Susurration : définition de susurration

chevron_left
chevron_right

Susurration : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUSURRATION, subst. fém.

Littér. Bruit léger, accompagné d'un sifflement doux, produit par une chose ou un animal. Synon. chuchotement, murmure, susurrement.Susurration des roseaux. La chute d'une onde, la susurration du vent solitaire, toute cette musique qui s'exhale de la nature, et qui fait qu'on s'imagine entendre les germes sourdre dans la terre, et les feuilles croître et se développer, lui parut tenir à cette cause cachée (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 288).La susurration des mouches se confondait avec le battement de ses artères (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 35).
Rare. [À propos d'une pers.] Bouvard, le coude sur la table, poussait sa petite susurration, et, comme toutes les douleurs se tiennent, les anciens projets agricoles lui revinrent à la mémoire (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 43).
Prononc.: [sysyʀasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1316-28 « murmure, chuchotement destiné à médire » (Ovide Moralisé, éd. C. De Boer, 4453) − xvies. (Hug.); 2. 1797 « bruit léger » (Chateaubr., loc. cit.). Empr. au lat. tardifsusurratio « murmure, chuchotement », dér. de susurrare(v. susurrer).

Susurration : définition du Wiktionnaire

Nom commun

susurration \sy.sy.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de susurrer, bruit léger d’une personne qui parle à voix basse.
    • N’ayez pas peur, Cynthie ; ce n’est que la susurration des roseaux inclinés par votre passage dans leur forêt mobile. — (François-René de Chateaubriand)
    • La concupiscence allongeait ses lèvres et les faisait siffler, mais cette susurration serpentine nʼétait que le prélude à la montée du souffle et à sa prodigieuse expansion de rythme, de plainte et de râle. — (Claude Louis-Combet, Les Errances Druon, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Susurration : définition du Littré (1872-1877)

SUSURRATION (su-zu-rra-sion) s. f.
  • Bruit léger d'une personne qui parle à voix basse. N'ayez pas peur, Cynthie ; ce n'est que la susurration des roseaux inclinés par votre passage dans leur forêt mobile, Chateaubriand, dans le Dict. de DOCHEZ.

HISTORIQUE

XVIe s. Susurration qui est diminution de la renommée d'autrui par paroles secrettes e occultes, Les Triomphes de la noble dame, f° 294.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SUSURRATION. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Certes je crains… qu'il n'adviengne qu'il y ait entre vous contentions, envies, yres, discordes, detractions, susurrations, orgueils, seditions, II Cor. XII, 20, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « susurration »

Étymologie de susurration - Littré

Lat. susurrationem, murmure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de susurration - Wiktionnaire

Du latin susurratio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « susurration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
susurration sysyrasjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « susurration »

  • Tout en surchauffe de vibrato, orgue mystique et susurration divine, Soil, le premier album intimidant de l’Américain Serpentwithfeet, ne se lance pas d’un geste badin sur la platine ou l’enceinte connectée. On pénètre comme à l’église dans ce beau disque de gospel païen, sur la pointe des pieds, et en étant bien décidé à traverser un moment de recueillement, voire de grâce. Non pas que ce soit un disque difficile ou qu’il «se mérite» comme on dit parfois, mais il faut simplement choisir son moment pour l’écouter. Libération.fr, Serpentwithfeet Gospel païen - Culture / Next
  • Hélas, voici que surgit dans nos dictionnaires une susurration dépourvue de tout charme et même inquiétante: celle propre aux insectes. À Flaubert d'ouvrir le feu, en 1869 dans l'Éducation sentimentale, en évoquant «la susurration des mouches» qui «se confondait avec le battement de ses artères». Et les dictionnaires du XXe siècle de franchir le pas en citant pour exemple habituel de la «susurration» celle du moustique! On préfère de loin celle si délicate de Chateaubriand! Le Figaro.fr, «Susurrer» et «placoter»: deux mots qui subliment les langues de France

Images d'illustration du mot « susurration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « susurration »

Langue Traduction
Corse sussurro
Basque xuxurla
Japonais ささやく
Russe шептать
Portugais sussurro
Arabe همسة
Chinois 耳语
Allemand flüstern
Italien sussurro
Espagnol susurro
Anglais whisper
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires