La langue française

Sous-traiter

Définitions du mot « sous-traiter »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUS-TRAITER, verbe

A. − Empl. intrans., HIST. ,,Sous l'Ancien Régime, prendre une sous-ferme d'un fermier général`` (Ac. 1835, 1878).
B. −
1. Empl. intrans. Céder à une autre personne, en totalité ou en partie, une affaire, une entreprise, une fourniture dont on a la responsabilité. Les architectes urbanistes ont souvent tendance à sous-traiter avec les géographes à des tarifs dérisoires (Colloque géogr. appl., 1962, p. 142).
2. Empl. trans. Céder à un sous-traitant, en totalité ou en partie, une entreprise, une affaire, une fourniture dont on conserve la maîtrise. L'industrie qui sous-traite une partie de son activité y trouve son avantage; il n'est pas dans son intérêt de tout faire (La Croix, 21 mars 1973ds Gilb. 1980).Empl. abs. Suivant ses méthodes, il produisit lui-même environ le cinquième de la fourniture, et sous-traita pour le reste à 0 fr. 70 l'unité (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 176).Au part. passé avec valeur d'adj. En cinéma sonore, des noms différents et parfois prestigieux ne cachent souvent qu'une fabrication sous-traitée: ils ne constituent pas une caution (Le Point,29 nov. 1976,p. 134).
REM.
Re-sous-traiter, verbe,hapax. Côté transport: le patron de la Spelidec (B. Paringaux), qui n'a pas de camion, s'adresse à une importante société lyonnaise de transport qui « re-sous-traite » elle-même, avec une autre société de l'Ain, la Trajora, installée à Saint-Martin-du-Frêne (Le Point, 25 avr. 1983, p. 114, col. 1).
Prononc. et Orth.: [sutʀ εte], [-tʀe-], (il) sous-traite [-tʀ εt]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1673 sous-traité subst. part. « sous-ferme » (Colbert, Lettre du 14 juill., éd. P. Clément, t. 2, p. 282); 1690 sous-traiter « prendre une sous-ferme » (Fur.); 2. 1835 « faire un arrangement avec une personne au sujet d'une entreprise dont elle a été chargée; céder en totalité ou en partie une entreprise pour laquelle on avait soi-même traité » (Ac.). Dér. de traiter*; préf. sous-*.

Wiktionnaire

Verbe

sous-traiter \su.tʁe.te\ ou \su.tʁɛ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire un arrangement avec une personne au sujet d’une entreprise dont elle a été chargée.
  2. Céder en totalité ou en partie une affaire, une entreprise pour laquelle on avait soi-même traité.
    • Il s’était rendu adjudicataire de cette fourniture, il en a sous-traité avec un tel.
  3. (En particulier) (Commerce) Faire réaliser, pour son compte, une activité commerciale ou industrielle, que l'on ne peut ou ne veut pas faire.
    • Il faut dire que le fabricant a fait très tôt le choix de la délocalisation, […]. 45% des tissus des collections du groupe sont tricotés et découpés en France, la confection étant sous-traitée au Maghreb, en Roumanie ou en Asie. — (Eminence: Un survivant du sous-vêtement français, dans L’Usine nouvelle, n° 3190, du 29 avril 2010)
    • A eux trois, Google, Apple et Facebook ont moins d’employés qu’un groupe comme Carrefour. Cela veut dire qu’ils sous-traitent la quasi-totalité de leur activité, à l’exception de l’ingénierie, de la finance et du marketing. — (Nikos Smyrnaios, Les Gafam contre l’Internet, une économie politique du numérique, INA éditions, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUS-TRAITER. v. intr.
Faire un arrangement avec une personne au sujet d'une entreprise dont elle a été chargée. Il signifie aussi Céder en totalité ou en partie une affaire, une entreprise pour laquelle on avait soi-même traité. Il s'était rendu adjudicataire de cette fourniture, il en a sous-traité avec un tel.

Littré (1872-1877)

SOUS-TRAITER (sou-trè-té) v. n.
  • 1Devenir sous-traitant.
  • 2Prendre une entreprise de la seconde main.

    Céder à un tiers, moyennant marché, une entreprise dont on s'était chargé. Il s'était rendu adjudicataire de cette fourniture, il en a sous-traité avec un tel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOUS-TRAITER, prendre une sous-ferme, la tenir de celui qui a la ferme générale. Voyez Ferme & Sous-ferme. Id. ibid.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sous-traiter »

Sous, et traiter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de traiter avec le préfixe sous-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sous-traiter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sous-traiter sustrɛte

Citations contenant le mot « sous-traiter »

  • Exposé par plusieurs de nos invités, notamment le pionnier des armées privées Tim Spicer, ce paradoxe ne recouvre qu'imparfaitement la réalité. Malgré sa culture jacobine, la France, elle aussi, commence discrètement à sous-traiter des activités régaliennes à des opérateurs privés. Elle le fait de manière moins visible que le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, et sans doute de manière moins massive, mais elle le fait quand même. C'est à cette histoire secrète des nouveaux corsaires français que sera consacré la présente émission. France Culture, Les auxiliaires privés du renseignement français, avec Bernard Barbier
  • Il fallait donc absolument, et de toute urgence, sous-traiter. Et selon une analyse qui n’a toujours pas été rendue publique, WE Charity était la seule et unique organisation au pays capable de distribuer rapidement une enveloppe de plus de 900 millions. La Presse, Pourquoi avoir dit oui à WE, au juste?
  • Tous les historiens en parlent. Au XVIIIe siècle, il n’y avait pas de razzias, parce que les Occidentaux avaient peur. Ils préféraient sous-traiter ce boulot très dangereux qui les obligeait à s’éloigner de leur base et à se battre alors qu’ils préféraient négocier. Dans Alma, je montre à quel point ce commerce, avec ses navires et leurs cales béantes qui avalaient de l’être humain, a complètement désorganisé et épuisé l’Afrique. Cette industrialisation est provoquée par l’envie de café et de sucre dans les cours et les faubourgs européens. Je ne me trompe pas sur la main qui la dirige. Avec trois volumes de 400 pages, je peux montrer la complexité de cette histoire. JeuneAfrique.com, Esclavage – Timothée de Fombelle : « Chaque être était arraché avec toute sa vie ! » – Jeune Afrique

Images d'illustration du mot « sous-traiter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sous-traiter »

Langue Traduction
Anglais subcontract
Espagnol subcontratar
Italien subappalto
Allemand unterauftrag
Chinois 分包合同
Arabe العقد من الباطن
Portugais subcontratar
Russe субподряд
Japonais 下請
Basque azpikontratatzea
Corse subcontratazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « sous-traiter »

Source : synonymes de sous-traiter sur lebonsynonyme.fr

Sous-traiter

Retour au sommaire ➦

Partager