La langue française

Spleenétique, splénétique

Définitions du mot « spleenétique, splénétique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPLEENÉTIQUE, SPLÉNÉTIQUE, adj.

Vx ou littér.
A. − [En parlant d'une chose concr. ou abstr.]
1. Qui inspire le spleen. Sous la coupole spleenétique du ciel, les pieds plongés dans la poussière d'un sol aussi désolé que ce ciel (Baudel., Poèmes prose, 1867, p. 31).Baroques et spleenétiques couleurs, le noir et le tango, dont l'apparition dans la décoration moderne marque la fin des temps heureux, sont partout à la mode (Carco, Nostalgie Paris, 1941, p. 71).
2. Qui traduit le spleen. Air spleenétique. Je soulevai avec lenteur mes yeux spleenétiques, cernés d'un grand cercle bleuâtre (Lautréam., Chants Maldoror, 1869, p. 182).Ce nonchalant renoncement de son être (...) et ce manque d'appétence pour quoi que ce soit au monde, se traduisaient par une sensation particulière, propre à l'ennui noir, intense, splénétique: elle voyait gris (E. de Goncourt, Faustin, 1882, p. 172).
B. − [En parlant d'une pers.] Atteint par le spleen. Synon. cafardeux, dépressif, mélancolique.Est-ce que tu deviens spleenétique, hypocondriaque? Il est vrai que le mois de mai, le mois des âpres mélancolies, s'approche (Amiel, Journal, 1866, p. 267).La figure nerveusement tirée, trahissant une noire tristesse sous la tenue correcte d'un vieux gentleman splénétique (Goncourt, Journal, 1886, p. 599).
Empl. subst., rare. Il y avait beaucoup de spleenétiques en Angleterre, vers 1830. Il y a beaucoup de neurasthéniques en France, vers 1930 (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 136).
REM. 1.
Spleenitique, subst.,vx ou littér., synon. de spleenétique, splénétique.Nous sommes en train de constater ce symptôme, (...) de l'abandon, de la part même des Spleenitiques par excellence, (...) de l'abandon, dis-je, par les Anglais, (...) des vieilles formules romantiques (Verlaine, Œuvres posth., t. 3, Prose, 1896, p. 191).
2.
Spleenique, adj.,vx. ou littér., synon.a) [Corresp. à supra A] Toujours la longue nuit spleenique et solitaire (Laforgue, Poés., 1887, p. 200).N'étaient les sentiments spleeniques insurmontables que son jardinet [de MmeRenoncule] m'inspire, je la visiterais souvent (Loti, MmeChrys., 1887, p. 180).b) [Corresp. à supra B] Le problème de l'homme de lettres, du poëte, et de sa situation dans la société: c'est de là que naquirent les Consultations de son Docteur noir [de Vigny] auprès du spleenique et vaporeux Stello (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 6, 1864, p. 423).Empl. subst., rare. Les spleeniques se recrutent surtout chez les psychasthéniques constitutionnels et dans toutes les classes de la société, l'éternel « à quoi bon vivre » est constamment devant leurs yeux et les amène souvent à un suicide bien préparé (Porot1975).
Prononc. et Orth.: [splinetik], [splenetik]. Orth. spléné- (Gattel 1841, Besch. 1845, Littré, Rob., Lar. Lang. fr.), spleené- (Rob., Lar. Lang. fr.). Spleené- conserve l'orth. de spleen, à la différence de l'angl. splenetic. Étymol. et Hist. A. 1. a)1429 [date du ms.] adj. splenetique « qui a la rate dure ou obstruée » (Martin de Saint-Gille, Les Amphorismes Ypocras, éd. G. Lafeuille, VI, 43, p. 94); b) xves. subst. « celui qui est malade de la rate » (Antidotaire Nicolas, ms. Bibl. Nat. fr., 14827, éd. P. Dorveaux, p. 104); 1478 (Grande chirurgie de Guy de Chauliac, trad. par Nicolas Paris, fo157 ds Sigurs, p. 321); 2. 1429 adj. « de la rate, qui concerne la rate » (Martin de Saint-Gille, op. cit., 48, p. 95). B. 1. a) 1750 subst. splénetique « celui qui est dans l'état de mélancolie appelé spleen » (en Angleterre) (Prév., s.v. splénique); 1879 spleenétique (E. de Goncourt, Préface ds E. Bergerat, Théophile Gautier, p. IV); b) 1776 adj. splénétique « qui est dans l'état de mélancolie appelé spleen » (Journal anglais, II, 416 ds Bonn., p. 140); 1836 spleenétique (Sand, Corresp., t. 2, p. 32); 2. 1836 adj. « triste, qui porte à la mélancolie, qui donne le spleen » temps spleenétique (Barb. d'Aurev., Memor. 1, p. 38). A empr. au lat. tardif spleneticus, -a, -um, dér. de splen, -nis « rate ». B empr. à l'angl. splenetic, de même orig. que A, att. dep. le xvies. aux sens de A et dep. fin xvies.-déb. xviies. aux différents senset empl. de B (NED). La forme spleenétique est une réfection fr. sur spleen*. Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Darm. 1877, p. 183. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 82 (s.v. spleenique). − Quem. DDL t. 33 (s.v. spleenique).

Wiktionnaire

Adjectif

spleenétique \spli.ne.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Littéraire) Qui inspire le spleen.
    • Pourtant, je le sens bien, dans la spleenétique grisaille des brumes hiémales et la turpidité des pensées écrasées de soleil durant mes longs vagabondages, […]. (Jane Loubet-Manadé; « Caille de Passe » in La Proue n° 24, mai-juin 1932).
    • Pour s’y rendre, après avoir quitté l’autoroute A1, il faut zigzaguer, dans un cadre spleenétique, entre les champs de betteraves et les cimetières, beaucoup de cimetières, américains, britanniques, russes, allemands... — (Gérard Davet et Fabrice Lhomme, La Haine, 378 pages, Librairie Arthème Fayard, paru le 02 mai 2019, ISBN 2213705291, page 41)
  2. Qui manifeste le spleen.
    • On ne pouvait pas l’accuser d’afficher un romantisme théâtral, ni de préparer avec emphase une fin de star spleenétique. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 237)
    • À une extraordinaire indifférence pour la vie qui va mordre à l’hameçon correspond chez lui le danger de sombrer dans une activité toute spleenétique. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, page 21)

Adjectif

splénétique \sple.ne.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au spleen.
  2. Qui a la rate obstruée.
    • Le docteur avait toujours, parmi ses pensionnaires, un nombre respectable de lords splénétiques, d’Américains millionnaires, rois du pétrole ou du coton, de petits princes allemands atteints de maux d’estomac. — (Gustave Le Rouge et Gustave Guitton, La Princesse des airs, tome I, chapitre I, 1902)
  3. Atteint par un grand état de mélancolie, par le spleen.

Adjectif

splénétique \sple.ne.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au spleen.
  2. Qui a la rate obstruée.
    • Le docteur avait toujours, parmi ses pensionnaires, un nombre respectable de lords splénétiques, d’Américains millionnaires, rois du pétrole ou du coton, de petits princes allemands atteints de maux d’estomac. — (Gustave Le Rouge et Gustave Guitton, La Princesse des airs, tome I, chapitre I, 1902)
  3. Atteint par un grand état de mélancolie, par le spleen.

Adjectif

splénétique \sple.ne.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au spleen.
  2. Qui a la rate obstruée.
    • Le docteur avait toujours, parmi ses pensionnaires, un nombre respectable de lords splénétiques, d’Américains millionnaires, rois du pétrole ou du coton, de petits princes allemands atteints de maux d’estomac. — (Gustave Le Rouge et Gustave Guitton, La Princesse des airs, tome I, chapitre I, 1902)
  3. Atteint par un grand état de mélancolie, par le spleen.

Adjectif

splénétique \sple.ne.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au spleen.
  2. Qui a la rate obstruée.
    • Le docteur avait toujours, parmi ses pensionnaires, un nombre respectable de lords splénétiques, d’Américains millionnaires, rois du pétrole ou du coton, de petits princes allemands atteints de maux d’estomac. — (Gustave Le Rouge et Gustave Guitton, La Princesse des airs, tome I, chapitre I, 1902)
  3. Atteint par un grand état de mélancolie, par le spleen.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « spleenétique »

De l'anglais splenetic. → voir spleen
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « spleenétique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spleenétique

Citations contenant le mot « spleenétique »

  • Mais comme le suggère l'allusion à la fable plutôt spleenétique de Sofia Coppola, la chemise de nuit de jour porte également en elle un mood bien plus ambigu. Si Man Repeller salue son "équilibre parfait entre le décontracté et le chic", c'est pour mieux décocher quelques traits d'humour en retour : la robe de nuit (longue, délicate) évoquerait des images "de vieille dame apportant du lait chaud, une bougie à la main" ou même "de robes que l'on porte à l'église". Pas ultra moderne dans l'esprit donc. Elle va encore plus loin : si ce look plaît tant, c'est parce qu'il ravive tout un imaginaire blindé de fantasmes nostalgiques et un brin dépassés. , Mode : ce que cache la chemise de nuit portée de jour - Terrafemina
  • Encore un film d’acteur, dérive spleenétique d’un vendeur de cuisines virtuose, abîmé par le cynisme de sa profession (il y corrompt son fils, cuistot dans le besoin, charmé par le fric facile et la science de l’entourloupe) et le revers de son mode de vie ultralibéral. L'Obs, « Vendeur », winner en bout de course
  • Le désintérêt, c’est aussi le sentiment profond qui grignote la bonne volonté du spectateur face à cette introspection de cadre sup spleenétique sur fond de crise européenne larvée, dont les velléités de mystère ne demeurent qu’artifices ou pétards mouillés. La construction semi-polardeuse de l’ensemble, qui s’ouvre sur la promesse d’une possible tragédie - l’arrestation de Roxana, une nounou roumaine, employée et collaboratrice de David -, n’est que le premier faux-semblant d’une litanie de mirages qui défilent sur l’écran. L'Obs, « La Forêt d’argent », malaise en Roumanie
  • Cette chronique des dernières heures de l’Amérique ségrégationniste, signée Alan Parker, sort en 1988 dans un climat d’extinction tous azimuts : les ultimes soubresauts de l’apartheid et de la guerre froide accompagnent la disgrâce de la génération dorée de stylistes britanniques (à laquelle appartient Parker) à Hollywood. Porté aux nues pour ses fresques rétro-ripolinées, Hugh Hudson (« Greystoke », « Les Chariots de feu ») a succombé à l’échec de « Revolution » en 1985. Ridley Scott – signe de la rétrogradation d’un cinéaste qui a entamé la décennie avec l’ambitieux « Blade Runner » – alterne commandes modestes (« Traquée », « Black Rain ») et semi-fours grandiloquents (« Legend »). Adrian Lyne (« Liaison fatale ») déclinera, lui, quelques années plus tard, juste avant de signer avec « L’échelle de Jacob » (1990) une magistrale rêverie glaçante et spleenétique sur la guerre du Vietnam – un genre phare de la décennie Reagan. L'Obs, En Blu-ray, DVD : « Mississippi Burning », l’Amérique aux mains sales d’Alan Parker
  • Charlotte Gainsbourg, on l’a connue bébé, fille de Jane B., ambassadrice longiligne de la pop anglaise en France, et de Serge, orfèvre splénétique de la chanson et de la provocation. Au début des années 70, les parents de Charlotte sont des icônes. Elle grandit entre les volutes de L’Anamour et les vertiges de La Javanaise dansée reggae. Entre deux bouffées de gitanes, son père donne parfois des nouvelles: «Tu es une petite Charlotte Aux pommes à l’aube aux aurores boréales…» Le Temps, Charlotte Gainsbourg: la gravité joyeuse - Le Temps

Traductions du mot « spleenétique »

Langue Traduction
Anglais spleenetics
Espagnol esplenetica
Italien spleenetics
Allemand milz
Chinois 脾科
Arabe spleenetics
Portugais baço
Russe spleenetics
Japonais 脾臓
Basque spleenetics
Corse spleenetica
Source : Google Translate API

Synonymes de « spleenétique »

Source : synonymes de spleenétique sur lebonsynonyme.fr

Spleenétique

Retour au sommaire ➦

Partager