les brasseurs ferment le fond de leur cuve » (Trév. d'apr. FEW t. 17, p. 312b); 2. 1752 mar. (Trév.); 3. 1754 « étoffe servant à boucher les extrémités des formes à sucre » (Encyclop. t. 4, s.v. détaper). Déverbal de taper2*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

tape \tap\ féminin

  1. (Familier) Coup de la main, soit ouverte, soit fermée.
    • Recevoir une tape sur la joue, la main, les fesses.
    • Nom de Dieu ! Feempje, qu’est-ce que tu fous ? s’informa joyeusement un passant en lui bourrant l’épaule d’une tape. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 43)
    • Distinguons d’abord deux sortes de tapes : celles que l'on vient à administrer sous l'empire d'un transport de joie, et celles que l'on applique par souci de discipline. Chaque catégorie de tapes se justifie ainsi de propriétés bien particulières, elles-mêmes étayées par les sentences bien forgées d'une robuste tradition. — (Les Délices des cœurs, Ahmad al-Tîfâchî, traduction René R. Khawam, Phébus, 1981, p. 158).

Nom commun 2

tape \tap\ féminin

  1. (Rare) Obturateur destiné à protéger l’embouchure d’un canon, en particulier dans la marine.

Nom commun 3

tape \tɛ.ip\ masculin

  1. (Cirque) Ruban adhésif recouvrant les barres de trapèze, de cerceau ou de cube dans la pratique des arts du cirque

Forme de verbe

tape \tap\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de taper.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de taper.
    • Le raisonnement semble logique : « Si je mets une photo de moi avec une meuf bonne, toutes les meufs vont croire que je suis un bogosse irrésistible qui se tape uniquement des meufs bonnes et vont vouloir me pécho par mimétisme ». — (Steeve Bourdieu, L’Art de la drague 2.0, Éditions Flammarion, 2015)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de taper.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de taper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de taper.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAPE. n. f.
Coup de la main, soit ouverte, soit fermée. Il lui a donné une bonne tape. Il est familier.

Littré (1872-1877)

TAPE (ta-p') s. f.
  • Coup de la main. Elle [la princesse d'Harcourt] prit une femme de chambre forte et robuste, à qui elle distribua force tapes et soufflets, Saint-Simon, 113, 235. Est-ce ici la journée des tapes ? Beaumarchais, Mar. de Figaro, v, 8. Quand ça vous a donné une tape, en riant d'un gros air bête, Th. Leclercq, Proverb. t. II, p. 249, dans POUGENS.

    Fig. Vous ne me dites rien… de l'évêque limousin qui va succéder dans l'Académie à… et qui aura sa tape s'il pompignanise [est partisan de Lefranc de Pompignan], Voltaire, Lett. Thiriot, 8 août 1760.

HISTORIQUE

XVe s. Et se laïens [dans la maison] il avient tel [dégât], Que bien j'en ai [moi chien] toutes les tapes, Froissart, Cheval et levrier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TAPE, s. f. (Marine.) la tape est un bouchon dont l’on ferme l’ouverture ou la bouche du canon des vaisseaux, afin que quand la mer est grosse, l’eau ne puisse pas entrer dans l’ame du canon, ce qui gâteroit la poudre. Aubin. (D. J.)

Tape, en terme de Brasserie, est la même chose que bonde ; la tape sert à boucher les trous qui sont dans les fonds des cuves ou des bacs.

Tape, en terme de Raffineur, est un bouchon de linge, plié de maniere qu’il ferme parfaitement le trou de la forme, sans qu’on soit obligé de l’enfoncer trop avant ; car dans ce cas, il endommageroit la tête du pain.

Tapé, sucre, terme de sucrerie ; on appelle du sucre tapé, du sucre que les affronteurs vendent aux îles Antilles, pour du sucre royal, quoique ce ne soit véritablement que du sucre terré, c’est-à-dire, de la cassonade blanche, préparée d’une certaine maniere. Voyez Sucre. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tape »

Voy. TAPER 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) Déverbal sans suffixe de taper (verbe 1).
(Nom commun 2) Déverbal sans suffixe de taper (verbe 2).
(Nom commun 3) De l'anglais tape.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tape »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tape tap

Citations contenant le mot « tape »

  • C'est drôle, les hommes. Ça vous tape sur les nerfs ou ça veut vous priver de vous énerver. De Réjean Ducharme / Dévadé
  • Ne discutez jamais, vous ne convaincrez personne. Les opinions sont comme des clous ; plus on tape dessus, plus on les enfonce. De Alexandre Dumas, fils
  • L'Eglise a toujours tout fait pour soigner son image de marque tapageuse parce qu'elle sait que seuls le ridicule, le tape-à-l'oeil, le clinquant et le mauvais goût séduisent les foules. De Jacques Sternberg / Lettre ouverte aux Terriens
  • A force de taper sur le clou, on finit par l’enfoncer. De Proverbe québécois
  • Tout vient à point à qui sait taper du poing. De Christophe Chenebault
  • Un acteur c'est comme un piano. Il doit être bien accordé, mais il ne faut pas taper dessus trop fort. De Monica Bellucci
  • Pour taper sur le ventre d'un colosse, il faut pouvoir s'y hausser. De Charles Baudelaire / L'Esprit et le style de M. Villemain
  • Faites taper les garçons dans un ballon et ils oublieront ce qui les tiraillent entre les cuisses. De John Atkins / Le Sexe dans la littérature
  • Pour qu’il y ait le moins de mécontents possibles il faut toujours taper sur les mêmes. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • Si les réalisateurs travaillent toujours avec de belles comédiennes avec l'évidente arrière-pensée de se les taper, ils répugnent encore à travailler avec de beaux comédiens parce qu'ils ont peur de passer pour des homosexuels. De Gaël Morel / Il - Octobre 1996
  • Pour qu'il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • L'homme est ainsi fait qu'il ne peut s'empêcher de taper dans un ballon qui approche. C'est dans le sang. Et quand un ballon s'éloigne, il se met à courir après. De Arto Paasilinna / La Cavale du géomètre
  • À Paris, un homme se tape la tête contre un mur pour accuser la police de violences LEFIGARO, À Paris, un homme se tape la tête contre un mur pour accuser la police de violences

Traductions du mot « tape »

Langue Traduction
Anglais tape
Espagnol cinta
Italien nastro
Allemand band
Chinois 胶带
Arabe شريط
Portugais fita
Russe лента
Japonais テープ
Basque zinta
Corse cassetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « tape »

Source : synonymes de tape sur lebonsynonyme.fr
Partager