La langue française

Stroma

Sommaire

  • Définitions du mot stroma
  • Étymologie de « stroma »
  • Phonétique de « stroma »
  • Citations contenant le mot « stroma »
  • Traductions du mot « stroma »

Définitions du mot « stroma »

Trésor de la Langue Française informatisé

STROMA, subst. masc.

A. − BIOL. (histol.). Tissu qui constitue la substance de base, la charpente d'un organe, d'une structure anatomique. Stroma choroïdien, irien. Avec le sang autour duquel se groupent les appareils digestif, respiratoire et sécrétoire, il faut considérer ce qu'on appelle les épithéliums, les muqueuses, le tissu conjonctif dans lesquels se passent tous les phénomènes de chimie animale et d'évolution organique. C'est dans un stroma de ce genre que se développe l'œuf, l'ovaire (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p. 148).
PATHOL. Stroma cancéreux. Charpente conjonctivo-vasculaire d'une tumeur maligne (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
B. − BOT. ,,Amas de filaments mycéliens dont l'agglomération est plus ou moins intime, et enserrant parfois (chez certains champignons parasites) des cellules de l'hôte du champignon`` (Lar. encyclop.). Il existe (...) une part importante du Champignon, le mycélium qui, aggloméré en cordons ou stroma, est ramifié dans le sol (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 142).
C. − Pellicule qui se forme à la surface d'un liquide en putréfaction. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [stʀ ɔma]. Plur. des stromas. Étymol. et Hist. 1. 1846 « trame d'un tissu dont les mailles soutiennent les cellules et les formations cellulaires » (E. Baudement, in Ch. d'Orbigny, Dict. univ. d'hist. nat., VII, p. 707b ds Quem. DDL t. 8); 2. 1855 bot. (Littré-Robin); 3. 1875 « pellicule qui se forme à la surface d'un liquide en putréfaction » (Lar. 19e). Mot lat. stroma « tapis, couverture », transcr. du gr. σ τ ρ ω ̃ μ α.

Wiktionnaire

Nom commun

stroma masculin

  1. (Anatomie) Réseau conjonctif de support d'une cellule, d'un tissu ou d'un organe.
    • Le stroma de l'endomètre utérin. Le stroma contient les follicules ( à différents stades de croissance) ainsi que le corps jaune ( qui sont le produit d'évolution des follicules après ovulation). Il se situe en dessous de l'albuginée ovarienne (Tissu Conjonctif Solide).
    • Chez l'homme, les globules rouges sont discoïdes ; leur dimension est de 7 à 8 μ ; ils sont constitués par une trame (stroma) de nature protéique, qui est imprégnée d'une matière colorante rouge : l'hémoglobine. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
  2. (Botanique) Zone du chloroplaste à l'extérieur des membranes thylacoïdes où les réactions indépendantes de la lumière (cycle de Calvin et fixation du carbone) de la photosynthèse se produisent.
    • Les différentes étapes de la photosynthèse qui convertissent la lumière en énergie chimique se déroulent dans les thylakoïdes tandis que les étapes de conversion de l'énergie en glucide se déroulent dans le stroma du chloroplaste.

Nom commun

stroma \Prononciation ?\ neutre

  1. Tapis, couverture, tapisserie : ce qui est étendu.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Littérature) Stromates.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

STROMA (stro-ma) s. m.
  • 1 Terme de botanique. Nom générique de la surface qui porte la fructification des plantes cryptogames.
  • 2 Terme d'anatomie. Partie superficielle de l'ovaire des animaux qui renferme seule les ovisacs.

    Tissu de l'ovaire lui-même, bien qu'il ne renferme pas d'ovules.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

STROMA, (Géog. mod.) île d’Ecosse, à 2 milles au nord de la pointe de Catness, & l’une des îles qui sont au midi de celles de Mainland. Cette île qui est assez fertile, n’est point comptée entre les Orcades, parce qu’elle est trop près du continent de l’Ecosse. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « stroma »

(Siècle à préciser) Du latin stroma dont le pluriel, stromata, donne aussi stromates.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du grec ancien στρῶμα, strôma (« ce qu'on étend »), en bon latin, le mot fait stramen, stramentum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Στρῶμα, tapis, de στρώννυμι, étendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « stroma »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
stroma strɔma

Citations contenant le mot « stroma »

  • Un nouvel essai en ce sens est à noter, il s'agit de Stroma-CoV2, piloté par Antoine Monsel, médecin anesthésiste à la Pitié-Salpêtrière, que nous avons contacté. Il s'agit d'utiliser des cellules issues du cordon ombilical, qui ont d'importantes propriétés anti-inflammatoires. On les appelle « cellules stromales mésenchymateuses ». C'est un traitement que l'on connaît puisqu'il a été appliqué dans d'autres maladies respiratoires – avec plusieurs études de phase II conclusives entre 2013 et 2015. France Culture, Covid-19 : un point sur les traitements
  • Une des caractéristiques du cancer du pancréas est que les cellules tumorales sont noyées dans le stroma, tissu nourricier qui représente 90% de la masse tumorale et qui constitue un rempart chimique et physique interférant avec les traitements par inhibiteurs, chimiothérapie ou immunothérapie. Comme le soulignent les auteurs de cette nouvelle étude, la plupart des études antérieures sur le cancer du pancréas ont principalement porté sur les cellules tumorales, mais très peu de travaux  se sont intéressés à celle qui forment le stromawww.pourquoidocteur.fr, Cancer du pancréas : une nouvelle découverte peut favoriser la guérison
  • Paris Match. Quelle est la constitution de la cornée et son rôle ?Pr Eric Gabison. C’est le “verre de montre” de l’œil. Située devant la pupille et l’iris, entre 500 et 570 microns (0,5 millimètre) d’épaisseur, elle est composée de trois couches : en avant l’épithélium, en arrière l’endothélium et entre les deux le stroma (tissu conjonctif de structure cristalline, riche en collagène). Le rôle de la cornée est de transmettre la lumière au cristallin et à la rétine. , cornée : efficacité des greffes sélectives
  • Labellisée par la Ligue nationale contre le cancer, l’équipe Inserm de Juan Iovanna a généré une « banque » d’environ 200 tumeurs pancréatiques humaines (PDAC) vivantes, à partir de xénogreffes chez la souris, et des cellules issues de ces tumeurs. L’analyse des 29 premières tumeurs révèle que ces modèles reproduisent de façon remarquable les caractéristiques des tumeurs chez le patient, ainsi que leur interaction avec l’environnement immédiat de la tumeur – on parle de microenvironnement ou stroma, avec l’avantage dans ce modèle de pouvoir distinguer les cellules tumorales humaines transformées des cellules stromales murines non transformées. Salle de presse | Inserm, Cancer du pancréas : une étude « multiomique » identifie deux sous types de tumeurs, et une nouvelle piste de traitement potentiel | Salle de presse | Inserm
  • L’origine de la maladie reste débattue, mais on note que certaines cellules de l’endomètre (les fibroblastes du stroma endométrial) présentent des mutations qui les rendent dysfonctionnelles. Au lieu d’évoluer normalement au cours du cycle hormonal – en se transformant sous l’influence de la progestérone afin d’épaissir l’endomètre –, elles semblent provoquer une inflammation chronique. www.pourquoidocteur.fr, Un nouvel espoir de traitement de l'endométriose
  • Dans les tumeurs cancéreuses épithéliales, les cellules anormales sont entourées d’un tissu, le stroma, formé de cellules de soutien, des fibroblastes modifiés, infiltrés de vaisseaux sanguins qui apportent les sucres, les acides aminés et l'oxygène nécessaires à la croissance de la tumeur. Il est bien établi que ce stroma participe au maintien des tumeurs. Mais jusqu’à quel point ? L’équipe de Michael Lisanti, de l’Université Thomas Jefferson, à Philadelphie, propose une idée iconoclaste : en s’autodigérant sous l'influence des cellules cancéreuses, et en fournissant ainsi à ces dernières des nutriments et de l’énergie, les cellules stromales serviraient de carburant à la croissance tumorale. Pourlascience.fr, Comment les cellules cancéreuses profitent de leurs voisines | Pour la Science
  • Dans un communiqué de presse, l'Inserm rappelle que l'une des raisons de la gravité de cette maladie est la capacité des cellules cancéreuses de développer des mécanismes de résistance à la chimiothérapie, ce qui rend le traitement inefficace. Mais ce n'est pas tout : le microenvironnement de la tumeur serait également largement responsable du phénomène. Il est constitué de stroma (ou tissu conjonctif), « un mélange de cellules immunitaires, endothéliales et de fibroblastes, immergées dans une matrice extracellulaire extrêmement dense et compacte », précise le document. « Ce stroma contient notamment des fibroblastes associés au cancer (CAFs) très abondants, qui produisent des protéines en excès. » Le Point, Cancer du pancréas : un espoir pour améliorer le traitement - Le Point
  • Parallèlement, une variété de globules blancs (les neutrophiles), provenant de la moelle osseuse, s’accumule dans l’organe distant, là encore dans le but de faciliter l’attaque et la progression des cellules métastatiques lorsque celles-ci débarqueront. Mais encore faut-il que la tumeur primaire puisse former des commandos d’avant-garde capables d’accomplir cette mission. Un long processus de sélection qui commence lorsque des cellules cancéreuses, jusqu’alors confinées dans l’organe malade, se détachent de leurs voisines et changent de morphologie. À l’origine cubiques ou cylindriques, elles prennent une forme allongée, facilitant ainsi leur infiltration dans le tissu environnant, le "stroma". Les cellules du stroma entretiennent alors un état inflammatoire favorable à l’envahisseur : elles libèrent en effet des substances qui contribuent à renforcer le comportement agressif des cellules cancéreuses et à faciliter leur croissance. Jusqu’au moment où ces cellules quittent l’organe primaire, seules ou en groupes, empruntant le plus souvent la voie sanguine pour se disséminer. Sciences et Avenir, Métastases : la longue marche du cancer - Sciences et Avenir
  • La couleur gris/bleu est en fait la couleur de la couche profonde de l’iris (le stroma irien). C’est cette couleur que l’on retrouve dans les yeux de tous les bébés à la naissance. En effet, chez le nourrisson, les cellules pigmentaires de l’iris ne sont pas encore opérationnelles. C’est donc la couleur du stroma irien qui prédomine. Atlantico.fr, Personne n’a en fait les yeux bleus et voilà pourquoi | Atlantico.fr

Traductions du mot « stroma »

Langue Traduction
Anglais stroma
Espagnol estroma
Italien stroma
Allemand stroma
Chinois 基质
Arabe سدى
Portugais estroma
Russe строма
Japonais 間質
Basque stroma
Corse stroma
Source : Google Translate API
Partager