La langue française

Tabarin

Définitions du mot « tabarin »

Trésor de la Langue Française informatisé

TABARIN, subst. masc.

Bateleur qui autrefois jouait des farces en plein air. Il y avait cette rumeur de foule qui s'amuse et cette clameur de charlatans et tabarins qui rusent et ce grondement d'objets qui s'usent (Queneau, Pierrot, 1942, p. 22).
REM.
Tabarinesque, adj.Relatif au tabarin. Le dialogue tabarinesque du queue-rouge et de son compère, successeurs des anciens farceurs du Pont-Neuf, des Halles, du boulevard du Temple, a maintenant à peu près disparu du tréteau des baraques foraines (Arts et litt., 1935, p. 76-13).
Prononc. et Orth.: [tabaʀ ε ̃]. Att. ds Ac. 1694, 1718. Étymol. et Hist. 1630 (D'Aubigné, Pièces Épigrammatiques, XXXIII, éd. Réaume et De Caussade, t. 4, p. 370). Du n. d'un célèbre charlatan Jean Salomon dit Tabarin [1584-1633] (FEW t. 13, p. 7b et Trév. 1752).

Wiktionnaire

Nom commun 1

tabarin \ta.ba.ʁɛ̃\ masculin

  1. Farceur, bouffon.
    • Apollon travesti devint un tabarin.
  2. Cabaret, endroit où l'on danse (du nom d'un cabaret parisien appelé « Tabarin » puis, par extension : salle de bal)
    • Où sont les pépées que j’aille guincher
      Dans les tabarins?
      — (Philippe-Gérard, chanson : Où sont les pépées ?)

Nom commun 2

tabarin \ta.ba.ʁɛ̃\ masculin

  1. Morceau de bois qui forme la clef de la charpente de la drome, dans une forge.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TABARIN (ta-ba-rin) s. m.
  • 1Farceur qui égayait de ses quolibets, au commencement du XVIIe siècle, les rues et les places de Paris, principalement le pont Neuf ; il avait été valet de Mondor, charlatan. Le charton n'avait pas dessein De les mener voir Tabarin, La Fontaine, Fabl. VIII, 12.
  • 2Par emploi d'un nom propre pour nom appellatif, farceur qui monte sur des tréteaux pour représenter dans les places publiques (il s'écrit avec une majuscule). Le Parnasse parla le langage des halles ; Apollon travesti devint un Tabarin, Boileau, Art p. I. Un Tabarin mordant, caustique et rustre, Devient par elle un sénateur illustre, Rousseau J.-B. Allég. I, 1.

    Faire le Tabarin, faire le bouffon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tabarin »

Tabarin était ainsi nommé du tabar ou tabard qu'il portait ; le tabar était, dans l'ancienne langue, le nom d'une espèce de manteau en serge verte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tabarin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tabarin tabarɛ̃

Traductions du mot « tabarin »

Langue Traduction
Anglais tabarin
Espagnol tabarin
Italien tabarin
Allemand tabarin
Chinois 塔巴林
Arabe طبارين
Portugais tabarim
Russe табарин
Japonais タバリン
Basque tabarin
Corse tabarin
Source : Google Translate API

Tabarin

Retour au sommaire ➦

Partager